Numéricable : une nouvelle box et une nouvelle offre 1 Gbps cet été

Le par  |  16 commentaire(s) Source : Le Parisien
numéricable opera youtube

Après Patrick Drahi, le patron de Numéricable, c'est au tour d'Eric Denoyer, le PDG de la société d'aborder l'avenir du groupe et de parler de débits plus importants ainsi que d'une nouvelle box pour cet été.

Les communiqués et les interviews se multiplient chez les opérateurs autour du rachat de SFR par Bouygues ou Numéricable, et chacun y va de son analyse, de sa remarque et de son effet d'annonce pour tenter de trouver un appui, qu'il s'agisse des utilisateurs ou du gouvernement.

LaBox-Fibre-Numericable Alors que Patrick Drahi confiait très récemment dans les colonnes des Echos "Quant aux capacités de notre réseau, sachez que nous pouvons faire du 100 mégabits par seconde symétrique avec Numericable. Il y a quatre ans, nous avons expérimenté le 1 gigabit par seconde. […] Notre projet est le seul capable de fibrer la France. "

C'est au tour d'Eric Denoyer de confirmer la hausse du débit prévue chez le câblo opérateur prochainement : " Je vous annonce que Numéricâble va présenter avant l'été une offre à 1 gigabit, cinq fois plus rapide ( que son offre actuelle plafonnée à 200 Mbit/s), ainsi qu'une nouvelle box et de nouveaux services."

L'occasion, là encore de revenir sur la critique de Xavier Niel faite à Numéricâble qui déclarait " Le câble c'est du "Canada Dry" de FTTH". Eric Denoyer tacle ainsi Free en ajoutant " Numéricâble n'a jamais fait le choix de réduire le débit de ses abonnés... beaucoup de clients de Free sont d'ailleurs venus chez nous. Toutes les études de l'ARCEp nous placent premiers sur les débits et la disponibilité de notre réseau. Le second, c'est Bouygues, il utilise notre réseau..."

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1685022
c est vrai qu ils sont tellement bons qu ils ont un taux de resiliation de 20%, un record la aussi...

et c est juste la ou ils sont dispos, j imagine bien s ils " fibrent toute la france" lol

faudra deja qu ils fassent des benefices...

et puis bon, faut etre vicieux quelque part pour prendre damidot en egerie...
Le #1685072
tower41000 a écrit :

c est vrai qu ils sont tellement bons qu ils ont un taux de resiliation de 20%, un record la aussi...

et c est juste la ou ils sont dispos, j imagine bien s ils " fibrent toute la france" lol

faudra deja qu ils fassent des benefices...

et puis bon, faut etre vicieux quelque part pour prendre damidot en egerie...


Ce n'est qu'une opération spéculative, un LBO, rien d'autre.

Numéricable sera à vendre d'ici 1 an ou 2, à un opérateur étranger qui a du cash, comme Verizon par exemple. Depuis le temps que les américains essaient d'investir la marché français des télécom et que les gouvernements successifs ont fait barrage...

Là Numéricable va lancer plein d'offres plus miraculeuses les unes que les autres en faisant plein de promesses, à grand renfort de pubs et de comm en tous genres, histoire d'attirer le plus de clients possible en un temps record.

Puis ils se vendront à Verizon, AT&T ou Telmex.

Bouygues voulait réellement investir et continuer à développer les télécom en France.

Vous avez là un cas parfait de ce que peut être la finance : soit très bonne dans le cas de Bouygues qui l'aurait utilisée pour développer le marché des télécom, soit très mauvaise dans le cas de Numéricable qui l'utilise pour faire un max de profits le plus rapidement possible quitte à tuer l'emploi, l'investissement et un secteur stratégique.
Le #1685122
Intéressant, on verra ce que cela donnera par la suite.
Numéricable est un groupe costaud, qui a d'ailleurs 5 millions de foyers équipés sur son réseau.
zozolebo, D'accord avec toi qu'il est possible que Numéricable puisse se faire racheter par un concurrent, mais grâce à Free, les marges sont devenus tellement faibles que la probabilité que cela arrive soit faible.
Par contre, que Numéricable l'utilise quitte à tuer l'emploi, cela signifie que tu crois qu'SFR embauche des dizaines de milliers de personnes à rien faire ? Et que tu préfèrerais qu'on continue à payer des personnes à s'ennuyer au taf ?
Pour Bouygues, il avait annoncé qu'ils diminueraient les effectifs, donc avec lui, on savait d'avance qu'on aurait des destructions d'emploi.
Au moins, pour une fois, ils étaient honnêtes, peut-être que cela les a perdu...
Le #1685172
saepho a écrit :

Intéressant, on verra ce que cela donnera par la suite.
Numéricable est un groupe costaud, qui a d'ailleurs 5 millions de foyers équipés sur son réseau.
zozolebo, D'accord avec toi qu'il est possible que Numéricable puisse se faire racheter par un concurrent, mais grâce à Free, les marges sont devenus tellement faibles que la probabilité que cela arrive soit faible.
Par contre, que Numéricable l'utilise quitte à tuer l'emploi, cela signifie que tu crois qu'SFR embauche des dizaines de milliers de personnes à rien faire ? Et que tu préfèrerais qu'on continue à payer des personnes à s'ennuyer au taf ?
Pour Bouygues, il avait annoncé qu'ils diminueraient les effectifs, donc avec lui, on savait d'avance qu'on aurait des destructions d'emploi.
Au moins, pour une fois, ils étaient honnêtes, peut-être que cela les a perdu...


Pour des opérateurs étrangers comme Verizon ou AT&T, ce qui importe dans un premier temps ce ne sont pas les marges mais la possibilité de s'implanter en France. Après ils auront tout le loisir de tuer le marché, car Verizon est encore plus gros qu'Orange. Verizon c'est 30 milliards de dollars d'EBITDA quand Free est à 1,2 milliard d'euros... C'est David contre Goliath.

Pour ce qui est de l'emploi chez SFR, si Bouygues avait racheté SFR il aurait suffit de redéployer une bonne partie des vendeurs, de restructurer un peu les effectifs et c'était bon. Là Numéricable va licencier même si c'est mauvais pour l'entreprise à moyen ou longe terme car tout ce qu'ils vont regarder, c'est à quel prix ils vont pouvoir revendre l'entreprise dans pas longtemps.

Il faut bien comprendre que Bouygues aurait réduit les effectifs pour assurer son développement, alors que Numéricable va tout foutre en l'air juste pour engranger un max en revendant la boîte. C'est désastreux à moyen terme pour le marché des télécom.
Le #1685192
zozolebo a écrit :

saepho a écrit :

Intéressant, on verra ce que cela donnera par la suite.
Numéricable est un groupe costaud, qui a d'ailleurs 5 millions de foyers équipés sur son réseau.
zozolebo, D'accord avec toi qu'il est possible que Numéricable puisse se faire racheter par un concurrent, mais grâce à Free, les marges sont devenus tellement faibles que la probabilité que cela arrive soit faible.
Par contre, que Numéricable l'utilise quitte à tuer l'emploi, cela signifie que tu crois qu'SFR embauche des dizaines de milliers de personnes à rien faire ? Et que tu préfèrerais qu'on continue à payer des personnes à s'ennuyer au taf ?
Pour Bouygues, il avait annoncé qu'ils diminueraient les effectifs, donc avec lui, on savait d'avance qu'on aurait des destructions d'emploi.
Au moins, pour une fois, ils étaient honnêtes, peut-être que cela les a perdu...


Pour des opérateurs étrangers comme Verizon ou AT&T, ce qui importe dans un premier temps ce ne sont pas les marges mais la possibilité de s'implanter en France. Après ils auront tout le loisir de tuer le marché, car Verizon est encore plus gros qu'Orange. Verizon c'est 30 milliards de dollars d'EBITDA quand Free est à 1,2 milliard d'euros... C'est David contre Goliath.

Pour ce qui est de l'emploi chez SFR, si Bouygues avait racheté SFR il aurait suffit de redéployer une bonne partie des vendeurs, de restructurer un peu les effectifs et c'était bon. Là Numéricable va licencier même si c'est mauvais pour l'entreprise à moyen ou longe terme car tout ce qu'ils vont regarder, c'est à quel prix ils vont pouvoir revendre l'entreprise dans pas longtemps.

Il faut bien comprendre que Bouygues aurait réduit les effectifs pour assurer son développement, alors que Numéricable va tout foutre en l'air juste pour engranger un max en revendant la boîte. C'est désastreux à moyen terme pour le marché des télécom.


Bouygues aurait redéployer les vendeurs ?
Je serait curieux de savoir où ?
Tu parles aussi de restructuration, tu connais donc les projets secrets de Bouygues, et les innovations qui sortent cette année et qui auraient permis d'y diriger les surreffectifs.
Peux-tu nous en dire plus sur ces projets ?
De plus, tu dis que Numéricable va licencier, peux-tu aussi nous dire de quels façons, sur quels postes, etc ?
Car personne ne le sait sauf toi, donc je suis curieux d'en savoir un peu plus

Le #1685392
C'est monsieur irma voyant en tout genre.
Le #1685432
Super. Je vais m'abonner chez numéricable.

Ah bin nan merde, il me couvre pas chez moi. et ils ont un total de 0 dslam pour le département.
Le #1685442
alucardx77 a écrit :

Super. Je vais m'abonner chez numéricable.

Ah bin nan merde, il me couvre pas chez moi. et ils ont un total de 0 dslam pour le département.


C'est bien pour cela que Numéricable essaie d'acheter SFR.
Ainsi, il pourra couvrir 98% de la population en adsl/cable et autant en mobile
Bouygues veut racheter SFR pour ne pas se faire doubler par Free, tandis que Numéricable veut accélérer son développement, en sachant qu'il a déjà 5 millions de foyers qui utilise ses lignes, il pourrait avec SFR multiplier son nombre d'abonnés...
Le #1685602
saepho a écrit :

zozolebo a écrit :

saepho a écrit :

Intéressant, on verra ce que cela donnera par la suite.
Numéricable est un groupe costaud, qui a d'ailleurs 5 millions de foyers équipés sur son réseau.
zozolebo, D'accord avec toi qu'il est possible que Numéricable puisse se faire racheter par un concurrent, mais grâce à Free, les marges sont devenus tellement faibles que la probabilité que cela arrive soit faible.
Par contre, que Numéricable l'utilise quitte à tuer l'emploi, cela signifie que tu crois qu'SFR embauche des dizaines de milliers de personnes à rien faire ? Et que tu préfèrerais qu'on continue à payer des personnes à s'ennuyer au taf ?
Pour Bouygues, il avait annoncé qu'ils diminueraient les effectifs, donc avec lui, on savait d'avance qu'on aurait des destructions d'emploi.
Au moins, pour une fois, ils étaient honnêtes, peut-être que cela les a perdu...


Pour des opérateurs étrangers comme Verizon ou AT&T, ce qui importe dans un premier temps ce ne sont pas les marges mais la possibilité de s'implanter en France. Après ils auront tout le loisir de tuer le marché, car Verizon est encore plus gros qu'Orange. Verizon c'est 30 milliards de dollars d'EBITDA quand Free est à 1,2 milliard d'euros... C'est David contre Goliath.

Pour ce qui est de l'emploi chez SFR, si Bouygues avait racheté SFR il aurait suffit de redéployer une bonne partie des vendeurs, de restructurer un peu les effectifs et c'était bon. Là Numéricable va licencier même si c'est mauvais pour l'entreprise à moyen ou longe terme car tout ce qu'ils vont regarder, c'est à quel prix ils vont pouvoir revendre l'entreprise dans pas longtemps.

Il faut bien comprendre que Bouygues aurait réduit les effectifs pour assurer son développement, alors que Numéricable va tout foutre en l'air juste pour engranger un max en revendant la boîte. C'est désastreux à moyen terme pour le marché des télécom.


Bouygues aurait redéployer les vendeurs ?
Je serait curieux de savoir où ?
Tu parles aussi de restructuration, tu connais donc les projets secrets de Bouygues, et les innovations qui sortent cette année et qui auraient permis d'y diriger les surreffectifs.
Peux-tu nous en dire plus sur ces projets ?
De plus, tu dis que Numéricable va licencier, peux-tu aussi nous dire de quels façons, sur quels postes, etc ?
Car personne ne le sait sauf toi, donc je suis curieux d'en savoir un peu plus


En 2005, Altice et le fonds d'investissement Cinven ont racheté France Télécom Câble, avant de le fusionner avec Numericable (mais aussi avec TTC TCE et le Câble de l'Est). Résultat : 700 emplois supprimés sur 1.200. L'année suivante, Altice et Cinvent ont racheté Noos, également fusionné avec Numericable. Bilan : 792 postes supprimés sur 1.341.

c est sur que numericable est tres soucieux des emplois hein...
Le #1685732
tower41000 a écrit :

saepho a écrit :

zozolebo a écrit :

saepho a écrit :

Intéressant, on verra ce que cela donnera par la suite.
Numéricable est un groupe costaud, qui a d'ailleurs 5 millions de foyers équipés sur son réseau.
zozolebo, D'accord avec toi qu'il est possible que Numéricable puisse se faire racheter par un concurrent, mais grâce à Free, les marges sont devenus tellement faibles que la probabilité que cela arrive soit faible.
Par contre, que Numéricable l'utilise quitte à tuer l'emploi, cela signifie que tu crois qu'SFR embauche des dizaines de milliers de personnes à rien faire ? Et que tu préfèrerais qu'on continue à payer des personnes à s'ennuyer au taf ?
Pour Bouygues, il avait annoncé qu'ils diminueraient les effectifs, donc avec lui, on savait d'avance qu'on aurait des destructions d'emploi.
Au moins, pour une fois, ils étaient honnêtes, peut-être que cela les a perdu...


Pour des opérateurs étrangers comme Verizon ou AT&T, ce qui importe dans un premier temps ce ne sont pas les marges mais la possibilité de s'implanter en France. Après ils auront tout le loisir de tuer le marché, car Verizon est encore plus gros qu'Orange. Verizon c'est 30 milliards de dollars d'EBITDA quand Free est à 1,2 milliard d'euros... C'est David contre Goliath.

Pour ce qui est de l'emploi chez SFR, si Bouygues avait racheté SFR il aurait suffit de redéployer une bonne partie des vendeurs, de restructurer un peu les effectifs et c'était bon. Là Numéricable va licencier même si c'est mauvais pour l'entreprise à moyen ou longe terme car tout ce qu'ils vont regarder, c'est à quel prix ils vont pouvoir revendre l'entreprise dans pas longtemps.

Il faut bien comprendre que Bouygues aurait réduit les effectifs pour assurer son développement, alors que Numéricable va tout foutre en l'air juste pour engranger un max en revendant la boîte. C'est désastreux à moyen terme pour le marché des télécom.


Bouygues aurait redéployer les vendeurs ?
Je serait curieux de savoir où ?
Tu parles aussi de restructuration, tu connais donc les projets secrets de Bouygues, et les innovations qui sortent cette année et qui auraient permis d'y diriger les surreffectifs.
Peux-tu nous en dire plus sur ces projets ?
De plus, tu dis que Numéricable va licencier, peux-tu aussi nous dire de quels façons, sur quels postes, etc ?
Car personne ne le sait sauf toi, donc je suis curieux d'en savoir un peu plus


En 2005, Altice et le fonds d'investissement Cinven ont racheté France Télécom Câble, avant de le fusionner avec Numericable (mais aussi avec TTC TCE et le Câble de l'Est). Résultat : 700 emplois supprimés sur 1.200. L'année suivante, Altice et Cinvent ont racheté Noos, également fusionné avec Numericable. Bilan : 792 postes supprimés sur 1.341.

c est sur que numericable est tres soucieux des emplois hein...


Je parle de l'avenir, et tu me parles du passé, tu te goures complétement de sujet.
De plus, tu me dis donc qu'ils sont descendus à 1.000 salariés pour remonter aujoud'hui à 2.000. C'est plutôt une bonne nouvelle !
Et tu observes donc que deux groupes identiques qui fusionnent suppriment bien les doublons, et tu penses que ce n'aurait pas été le cas pour Bouygues et SFR.
Soit tu te crois au pays des bisounours, soit tu bosses pour Bouygues pour croire un seul instant qu'il n'aura pas drastiquement diminuer le nombre d'employés !

Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]