Xavier Niel peut racheter Orange Suisse

Le par  |  1 commentaire(s)
Xavier-Niel

La Commission fédérale de la communication en Suisse a donné son aval pour le rachat par Xavier Niel de l'opérateur de téléphonie mobile Orange Suisse.

La ComCom (Commission fédérale de la communication en Suisse) a indiqué jeudi autoriser la société Apax Partners à vendre Orange Suisse à la holding personnelle de Xavier Niel. " Ce rachat n'affecte ni les conditions d'octroi de la concession, ni la concurrence sur le marché de la téléphonie mobile. "

Au mois de décembre 2014, nous apprenions que Xavier Niel s'était porté acquéreur pour 2,3 milliards d'euros d'Orange Suisse. Cet opérateur avait été cédé en février 2012 par Orange au fonds d'investissement Apax pour 1,6 milliards d'euros.

-----

Actualité publiée le 18 décembre 2014
Par le biais de sa holding personnelle NJJ Capital, et donc sans l'implication de la maison mère de Free, Xavier Niel avait déjà mis un pied en principauté monégasque en rachetant 55 % du capital de Monaco Telecom (322 millions d'euros). Cette fois-ci, c'est en Suisse que le magnat français des télécoms met un pied.

Xavier-NielToujours via NJJ Capital, celui qui est connu pour être le patron de Free va mettre la main sur l'opérateur helvétique Orange Suisse. À hauteur de 2,3 milliards d'euros, la transaction est soumise à l'aval des autorités compétentes et devrait être finalisée d'ici la fin du premier trimestre 2015.

Orange Suisse avait été cédé en février 2012 par Orange au fonds d'investissement Apax pour près de 1,6 milliard d'euros. Depuis cette date, Orange Suisse - qui revendique 2,1 millions de clients - indique avoir déployé son réseau 4G pour couvrir 90 % de la population suisse. Il est le troisième opérateur mobile en Suisse.

Dans un communiqué, Xavier Niel déclare :

" En tant que nouveau propriétaire d'Orange Suisse, NJJ Capital apportera de la continuité aux clients d'Orange Suisse ainsi qu'à ses employés et sa direction. […] Finalement, ma plus haute priorité sera de gérer Orange Suisse en accord avec l'environnement et les spécificités du marché suisse. "

En octobre dernier, Xavier Niel avait renoncé à son rêve américain face au refus de Deutsche Telekom pour le rachat de T-Mobile US. Mais dans cette tentative avortée à 18 milliards d'euros, il y avait eu l'implication du groupe Iliad.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1832723
C'est son cadeau de noel?
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]