Oubliez l'encre, l'imprimante passe à l'eau

Le par  |  15 commentaire(s) Source : Dvice
imprimante eau 1

Malgré l'informatisation massive des administrations, sociétés ou commerces, et de vastes campagnes écologiques appelant à limiter les impressions papier, beaucoup de copies et de documents en restent au support physique. Suffisamment pour que des scientifiques tentent de révolutionner à nouveau l'imprimante.

Depuis quelques années, des efforts sont fournis par les administrations pour limiter leur consommation de papier et d'encres : recours au mail plutôt qu'au courrier, facturations par fichier informatique, espaces de stockages privés...

imprimante à eau On estime à 40 % encore les documents imprimés qui finissent à la poubelle. Une proportion d'autant plus significative que le cout de l'encre reste important. Mais une équipe de scientifiques de l'Université de Jilin en Chine pourrait apporter une solution qui relève presque du miracle.

Les scientifiques auraient ainsi inventé une imprimante qui n'utilise pas de l'encre, mais simplement de l'eau et dont les documents imprimés redeviennent totalement vierges 22 heures seulement après impression, proposant ainsi du papier 100 % réutilisable directement par le consommateur.

L'innovation la plus importante dans ce système se situe au niveau du papier. Il bénéficie d'un traitement spécifique à l'aide d'une encre invisible à l'oxazolidine. Le composant réagit à l'eau projetée par les têtes d'impression de l'imprimante, proposant une impression claire qui dure environ un jour. Après ce délai, l'impression disparait peu à peu pour totalement disparaitre et les feuilles de papier sont réutilisables à l'infini.

La seule composante nécessaire à ce tour de magie est la température qui doit rester sous les 35 °C. L'imprimante fonctionne comme une imprimante à jet d'encre standard, à ceci près qu'il suffit de remplir ses cartouches d'encre avec de l'eau.

Les chimistes estiment que si une feuille de papier est utilisée une douzaine de fois, le cout de revient serait équivalent à 1/17 ème de celui d'une imprimante jet d'encre traditionnelle, tout en considérant que le prix du papier traité revient plus cher à l'achat qu'un papier traditionnel.

En plus de cela, les scientifiques indiquent qu'aucun composant toxique n'entre dans le processus de traitement. Un point de plus pour l'environnement en marge de la réutilisation à l'infini ou presque des feuilles imprimées.

Pour l'instant, les chimistes ont réussi à imprimer en bleu, magenta, doré et violet, mais ils travaillent déjà à une version capable de générer toutes les couleurs et d'attendre des résolutions d'impression aussi élevées que les imprimantes à jet d'encre standard. Un système serait également à l'étude visant à chauffer le papier et à lui permettre ainsi de s'effacer plus rapidement.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1651162
je ne comprends pas l'interet d'imprimer si c'est pour que tout s'efface le jour suivant
qui peut m'expliquer?
Le #1651232
Bin par exemple, concernant ma dernière expérience en date en secrétariat. Je prépare des courriers sur papier que j'envoie en signature, mes des fois, le PDG y apporte des modifications. On ressort un papier. Si je fais une erreur, je ressors un papier. Et enfin quand ça me revient validé je dois sortir 3 papiers.

Soit potentiellement deux feuilles de sauvées minimum à chaque dossier. Sur la journée, ca peut en faire une vingtaine. Multiplié par 80 bureaux. Sur 3 jours, t'as économisé une rame et de l'encre.

Par contre le délais d'une journée est un peu court. ca passera pas le weekend.
Le #1651252
Y à des patrons qui vont faire signer des contrats avec ce genre d'encre... Pratique pour modifier le contrat à volonté. Et comme le double aura miraculeusement disparu...
Le #1651272
Comme ça certains tribunaux n'auront qu'a brancher le tuyau d'eau sur le fax pour éviter des problèmes de mise en liberté.
Le #1651292
Bonjour,

Bien vu Jeanlucesi
Le #1651302
Génial....

mais...

Bon bien sûr, il faut simplement encore imprimer (à l'ère du numérique). Et il faut savoir quoi imprimer en 'réutilisable' (par exemple, de la doc temporaire).

Ensuite, il faut que le rendement de l'imprimante soit moins onéreux que la feuille (ben oui, si l'action de ré-imprimer coûte plus d'energie qu'il n'en faut pour produire une feuille...)

Bref c'est toujorus assez compliqué hors cas spécifiques. Pas sûr que l'empreinte carbone ou l'impact écologique soit meilleur. Pas sûr non plus que ca ne soi t pas le cas

Le #1651362
Franchement je ne vois pas l’intérêt de ce système pour les entreprises et encore moins pour les particuliers.

Le seul intérêt que je vois c'est pour l'impression des sujet du bac pour eviter la fraude car imprimé la veille pour le lendemain.
Le #1651452
Très courant en entreprise qu'on imprime pour lire en dehors de l'ordi, pour une durée inférieure à un jour en terme d'utilisation.

Par contre, là ou ils loupent le coche c'est qu'en général on ne se contente pas de lire, on commente, on annote, on surligne, on corne les feuilles...

Bref, ça limite vachement la portée du truc. Dommage.
Le #1651512
Le problème c'est que ce sera prêt et surtout diffusé quand on ne se passera totalement de papier. On n'en est pas loin. La seule chose qui bloque c'est l'habitude (plein de collègues profs par exemple qui pensent qu'un livre électronique c'est nul et le même livre papier c'est super. Bref, l'oeuvre disparaît devant son support. J'ai preque honte pour eux) et les pouvoirs publics (qui pourraient facilement promouvoir le 0 papier en changeant les règlementations qui obligent encore souvent à utiliser du papier).
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]