Rapport Olivennes : Sarkozy dit oui à la répression

Le par  |  38 commentaire(s)
Sarkozy_Discours_Rapport_Olivennes

Le Président de la République a reçu les conclusions du travail mené par Denis Olivennes. Un accord tripartite a été signé. A l'issue, Nicolas Sarkozy a prononcé un discours soulignant un accord équilibré et solide.

Sarkozy discours rapport olivennesComme prévu, les professionnels de l'audiovisuel, du cinéma et de la musique ainsi que les fournisseurs d'accès à Internet se sont réunis pour signer en présence du chef de l'Etat, un accord suite au rapport Olivennes, fustigé la veille par l'UFC-Que Choisir. A cette occasion, Nicolas Sarkozy a prononcé un discours, reprenant les points essentiels de cet accord

Après avoir dépeint un avenir sombre pour la culture véhiculée via le Net si rien n'était fait pour endiguer le piratage, Sarkozy a salué un moment décisif pour l'avènement d'un Internet à même d'éviter que ne prenne forme une zone de non droit, un Far Ouest Higt-Techle vol à l'étalage est autorisé sous prétexte de numérique. La voie de la répression avec un soupçon de pédagogie, telle est donc pour l'essentiel, la réponse apportée par le rapport du PDG de la Fnac.

Sous gouverne d'une autorité de régulation en liaison avec les FAI, les internautes faisant mauvais usage de leur abonnement seront avertis par mail que leur activité frauduleuse a été détectée. En cas de récidive, l'avertissement se transformera en sanction avec la suspension de l'abonnement voire sa résiliation pure et simple. Une démarche dite pédagogique et réservée aux pirates de bonne foi qui ne font pas commerce des fichiers illicites rapatriés car pour les autres, ce sera le régime de droit commun de la contrefaçon.

Pour éviter toute tentation malsaine, les FAI se sont par ailleurs engagés à mettre en oeuvre des dispositifs de filtrage afin de retirer automatiquement les fichiers pirates des réseaux ou des plateformes d’hébergement au fur et à mesure de leur apparition. Dans la pratique, cette mise en oeuvre ne devrait toutefois pas être des plus aisée.

Du côté des mesures que les consommateurs ne pourront qu'apprécier, l'accord signé prévoit la suppression des DRM autrement qualifiés de verrous numériques qui mettent à mal l'interoperabilité et servent d'alibi au piratage : " Fini, les musiques achetées sur une plateforme A et qu'on n'arrive pas à lire sur un lecteur B ou sur son téléphone portable, alors qu'on pouvait le faire sans problème pour un fichier piraté ". Une révision de la chronologie des médias fait également partie de l'accord avec en outre l'alignement du délai de la VOD sur celui des DVD (six mois après la sortie en salle contre sept mois et demi actuellement).

Pour Nicolas Sarkozy, la France a trouvé le Graal recherché par tant d'autres pays afin de permettre de résoudre le problème de la piraterie.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 4

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #191220
Voila le résultat quand un homme passe trop de temps à regarder "indiana jones 3" dans les avions. Ca fait des métaphores de cow-boy et ça se mets à croire au Graal ...
Le #191222
48 heures pour lire le rapport, le digérer, pondre et faire accepter un accord tripartite et écrire un joli discours : ils bossent dur à l'Elysée et dans les ministères
0u alors, il y a un truc :?

Quand au Graal, ça fera juste un de plus et ça n'intéresse que les Chrétiens
Le #191224
On appréciera la neutralité d'Olivennes, PDG de la Fnac dans les débats.
Aussi le fait que la traque et la sanction des contrevenants sont sous-traitées et privatisées. Ceci dit, les PV c'est déjà le cas (sauf peut etre pour la traque !).

Mais bon, ca me fait rire, il va juste falloir trouver le bon protocole crypté qui cache bien le contenu de ce qui est échangé. Ca doit bien exister, déjà, non ? Et hop !
Le #191225
Ah, j'oubliais, boycottons la fnac.com, la fnac tout court pour Noêl, c'est le bon moment, non ?
Le #191226
pitoyable ...
c'est dur d'admettre que la société évolue ... pour qqn qui prone la rupture ...
enfin, ça permettra aux réseaux p2p cryptés d'émerger ...
Le #191227
La chasse aux sorcières a commencé

J'ai du mal à trouver l'équilibre dans ce texte. Je vois plus de la repression.
Retirer les DRMs et proposer les fims en téléchargemment plus tot n'est pas suffisant...

Qu'en ait-il des taxes sur nos médias (pour financer des supers stars....) ?

Aussi je vois peu l'interet pour les fournisseurs de placer un filtrage...il sera contourner très rapidement...(sans parler du cout pour nos fournisseurs, qui vont bien devoir le repercuter quelque part...cherchez bibi)

Dernier point, qui sera traquer ? l'oeuvre ou le simple utilisateur ?

La CNIL va recevoir pas mal de demande pour le fameux fichier des utilisateurs...

Bref, ils n'ont visiblement pas compris que le probleme est plus profond....

C'est pas ca qui va remonter les ventes de CDs... =)
Le #191230
Il n'y avait pas eu une étude qui disait que depuis que les gens pirates moins il se vend moins de musique car ce sont les grands consommateurs de musique qui en achète qui sont pénalisé et les pauvres qui n'en achètaient pas dans le passé.
Le #191232
Eh bien moi, contrairement aux râleurs éternellement insatisfaits, je ne trouve pas grand chose à redire à ce discours. Je n'y vois même que des aspects positifs :
- dépénalisation de la "piraterie ordinaire" : c'est désormais le FAI qui tapera gentiment sur les doigts du pirate (si tant est qu'il soit capable de le détecter) qui ne sera donc plus menacé par un procès pour contrefaçon
- plus de DRM
- le pékin moyen va devoir arrêter de pirater sur peer-to-peer, mais les geeks que nous sommes trouveront assurément le moyen de passer à travers les filtres des FAI (cryptage, proxy tout ça...)
- VOD enfin attractive

Attendons de voir les applications concrètes du texte, mais je suis globalement satisfait. Alors certes ce n'est pas la license globale (pas un peu utopique d'ailleurs ?) mais ça va dans le bon sens.
Le #191233
Lamentable... comment peut on appeler cela un rapport ? Pas d'analyse, tout juste un plan d'actions ou plan de bataille et comme l'a dit Jbl, il n'y a pas d'équilibre dans ce texte.

Mais je rigole, j'ai trouvé en téléchargement non légal 2 groupes de Jazz (oui, je suis très loin de la daube académie) que j'apprécie beaucoup. J'ai voulu trouver les albums sur la Fnac, Virgin ou ailleurs de légal (en ligne ou en boutique physique) =>rien !!! Au final, j'achète sur Amazon 3 albums en import (à 12 € max le CD). A la fnac, un import est largement bien plus cher ! L'offre française est pitoyable.

Ce "rapport" n'est pas honnête car il n'oblige pas les majors à évoluer et à proposer une VRAIE contre-partie au téléchargement non légal. Rien ne changera Mr Olivennes ou plutôt si : mes achats de CD en France =>fini; mon fric ira ailleurs.
Le #191234
le pékin moyen va devoir arrêter de pirater sur peer-to-peer, mais les geeks que nous sommes trouveront assurément le moyen de passer à travers les filtres des FAI >ah bon ? et qui mettra à disposition les oeuvres que tu télécharges ? en plus du piratage de geek ça sera de la musique de geek, des films de geek ...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]