Après une comète, Philae va atterrir sur les Champs Elysées

Le par  |  6 commentaire(s)
Philae

À défaut de la véritable sonde robotique, c'est une réplique fidèle de Philae qui sera installée, accompagnée de la comète Tchouri 67P ce dimanche sur l'avenue des Champs Élysée à Paris.

En hommage à la mission Rosetta de l'ESA et au module robotique Philae, une copie de la sonde sera installée jusqu'au 25 mai sur les Champs Élysée à Paris.

Rosetta Philae comète La mission est historique, puisqu'elle a permis pour la première fois à l'homme d'aller positionner une sonde en orbite autour d'une comète et à y poser une seconde sonde robotisée.

Tchouri sera installée Place Clemenceau à proximité du Grand Palais. Avec le robot, une représentation au 1/1600e du noyau de la comète, les maquettes étant réalisées par le Centre National d'Études Spatiales (CNES).

Philae mesure un mètre de haut pour trois mètres de large, le CNES précise " Il s'agit d'une maquette qui fonctionne et possède de nombreux systèmes réels ( cartes informatiques, engrenages, vérins...)"

La copie de la comète quant à elle mesure trois mètres de large, elle a été façonnée d'après les diverses mesures et photographies renvoyées par la sonde Rosetta qui continue de lui tourner autour.

Philae, en sommeil depuis le 15 novembre dernier après avoir épuisé ses batteries principales devrait se réveiller prochainement, lorsque la comète sera suffisamment proche du soleil pour lui permettre de se recharger depuis ses panneaux solaires.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1841412
Avec l’électronique présente sur la sonde il y a intérêt à la proteger jour et nuit pour ne pas voir disparaitre sont contenu.
Le #1841420
micropastis a écrit :

Avec l’électronique présente sur la sonde il y a intérêt à la proteger jour et nuit pour ne pas voir disparaitre sont contenu.


Tu ne penses tout de même pas que la maquette grandeur nature qui sera exposée sera équipé de l'électronique de pointe du modèle original ????


Le #1841428
micropastis a écrit :

Avec l’électronique présente sur la sonde il y a intérêt à la proteger jour et nuit pour ne pas voir disparaitre sont contenu.


C'est pas dredi' on troll pas
Le #1841436
micropastis a écrit :

Avec l’électronique présente sur la sonde il y a intérêt à la proteger jour et nuit pour ne pas voir disparaitre sont contenu.


Heu, je pense pas que l'ESA va investir une deuxième fois dans une sonde identique à Philae juste pour que Hollande puisse dire : "C'est quoi cette jolie boîte ?"
Le #1841447
micropastis a écrit :

Avec l’électronique présente sur la sonde il y a intérêt à la proteger jour et nuit pour ne pas voir disparaitre sont contenu.


T'es au courant que sur ce genre d'engin on y met de l'ultra low power type 486 ou au pire pentium 1 ? À la limite les panneaux solaire à piquer, mais là aussi peu de puissance....
Le #1841544
KAISER59 a écrit :

micropastis a écrit :

Avec l’électronique présente sur la sonde il y a intérêt à la proteger jour et nuit pour ne pas voir disparaitre sont contenu.


T'es au courant que sur ce genre d'engin on y met de l'ultra low power type 486 ou au pire pentium 1 ? À la limite les panneaux solaire à piquer, mais là aussi peu de puissance....


Il faut bien lire l'article
Philae mesure un mètre de haut pour trois mètres de large, le CNES précise " Il s'agit d'une maquette qui fonctionne et possède de nombreux systèmes réels ( cartes informatiques, engrenages, vérins...)"
Donc service de sécurité obligatoire.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]