Mission Olivennes : l'UFC-Que Choisir monte au créneau

Le par  |  14 commentaire(s)
Olivennes

Suite à la remise du rapport Olivennes portant notamment sur le piratage Internet et les solutions de lutte à mettre en place, l'UFC-Que Choisir dénonce un texte très dur, potentiellement liberticide, anti-économique et à contresens de l'histoire numérique. Tout un programme.

OlivennesHier, le PDG de la Fnac, Denis Olivennes, remettait à la ministre de la Culture son rapport élaboré dans le cadre de sa mission gouvernementale pour dégager un ensemble de solutions afin de développer une offre légale de téléchargement attractive et de permettre de dissuader le téléchargement illégal. Une dissuasion qui passe apparemment par une surenchère répressive comme l'indique l'UFC-Que Choisir dans un communiqué publié aujourd'hui.


Le tout répressif est en marche au détriment de tout le reste
Selon l'association de consommateurs, le rapport préconise la création d'une autorité administrative à compétence juridictionnelle à visée répressive et aux compétences larges. La création d'un répertoire des abonnés dont le contrat a été résilié serait également à l'ordre du jour, alors que le déploiement à large échelle de mesures de filtrage est envisagé sous 24 mois. Sans doute à défaut de riposte graduée, le rapport prévoit après plaintes des ayants droit, une dose de mise en garde avec l'envoi de mail par les FAI et le cas échéant, des procédures de suspension ou de résiliation de l'abonnement.

Rappelant que ces dispositions ne se substituent pas à d'éventuelles poursuites pénales pour contrefaçon avec une peine encourue de 3 ans de prison et 300 000 euros d'amendes, l' UFC-Que Choisir parle d'une surenchère répressive qui occulte complètement les quelques points positifs du rapport ou du moins LE point positif, à savoir la sortie avancée de l'offre VOD calée sur celle du DVD. Pour le reste, quasiment rien sur les DRM, les accords d'exclusivité la qualité des fichiers vendus ou encore l'augmentation de la part du prix reversé aux créateurs, tout un ensemble de points défendus par l'association dans le cadre de son audit par Olivennes.

Les conclusions du rapport vont être présentées au Président de la République et l'UFC-Que Choisir espère que ce dernier aura la lucidité d'inverser la tendance qui se dégage, en faisant de l'amélioration de la qualité de l'offre en ligne un préalable à toute réforme à visée répressive. Une lucidité dont n'a su faire preuve Christine Albanel, se faisant systématiquement l'avocat infatigable d'une industrie trop concentrée et peu innovante.
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Anonyme
Le #191100


Elle est bien bonne celle la !

C'est le PDG de la FNAC qui est en charge de pondre un rapport et de proposer des solutions sur le téléchargement !

Je vois mal comment une telle personne pourrait être impartiale !

On aura vraiment tout vu avec les politiciens !
Le #191101
"la gratuité, c'est le vol".

"Monsieur le patron de Total, pouvez vous diriger une commission sur l'utilité des énergies renouvelables? Merci."
Le #191105
Vive les business plan complètement obsoletes!
Le #191106
courage, mr olivennes

il faut filtrer massivement pour faire resilier les abonnements internets et tuer le developpement de l'internet francais
Le #191109
Le PDG de la FNAC a été un des premiers vendeurs de musique à dire que les DRM c'était pourris, mais que les maisons de disque les y obligeait. Il n'est sans doute pas neutre, mais c'est pas la RIAA non plus.
Le #191114
Il change de chemise quand ça l'arrange !
Anonyme
Le #191119
Edzilla résume bien la situation dans son post !!
Le #191120
Il faut de toutes manières réinventer le bizness modèle.
Il faut inventer un système applicable pour les musiques qui ne sont pas de la soupe d'usine major. Comment faire pour que puissent vivre les auteurs, interprètes, techniciens. Pour la promo (indispensable) pour les producteurs, les éditeurs de trucs inconnus ou plus "difficiles".
Et prendre en compte qu'à moins de transformer le web français en web chinois hyper-policé, il y aura forcément un tas de téléchargement pirates ou non payant (voir Radiohead)
Anonyme
Le #191122
La copie n'a pas attendu internet !

A l'arrivée de appareils double K7 les majors ont crié au scandale ! Idem à l'arrivée des doubles magnétoscopes, des graveurs de CD, des graveurs de DVD... maintenant c'est internet !

Elles souhaitent toujours pouvoir continuer à enregistrer des centaines de millions d'euros sans en perdre un seul.
Le #191146
et avant les artistes vivaient de leur representation, les copies ne servant qu'à se faire connaitre...
bref, notre société se deplace lentement mais surement vers une société de rentiers (pour les mieux placés, les autres, c'est la galere), et les artistes, encouragés par l'ex de qquns comme jonnhy aimeraient en faire partie (des rentiers) plutot que de travailler.

on nous bassine avec la valeur du travail quand le seul reve des ados est de gagner a l'euromillion pour se faire bronzer au soleil avec des masseuses...

je suis écoeuré
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]