Quelle régulation en réponse à la gratuité sur internet ?

Le par  |  30 commentaire(s)
enquête p2p

Telle a été la thématique plus que d'actualité, d'un colloque organisé par la société de gestion des droits des artistes-interprètes, l' Adami.

Enquete p2pLa récente décision du Conseil d' Etat de relancer " la chasse aux pirates " fait s'interroger l'industrie du disque et ses principaux acteurs sur les suites à donner. Une question qui a notamment fait l'objet d'une réflexion lors d'un colloque organisé en présence de 150 professionnels, par l' Adami le 29 mai et dont le sujet central était : Quelle régulation en réponse à la gratuité sur internet.


Le choix entre la pédagogie ou la répression
Parmi les réactions des différents intervenants, tous d'accords sur le fait que tout travail mérite salaire, deux sont symptomatiques du débat qui risque d'animer la France du numérique dans les prochaines semaines.

Pour Jean-Pierre Quignaux, représentant l' Union nationale des associations familiales et de la Ligue de l'enseignement, la répression massive n'est pas la solution et au contraire, il prône la pédagogie pour expliquer aux internautes ce que sont les métiers de la création afin de déclencher un consentement à payer.

Autre son de coche plus majoritaire, pour Pascal Rogard, Directeur général de la Société des Auteurs et Compositeurs Dramatique, la relance de la riposte graduée avec les FAI et le nouveau ministre de la Culture doit être une priorité et il faut se donner au moins deux ans pour en évaluer son efficacité.

Egalement invité au colloque, Jacques Toubon actuellement député au Parlement européen a réaffirmé l'impérieuse nécessité pour les représentants des ayants droit de trouver des solutions sur le plan européen en dialogue avec les représentants américains de façon conjointe face aux industriels de la convergence.
Complément d'information
  • Musique: le numérique gagne en force, Hadopi pèse sur le P2P
    Sur le marché de la musique enregistrée, le numérique représente désormais plus de 20 % du chiffre d'affaires. Pour le SNEP, l'action de l'Hadopi a porté un gros coup d'arrêt au P2P illégal.
  • Musique : l'IFPI stigmatise encore le P2P
    L'IFPI dresse un bilan mitigé pour l'industrie du disque et pointe du doigt deux vilains petits canards pour leur supposé laxisme dans la lutte contre le téléchargement illégal : le Canada et l'Espagne. Le P2P en prend toujours pour ...

Vos commentaires Page 1 / 3

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #173165
"en dialogue avec les représentants américains"
--
Ben oui, invitons la RIAA et autre, ils font tellement bien leur boulot la bas...
Y'en a pas un a parle de license globale?
Le #173166
Répression = piratage de plus en plus caché et par conséquent de plus en plus incontrôlable.
On est passé de Kazaa (passage par un serveur central) à eMule (passage via plusieurs serveurs partout sur la planète), puis Bittorrent (des miliers de trackers), et on assista aujourd'hui à la création de réseaux privés et cryptés...
Le #173169
Renaud chantait "elle pense à ses fils qui sont devenus voleurs, elle comprend mieux pourquoi..."

Je lui propose la modification suivante :
"elle pense à ses fils qui sont devenus voleurs en téléchargeant ma musique sur internet, je ne comprends pas pourquoi......"
Le #173173
Les solutions existent : la première, arrêter de plumer le consommateur (puisqu'on ne parle plus que de produits).

- Une musique sur le net de pauvre répertoire, de pauvre qualité, de pauvre maniabilité, et de plus, aussi cher qu'en magasin (pochette et CD en moins).
- Une baisse des prix des CD (un livre de poche c'est 7.50 € en moyenne, on ne pirate pas le livre...)
- Plus de concerts, et à moindres prix. Les petits groupes vivent comme ça.
Un concert, c'est sympa, et on sait où va l'argent.
- Une mise à jour de la société. Quoi qu'ils fassent, il y aura du Téléchargement illégal.
Qu'ils fassent déjà la guerre aux sites qui vendent illégalement de la musique ou des produits frelatés.
Qu'ils inventent de nouveaux système de distribution CORRESPONDANT avec les moeurs actuelles. Ca s'appelle innover, ils ont peut être ublié
- Un éclaircissement des circuits de production (un peu comme j'en voudrais pour la nourriture). Avec un arrêt des mensonges (bon, là on peu toujours courir).
Le #173180
- Hipparchia - :

"un livre de poche c'est 7.50 € en moyenne, on ne pirate pas le livre..."
tatata!! les livres réédités coûtent ce prix la, mais les livres qui arrivent en étant tout juste traduit eux se payent de 20 à 35€ suivant les éditions. Enfin bon globalement c'est vrai, les livres coûtent moins cher. Par contre il existe aussi du piratage de livre. Un piratage marginal (pour ne pas dire infime) mais il existe.

Quand à savoir que l'on peut rejoindre en prison des violeurs et tueurs parce qu'on télécharge des chansons, ca me fait quand même bien marrer. Autant je comprend qu'on tape sur les mecs qui en font un commerce autant je ne saisi pas qu'on aille emmerder le type qui télécharge parce qu'il n'a pas 20€ des qu'il veut écouter de la musique.

edzilla : désolé mais la licence globale c'est mort. Mais si ca peut te rassurer, les majors arrosent tous les partis politique (les vrais hun, je parle pas des extrèmes et des cons genre bové ou schivardi) et de tous les pays du monde. Donc peu importe qui a gagné, on ne l'aurai pas eu.
Pas plus qu'une hypothétique discussion pusique de toute façon à la fin c'est non.
Le #173184
On saura que bové est un con.

Super.

Ou comment décrédibiliser son intervention.
Le #173191
... c'est pas compliqué, 5 € de plus sur l'abonnement pour tout le monde MAIS il faut que la totalité des 5€ par abo aille aux droits d'auteurs et pas ds la poche des maisons de disques, taxer la pensée et la créativité est l'expression la plus totalitaire qui soit. Un auteur ne devrait pas être taxé, un interprète oui mais pas kkun qui crée que ce soit dans n'importe quel art car on parle bien de l'art au sens général et pas du plagiat télévisuel ...

une enquête il y a quelques temps a montrée que +65% des gens etaient favorables à 5€ d'abo en + si c'etait pour les droits d'auteurs et si on les laissait tranquille sur leurs téléchargement !

Pourquoi on n'a pas pris cette voie en compte ?
Simplement parceque l'etat ne pourra pas toucher aux thunes qui en découleraient alors que des amendes c bien plus simple ..... et facile que de comprendre le vrai pb !

Donc je m'adresse à ceux qui soit disant connaissent internet et les droits d'auteurs (ca tombe bien moi aussi je connais), si c vraiment les droits d'auteurs la préoccupation alors trouvez des solutions dans ce sens et pas dans les taxes pour l'etat sinon le piratage va s'amplifier, et ce n'est pas lorsque formule 1 est lancée à pleine vitesse qu'il faut tenter de l'arreter mais il fallait y penser au départ, mais oui évidemment on avait des gens tellement compétents qui couchaient entre eux pour leur propre interet que finalement les regles à construire pour le net c'etait moins grave ....

on a cherché le baton, eh bien dansez maintenant !!!
Le #173194
une enquête il y a quelques temps a montrée que +65% des gens etaient favorables à 5€ d'abo en + si c'etait pour les droits d'auteurs et si on les laissait tranquille sur leurs téléchargement !

Et les 35% restant ? tu en faits quoi ? tu les obliges à payer ...
Le #173195
- Hipparchia - :

Eh bien oui, c'est un con. Certes c'est un avis personnel mais qui je l'espère est partagé par une grande partie des 98.6% de la population qui n'a pas voté pour lui. Je n'ai pas la prétention de me proclamer analyste politique, mais un score de 1.4% à une élection nationale, c'est un appel à la fermer.

Quand à décrédibiliser mon "intervention"... J'aurai pu en dire autant de ton avis sur la qualité de la musique vendue ou des prix des livres, vu que la qualité musicale est un avis plusqu'une valeur mesurable et qu'une simple visite en librairie montre une majorité écransante de livre à plus de 10€.
Cela dit, je suis d'accord avec toi : si on nous vendais moins de merde et à un prix moins prohibitif, on pourrait penser à acheter des CD.

doper :

Tu paye déja une taxe a chaque fois que tu achète des CD vierges ou des disque durs. Et ca ne te choque pas donc voila. Pis les 35%, ils téléchargent un album tous les 4 mois et c'est bon. Faux problème.
Le #173197
bonjour ,
je suis un pirate , je suis un pirate,je suis un pirate,je suis un pirate,je suis un pirate, et maintenant je vais où ? car je pense que les prisons vont vite déborder, mais je laisse la priorité à chichi , noblesse oblige.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]