La fin des numéros surtaxés de l'administration en 2008 ?

Le par  |  9 commentaire(s)
telephone

La surtaxation des numéros d'appel vers les administations publiques est injustifiée et il est temps d'y mettre un terme. C'est en l'occurence ce qu'affirment associations de défense et politiques convaincus de leur bon droit. Leurs voeux seront sans doute exaucés cette année mais il faudra négocier ferme avec les opérateurs, pas vraiment décidés à changer les choses.

La surtaxation des numéros d'appel (numéros de type 0820 et 0821) vers nos administrations sera t-elle abolie en cette année 2008 ? Cela semble en tout cas sur la bonne voie car face à ce qu'on doit bien appeler une injustice eu égard aux plus démunis d'entre les français (appels vers la sécurité sociale, les allocations familiales, les hôpitaux, les ASSEDIC...), les associations de consommateurs et quelques membres du gouvernement ont cette fois bien l'intention de tordre le coût cou à ce que certains qualifient ni plus ni moins d'impôt supplémentaire.


Politiques et associations mettent la pression
telephoneDéjà depuis 2006, quelques pétitions circulent et ont recueilli quelques centaines de milliers de signatures. Elles seront remises au président de la République et à l'ARCEP à la mi-janvier. Le gouvernement reconnaît lui-même l'abberation du système de surtaxation des appels vers les administrations. Le ministère du Budget annonce sans ambiguïté : " Notre engagement politique est d'en finir avec cette absurdité de foisonnement de tarifications différentes et d'appliquer le coût d'un appel local pour les communications à l'administration ". En octobre dernier, le sénateur Jean-Louis Masson mettait même en doute la viabilité juridique du dispositif pour nos administrations.


Négociations programmées
De bonnes intentions donc qui pour être mises en application devront toutefois attendre le printemps 2008. Car aussi paradoxal que cela puisse paraître, pour les opérateurs, il semble plus facile "techniquement" de mettre en place ces numéros surtaxés que de les démettre (...). Mais un calendrier devrait permettre de négocier entre autorités et prestataires cette remise à plat des tarifs et la disparition pure et simple de ces numéros surtaxés vers nos administrations.

Reste l'épineux problème de ces appels passés depuis un téléphone portable aujourd'hui largement utilisé par une majorité de nos concitoyens. Les opérateurs mobiles n'ayant pas l'intention de lâcher ces numéros d'appels qui doivent rapporter gros.

Une solution préconisée par le gouvernement serait d'utiliser des numéros commençant par 09 pour lesquels la tarification est unique.

Découvrir des astuces pour passer outre les numéros surtaxés.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #194757
Il est clair que les numéros payants pour les joindre va à l'encontre de la mission de service publique (notamment d'être accessible à tous)

Dans un hôpital du coin:
- numéro surtaxé avec une "double facturation" (ceux qui appellent passent par le numéro surtaxé", et ceux qui reçoivent doivent payer également pour avoir le droit d'en recevoir)
- parking devenu payant (t'as pas intérêt d'arriver seul et de devoir rester plusieurs jours....)

Ce genre de comportements est scandaleux de la part d'administration publique.

Le pire, c'est que les sites comme géonumbers n'ont plus le droit de diffuser publiquement les numéros locaux correspondants....
Le #194770
"Ce genre de comportements est scandaleux de la part d'administration publique."

en effet, surtout qu'ils veullent que les appels vers l'assistance internet soient gratuit.
Le #194771
"- parking devenu payant "

cela dépent du lieu.

la ou j'habite il est gratuit (faut dire que ceux qui s'y gare ne peuvent que aller à l'hopital) alors que celui de rouen coute très chère.
Le #194779
Je suis d'accord avec vous. Mais le fait de rendre payant ces services n'est-il pas du à des abus ?

A l'époque, les renseignements de FT étaient gratuit. Mais à force de recevoir pleins d'appels bidon, les "canulars", les pervers, ils ont du le passer payant.

Je suppose que c'est la même raison pour l'hôpital.

La question est donc : Devons nous payer pour tout ceux qui profitent, abusent et ne respectent rien ?
Le #194784
@Anathorn "La question est donc : Devons nous payer pour tout ceux qui profitent, abusent et ne respectent rien ?"

Non, ça c'est pas la question, mais une question partisante
(après tout, pour avoir la réponse que l'on veut, suffit de poser la bonne question)

La seule question est de savoir si on estime que ceux qui ont besoin de les contacter doivent prendre à leur charge le cout que ça représente (ou si c'est le "groupe" qui doit payer pour un accès global)

Après, tout on peut très bien estimer ne devoir payer individuellement uniquement lorsqu'on en a besoin. Mais alors, il n'y a pas de mission de service publique.

Autant pour certains service, ça semble logique de payer (par exemple une assistance technique d'utilisation / instalation, vu que les FAI étaient visé à une époque), autant pour d'autres, c'est quand même loin d'etre évident (le SAV qui est un devoir lorsqu'on vend quelque chose, la notion de service publique pour certains organismes,.....)

Car bon, y'a aussi des "blagues" avec les pompiers / polices, alors passont ces numéros en surtaxé tiens. Et tant pis pour ceux qui peuvent pas payer 20 € pour un coup de fils d'urgence.

Faut pas non plus oublier les problèmes "techniques": ces numéros sont pas joignable de partout (par exemple depuis l'étranger, et quand tu dois contacter une administration de l'étranger, t'as l'air malin.... ou encore certains abonnement ADSL, services de téléphone interne, ....)
Le #194796
@Chitzitoune Comme je l'ai dis, je suis d'accord avec vous tous. Je voulais simplement rappeler que ce n'est pas toujours les gouvernements et les entreprises "les méchants voleurs". J'essaye d'ouvrir les esprits afin de garder un minimum d'objectivité.
Je sais très bien que le concept de service public ne doit pas être payant (du moins pas autrement que par les impôts parce que les enfants, rien n'est gratuit).

Mais il ne faut pas non plus comparer un service public type Conseil Régional qui renseigne sur tel ou tel démarche, et les pompiers !! Là il y a notion d'urgence et de danger de mort. J'ai récemment vu un reportage sur les urgences, le SAMU, les pompiers etc etc et la problématique des abus des citoyens...
Mais bon, c'est un autre débat.
Le #194821
@Anathorn Enfin

la plupart des administrations, même si y'a pas urgence, y'a des implications majeures sur la vie des gens (par exemple tout ce qui est impôt, Assedic, et compagnie, si tu peux pas les contacter, très vite, tu peux te retrouver dans une mouisse sans fin)

D'ailleurs, pour parler des assedic, ils font très fort: à la préfecture du coin: ils ont supprimé l'accueil. C'est une grande salle vide, avec des téléphones au mur qui peuvent contacter que les serveurs vocaux, tu ne peux plus parler à personne sans prendre rendez vous à l'avance.

La moindre question ou obtenir un renseignement devient le parcours du combattant.
Le #194827
A quand la suppression des parcmètres sur la voie publique ???
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]