France Numérique 2012 : l'APRIL déplore les DRM

Le par  |  5 commentaire(s)
DRM

Le secrétaire d'Etat à l'Economie Numérique a présenté hier son plan pour mettre la France sur le chemin du numérique d'ici 2012. L'association de promotion et de défense du logiciel libre reste sur sa faim.

DRMC'est hier qu'Eric Besson a présenté les grandes lignes du plan Numérique 2012. Annoncé ambitieux, ce plan l'est assurément (trop ?) avec ses 154 actions que tout un chacun peut consulter sur le site spécialement mis en ligne. Mais tout le monde n'y trouve pas son compte à l'instar de l'APRIL notamment qui souligne une meilleure prise en compte du Logiciel Libre qu'elle défend, tout en déplorant le fait qu'il ne fasse pas partie de la politique industrielle du gouvernement. L'APRIL note également " l'obstination du gouvernement sur les DRM ".

Dans ce plan Numérique 2012, s'il est une occurrence qui revient fréquemment c'est bien DRM (Digital Rights Management). Parfois vertement critiquées et qualifiées de bloquantes, ces mesures de protection ont toutefois encore un bel avenir sous un jour cette fois-ci qualifié d'interopérable ce qui  a le don d'irriter au plus haut point l'APRIL : " L'interopérabilité des DRM n'existe pas, et quel que soit le système de DRM choisi, l'utilisateur est toujours captif d'une solution technologique qui lui est imposée. Le bilan de la loi DADVSI était prévu pour février 2008. Au lieu de s'obstiner à chercher le mouton à cinq pattes, le gouvernement devrait le publier et en tirer les conclusions qui s'imposent : les DRM sont aussi inefficaces que néfastes, et leur protection juridique doit être abrogée ".

Un constat amer pour l'APRIL d'autant que le texte du plan Numérique 2012 dresse un bilan plutôt calamiteux de l'expérience DRM dans le domaine musical : " Les DRM ont été conçues pour protéger les contenus sous droit, en assurer la bonne exploitation, et contribuer à dynamiser l'édition phonographique sur les réseaux numériques : force est de constater que le secteur musical n'en a, à ce jour, pas bénéficié. Les DRM n'ayant pas atteint leur objectif, elles sont souvent considérées comme une nuisance relativement à la consommation de musique ".

Reste que toujours selon le texte, les DRM demeurent indispensables, et notamment pour faire respecter la chronologie des médias dans " l'industrie de contenus filmés ".
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #344141
Ce plan décrit des trucs irréalisables en l'état. c'est du n'importe quoi surtout ce qu'ils appellent l'authentification sécurisée qui est en fait d'attribuer un n° unique a chaque internaute, chaque IP, pas pour faciliter les achats on-line mais pour FLIQUER chaque internaute et ne plus etre anonyme (seul le FAI sait a qui appartient une IP).
Voilà plus besoin de passer par un juge, on sait que c'est vous ! Voilà un petit morceau d'adopi camouflé dans le plan besson. cette signature qu'ils disent numérique n'a rien a voir avec la signature numérique d'un email par exemple

Voilà sur quoi doit se pencher l'april, la cnil et les autres associations au lieu de nous bourrer le mou avec des applications ludiques (mp3/divx et autres conneries)
Le #344231
Ça va être fun de faire de bases de données d'ipv6 ...

DMZ>l'april est consciente de graduation des atteintes aux libertés individuelles, mais j'ai confiance dans son choix de montrer les dérives sur ce qui touche le plus de monde possible.
Ça touche papi qui peut pas lire son cd audio dans l' autoradio cd de sa citroën, jean-kevin qui peut pas mettre une musique de son iPod vers le "mp3" de la soeur et ça touche Ginette qui veux jouer a Spore et qui ne peut pas l'activer car son mari l'a activé sur un autre ordinateur.

Les DRM sont dans le concret, dans le conscient du lambda qui "consomme" du multimédia (j'ai pas dit culture !!) par internet. Quand à l'IP, combien de personne comprenne que leur IP sur internet n'est pas 192.168.1.2 ? Le message sur l'IP n'attirera pas leur attention.
Le #344261
+1 Kertiam.

Pour en revenir à l'article, ça me désolera toujours autant de voir tous ces technocrates incapables qui se sont fait bourrer le bulbe par les lobbies qui les financent tenter de légiférer sur quelque chose dont ils ne comprennent même pas les tenants et les aboutissants.
Le #344291
Hep, y a une grosse boulette dans l'article : c'est "aussi inefficaces que néfastes" et pas "aussi efficaces que néfastes".
Le #344451
@liberforce:
Ça se défend aussi l'inverse. C'est souvent quand c'est "efficace" que c'est néfaste, puisque là pour le coup, ça marche sur pratiquement aucun appareil ou on se fait (presque) zombifier son PC (spéciale dédicace à Sony)
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]