La NSA conserve son droit à récupérer en masse les métadonnées des appels sans requête judiciaire

Le par  |  11 commentaire(s) Source : Ars Technica
NSA

Pour la quatrième fois consécutive, la NSA obtient un délai de trois mois lui permettant de collecter en masse les métadonnées des appels téléphoniques mobiles sans avoir à passer par une requête judiciaire.

Les documents d'Edward Snowden ont mis en lumière divers programmes de la NSA (National Security Agency) qui sont chargés de collecter massivement des données sans nécessiter de requêtes judiciaires. L'agence de renseignement est notamment en mesure de récolter les métadonnées associées aux appels téléphoniques mobiles et, malgré les promesses d'un suivi plus restreint, les choses ne changent pas vraiment.

NSA La NSA vient donc pour la quatrième fois consécutive d'obtenir le droit, valable 90 jours, de collecter les métadonnées téléphoniques sans contrôle judiciaire, rapporte le site Ars Technica, ce qui signifie, d'après ce que l'on sait par les informations d'Edward Snowden, que les bases de données des services de renseignement américains peuvent continuer de se grossir de données comme les numéros de téléphone des interlocuteurs, l'identifiant unique IMEI ou le temps et la durée des appels entrant et sortant des Etats-Unis, que les personnes aient ou non un quelconque lien avec des activités suspectes.

Ironiquement, la prolongation intervient le jour même durant lequel le gouvernement doit défendre la constitutionnalité du programme de collecte devant une cour d'appel. Ars Technica rappelle également que le président Barack Obama avait promis en janvier de réduire l'étendue des recherches dans les métadonnées aux seules personnes raisonnablement soupçonnées d'activités terroristes et en limitant le nombre de connexions épiées de trois à deux niveaux relationnels.

Mais ce sont à peu près les seules mesures qui ont été accordées, tout le reste ayant été refusé et alors que les mesures décidées par l'administration Obama en début d'année ne seront pas forcément reconduites après elle.

Dans le même temps, l'Europe s'est ouvertement inquiétée des conséquences de ces programmes d'écoutes à grande échelle qui sont présentés à la fois comme contraires aux droits de l'homme et qui constituent un frein pour les relations économiques entre l'Europe et les Etats-Unis.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1821594
Je ne sais pas pourquoi mais moi je rêve d'aller vivre en Amérique.
Anonyme
Le #1821604
jeanlucesi a écrit :

Je ne sais pas pourquoi mais moi je rêve d'aller vivre en Amérique.


+1

En comprenant bien que c'est un mode Ironie ON...

C'est en cela que l'on doit jalouser les USA ??? LOL+MDR+PTDR


Le #1821606
De toute façon, autorisées ou pas, les écoutes sont effectives.

Partant de là, pas besoin d'essayer d'esbroufer le citoyen de base...
Le #1821618
lebonga a écrit :

De toute façon, autorisées ou pas, les écoutes sont effectives.

Partant de là, pas besoin d'essayer d'esbroufer le citoyen de base...


Ils s'en foutent d'avoir le droit où pas, ils écoutent tout le monde a n'importe quel moment et collectent tout, depuis l'arrivée des caméras frontales sur les smartphones, c'est le jackpot pour eux, ils prennent des vidéos et des photos de nous a notre insu.
Le #1821623
PauletteParis est malade ?!?!?

Pas encore un petit commentaire de lui !!!
Le #1821652
FRANCKYIV a écrit :

PauletteParis est malade ?!?!?

Pas encore un petit commentaire de lui !!!


Je ne suis pas inquiet car heureusement on à l'UE pour nous protéger

Ha non dommage, ce sont les même chez nous...

Ceux qui avaient voté contre l'UE en 2005, notamment les gauchistes (NB : Fabius, un des leader du NON à l'époque ), ont retourné leurs vestes et celles de leurs électeurs en même temps ; La soupe du Parlement Européen est trop bonne pour s'en passer, même s'il ne sert à rien et n'est qu'un décorum de démocratie pour pigeons alors que toutes les décisions son prises par des personnes non élues désignées par les Etats.

Bref actuellement, il faut se rendre à l'évidence, il n'y a personne pour nous protéger des UNSA.

Que les ricains soient cons chez eux, c'est leur problème ; Ce qui me dérange c'est qu'ils soient cons chez nous avec la bénédiction de nos dirigeants

Le #1821737
Se fier à Internet pour le quotidien est une erreur monumentale.
Le #1821781
La question n'est pas de savoir si on "écouté" .... mais qui n'est pas "écouté" ?

Le #1821801
En toute discrétion la nsa continue son oeuvre.Vous avez remarquez c'est le grand retour de la Chine qui nous espionne.Rappelez-vous avant les révélations de la nsa les usa accussait la Chine de les espionner.
Anonyme
Le #1821910
DeepBlueOcean a écrit :

La question n'est pas de savoir si on "écouté" .... mais qui n'est pas "écouté" ?


Moi je t'écoute ou tout au moins je te lis mais j'imagine que cela te fait une belle jambe, non ???
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]