La NSA financerait secrètement le développement d'un ordinateur quantique capable de tout décrypter

Le par  |  17 commentaire(s) Source : The Verge
Ordinateur quantique

Selon le Washington Post, la NSA financerait secrètement la création d'un calculateur quantique dans l'espoir de disposer prochainement d'un outil permettant de craquer virtuellement n'importe quel système de chiffrement.

Le journal américain annonce disposer de documents partagés par Edward Snowden qui n'ont pas encore été révélés au monde et qui concernent encore et toujours la NSA. Dans ces documents serait décrit un programme de près de 79,7 millions de dollars baptisé " Penetrating Hard Targets " ( pénétrer des cibles difficiles), faisant état d'un superordinateur capable de casser les codes informatiques qui protègent actuellement les secrets bancaires, médicaux, les informations gouvernementales, communications sécurisées militaires et autres systèmes de cryptage de haut vol utilisé pour les données ultras sensibles.

NSA ordinateur quantique Le développement de cet ordinateur quantique serait réalisé dans le laboratoire de science physique de l'Université du Maryland, mais le document en possession du journal n'indique pas à quel point le projet peut être avancé.

L'ordinateur quantique permettrait à la NSA de disposer d'une puissance de calcul extrêmement puissante, capable de décrypter les systèmes de chiffrement les plus complexes en un temps record, mais aussi de proposer une sécurisation de ses propres données à un niveau tel qu'il serait impossible aux supercalculateurs traditionnels d'envisager un déchiffrage des données.

Malgré les budgets de la NSA alloués à la recherche dans le domaine, il parait peu probable que l'agence ait avancé davantage que les autres grands acteurs se penchant sur le sujet depuis des années. La Darpa dispose ainsi de son propre programme de recherche depuis des années, et Google a également lancé le " Quantum Artificial Intelligence Lab " l'année dernière, mais aucun n'a réellement réussi à proposer une solution stable, durable, ni exploitable.

Néanmoins, certaines entreprises prétendent déjà avoir lancé la production de petits ordinateurs quantiques. Par exemple, l'entreprise canadienne D Wave System prétend fabriquer des ordinateurs quantiques depuis 2009, en 2012 elle en aurait même vendu un exemplaire pour 10 millions de dollars à Google, et un autre à la NASA...

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1613812
"un outil permettant de craquer virtuellement n'importe quel système de chiffrement."
=>Genre les chiffrements symétriques de type AES256 sont concernés... C'est les trucs asymétriques genre RSA qui vont avoir des problèmes, quand ces machins quantiques sortiront
Le #1613852
Que de fric il y a là.........
Le #1613922
Jes les attend à essayer de déchiffrer un chiffrement AES-serpent-twofish en cascade
Anonyme
Le #1613952
Comme je ne connais pas ce que c'est ...
J'imagine que le FBI demande à la NSA de décrypter tous sur Mega de Kim Dotcom ?
Le #1614012
comme le dit bugmenot

c le chiffrement asymetrique qui sera craqué immediatement (algorithme rsa & co) (1 clef publique + 1 clef privée)(banques & communications & co) via l'algo de Shor

le chiffrement symetrique (algorithmes aes/twofish/serpent/...) (1 clef secrete) lui verra sa force divisée par 2 maximum; ce qui donnera une clef de 128 (256/2) via l'algo de Grover; 128 bits c tjrs impossible à cracker "via bruteforce" avant la fin de cette decenie

comme le dit darkpheonix

on peut cascader les algo de chiffrement symetriques via truecrypt ou diskcryptor et là, la nsa devra utiliser d'autres methodes que son pc quantique pour casser le chiffrement

ce projet tend à prouver que certains algorithmes symetriques resistent bien aux attaques de la nsa (serpent par exemple)


Le #1614052
Heu...

C'est quand même l'algo de chiffrement des données bancaires. Si VRAIMENT ils avaient ça en main, je me ferais du soucis pour autre chose que mes données privées.
Le #1614082
Du moment que j'ai mon cadenas dans l'URL d'IE6, je sais que je n'ai rien à craindre, tout vas bien.
Le #1614102
lekillerderpg a écrit :

comme le dit bugmenot

c le chiffrement asymetrique qui sera craqué immediatement (algorithme rsa & co) (1 clef publique + 1 clef privée)(banques & communications & co) via l'algo de Shor

le chiffrement symetrique (algorithmes aes/twofish/serpent/...) (1 clef secrete) lui verra sa force divisée par 2 maximum; ce qui donnera une clef de 128 (256/2) via l'algo de Grover; 128 bits c tjrs impossible à cracker "via bruteforce" avant la fin de cette decenie

comme le dit darkpheonix

on peut cascader les algo de chiffrement symetriques via truecrypt ou diskcryptor et là, la nsa devra utiliser d'autres methodes que son pc quantique pour casser le chiffrement

ce projet tend à prouver que certains algorithmes symetriques resistent bien aux attaques de la nsa (serpent par exemple)


Effectivement même de l'AES 256 bits standart resterait quantum-resistant pendant un bon moment et c'est bien le plus fait des chiffrements comparé a serpent et twofish alors en cascade on à le temps d'attendre.
Reste le problème des performances qui décroissent énormément en utilisant un chiffrement en cascade mais si les fichiers sont vraiment sensibles c'est aujourd'hui la meilleure solution sera indéchiffrable pendant encore trèèèèès longtemps si bien sûr on ne choisit pas un mot de passe attaquable facilement par bruteforce / dictionnaire / données détaillées d'un individu (genre nom/ville/date de naissance)
Le #1614152
darkpheonix a écrit :

lekillerderpg a écrit :

comme le dit bugmenot

c le chiffrement asymetrique qui sera craqué immediatement (algorithme rsa & co) (1 clef publique + 1 clef privée)(banques & communications & co) via l'algo de Shor

le chiffrement symetrique (algorithmes aes/twofish/serpent/...) (1 clef secrete) lui verra sa force divisée par 2 maximum; ce qui donnera une clef de 128 (256/2) via l'algo de Grover; 128 bits c tjrs impossible à cracker "via bruteforce" avant la fin de cette decenie

comme le dit darkpheonix

on peut cascader les algo de chiffrement symetriques via truecrypt ou diskcryptor et là, la nsa devra utiliser d'autres methodes que son pc quantique pour casser le chiffrement

ce projet tend à prouver que certains algorithmes symetriques resistent bien aux attaques de la nsa (serpent par exemple)


Effectivement même de l'AES 256 bits standart resterait quantum-resistant pendant un bon moment et c'est bien le plus fait des chiffrements comparé a serpent et twofish alors en cascade on à le temps d'attendre.
Reste le problème des performances qui décroissent énormément en utilisant un chiffrement en cascade mais si les fichiers sont vraiment sensibles c'est aujourd'hui la meilleure solution sera indéchiffrable pendant encore trèèèèès longtemps si bien sûr on ne choisit pas un mot de passe attaquable facilement par bruteforce / dictionnaire / données détaillées d'un individu (genre nom/ville/date de naissance)


Sur mon vieux i7-920, j'obtiens 490MB/s en twofish ou aes, 265MB/s en serpent, et 127MB/s en aes-twofish-serpent.
Même sans accélération matériel AES ça reste supérieur au débit d'un disque dur classique. J'imagine qu'une machine taillée sur mesure pour ce genre de calculs (avec aes matériel, et pourquoi pas 8 ou 16 gpu) doit aller bien mieux, et si l'on prend un groupe de machine, plus quelques zombis infectés par la nsa...
Je ne suis pas sûr que cela tienne trèèèès longtemps.
Le #1614162
oldjohn a écrit :

Du moment que j'ai mon cadenas dans l'URL d'IE6, je sais que je n'ai rien à craindre, tout vas bien.


Celle là m'a fait sourire
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]