OpenJDK : le Java 100% Libre 100% compatible

Le par  |  3 commentaire(s) Source : LinuxFr
openjdk

Grande étape dans le développement d'OpenJDK 6, la version libre du langage de programmation Java de Sun : la réussite aux 80 000 tests du Java Test Compatibility Kit.

openjdkC'est en 2006 que Sun avait annoncé vouloir rendre son langage de programmation phare, Java, totalement libre et disponible sous la licence GNU GPL. Jusqu'alors, certaines classes de base ainsi que le compilateur ne l'étaient pas et relevaient même parfois du secret commercial. C'est ce qui avait poussé à la FSF (Fondation pour le Logiciel Libre) à parler du piège Java.

Un an plus tard, Sun rend effective son annonce et rend libre la plupart des classes, à l'exception des composants qui dépendent de codes et d'entreprises tiers (entre autres : la gestion des polices, le son...). Le but est alors de développer une nouvelle fois les morceaux manquants. Ainsi naît le projet OpenJDK, qui se basera notamment sur les bibliothèques GNU ClassPath et le compilateur libre GCJ.

En novembre 2007, Red Hat rejoint la communauté OpenJDK et démarre IcedTea, en attendant la finalisation de la réécriture des morceaux de code manquants, qui est une version OpenJDK/GNU ClassPath n'utilisant que des logiciels libres.

Fedora 8 a été la première distribution à intégrer par défaut OpenJDK. Depuis, de plus en plus de distributions utilisent la version libre de Java, et récemment Fedora 9 et Ubuntu 8.04. Debian attendra pour sa part qu'il ne reste plus aucun code non libre pour l'intégrer.


OpenJDK réussit le TCK
Le travail représentait tout de même plus de 6 millions de lignes de code à réécrire. Même s'il reste maintenant moins de 1% du code non libre, OpenJDK6 n'est pas encore finalisé. Il a cependant passé le sérieux test de compatibilité Java (Java Test Compatibility Kit). Celui-ci consiste en tout de même 80 000 épreuves. Cela signifie qu'OpenJDK se comporte quasi parfaitement et est une implémentation conforme à Java Standard Edition.

Le piège Java, au sens de la FSF, est donc bientôt mort. Un logiciel développé en Java et publié sous licence libre ne sera plus dépendant de librairies et composants propriétaires. Le programme pourra plus facilement s'exécuter sur n'importe quelle machine et les utilisateurs pourront étudier et modifier 100% dudit logiciel.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #259141
"quasi- arfaitement" ==>"quasi-parfaitement"

La dernière phrase va en réjouir plus d'un. :-)
Le #259331
Vivement la version finale.
Le #259611
Bonne nouvelle (et bravo au rédacteur de la news pour la qualité de l'article et le fait de citer ses sources).
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]