Le piratage en ligne pour 5000 emplois à la trappe ?

Le par  |  18 commentaire(s) Source : AFP
piratage

Le téléchargement illégal est encore la cible d'une étude, désigné coupable en 2007 de la destruction de 5000 emplois directs dans les domaines de l'audiovisuel, du cinéma, de la musique. L'étude s'est pourtant voulue raisonnable.

piratageL'AFP rapporte que mercredi, une étude sur les conséquences économiques du piratage en ligne est probablement venue apporter de l'eau au moulin des tenants en France du projet de loi Création et Internet avec son régime de riposte graduée. Le milliard de fichiers téléchargés illégalement en 2007 de l'étude GfK faisant polémique, nul doute en effet que les députés solidaires du texte cher à Christine Albanel ne manqueront pas de faire référence à cette nouvelle étude lors de l'examen du texte par l'Assemblée nationale début 2009, dans la mesure où elle se veut " raisonnable ".

Présentée par les sociétés Equancy et Tera Consultants, l'étude qui s'inspire des chiffres du téléchargement illégal notamment relayés par le SNEP, évalue à près de 1,2 milliard d'euros les pertes financières dues au piratage en ligne en 2007. Les pertes pour l'industrie de la musique sont estimées à 369 millions d'euros mais cette étude a été présentée comme " raisonnable ", puisque l'Expansion souligne que les auteurs ont indiqué avoir pris en considération qu'un téléchargement illégal n'est pas forcément synonyme de manque à gagner. Pour le cinéma, ce serait ainsi une perte de chiffre d'affaires de 605 millions d'euros.

Au-delà de ces chiffres, reste les chiffres humains annoncés qui ne manqueront probablement pas de faire mouche sur les bancs de l'Assemblée, avec la perte de 1 600 emplois directs pour la musique, 2 400 pour le cinéma, 950 pour la télévision. Un total avoisinant les 5 000 emplois qui pourrait être doublé en parlant d'emplois directs et indirects, sans compter le secteur du livre également touché.

Si les auteurs de l'étude ne se sont cependant pas aventurés à parler de la riposte graduée, on se doute bien que certains s'en chargeront à leur place. Ils se sont contentés d'indiquer : " il est indispensable de laisser d'avantage d'espace économique à de nouveaux modèles innovants en garantissant une rémunération des droits de propriété intellectuelle ".
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #357481

C'est "bizarre" toutes ces études qui vont dans le même sens, sans aucunes sources fiables à part des estimations à la louche qui tombent juste quand certaines lois essayent de passe en force.....

Le #357491
On en reviens toujours à la même chose. Il n'y a AUCUNE offre de téléchargement légal convenable (sans drm multiplateforme et haute qualité mp3/Ogg/FLAC) avec un catalogue complet
Anonyme
Le #357501

Une seule réaction à avoir sur la qualité et le sérieux d'une telle étude:


Le #357511
En fait, ils doivent compter l'argent qu'ils mettent pour payer des gens à faire ces études, le prix des drm, ainsi que les salaires des personnes payées à "protéger" les ayant droits. Et comme ça coûte cher, faut licencier pour récupérer des sous pour les majors...
Le #357521
"Le milliard de fichiers de l'étude GfK faisant polémique", tout le monde ayant vu qu'il s'agissait de pure fiction pour Alababa.

Du coup, on en recommande une aussi sec, et attention la méthodo de professionels:
"l'étude s'inspire des chiffres du téléchargement relayés par le SNEP"


Sans blague.
AU moins ils auront évité UN travers, celui de 1 téléchargement = 1 vente ratée (!!)

Et le coup des emplois à la télé, c'est parce qu'il y en a qui téléchargent Navarro? Perso, sans rip, j'attendrais le DVD pour les récup chez un pote, pas moyen de se coltiner la VF + les pubs!

Le #357531
euh... le secteur du livre... J'ai de sérieux doute sur le sérieux de cette étude... Ils ont estimé qu'un téléchargement n'était pas une perte sèche, c'est un bon début. Ont ils calculé que parfois ce téléchargement rapporte plus (aller au concert, acheter les albums... )

enfin bon mais puisqu'on nous dit que cette étude est sérieuse, on va la croire hein
Le #357551
Cette étude, comme les précédentes dont elle s'inspire, n'a aucune valeur scientifique. Les "précautions méthodologiques" ne visent qu'à renforcer un sentiment de confiance chez le lecteur de l'étude, alors que les données statistiques de base de l'étude n'ont pas de validité et ne reposent que sur des estimations discutables. C'est un château construit sur du sable, mais ne doutons pas qu'il fera illusion auprès de nos parlementaires.
Le #357561
d'un autre côté je suis d'accord avec la conclusion, mais je ne me mouille pas trop


Le #357581
ooouuuhhhhh les vilains tipiakeurs responsables de tous les maux de l'industrie du divertissement (même si ça me fait mal de l'appeller comme ça, c'est ce que c'est devenu) .

Regardez ma brave dame, toutes ces études le prouvent.Nous les gens de ce domaine on lutte pour vous préserver votre culture coca / chips.
Les Ch'tis peuvent pas battre des records à cause des tipiakeurs et en plus ils mettent des gens au chômage.
Quoi ? vous me dites que tout votre argent passe dans les factures et la nourriture ? ah mais c'es pas bien ça ! et nous ? on s'engraisse comment ?
Comment ça avec ou sans téléchargement vous n'acheteriez pas plus ouy n'iriez pas plus au cinéma (voir vous iriez moins aux concerts) ? Maismaismais et nous ? on va mourrir si vous continuez comme ça ! Y faut pas ! VOUS allez mettre des gens au chômage !


Désolé de m'être laché mais c'est leur discourt, l'Hadopi passera contre vents et marrées ,tout le monde s'en fou car tout le monde pense a bouffer (et c'est normal).Mais pendant ce temps, c'est la liberté d'expression (droit fondamental) qui va être remis en cause sur le neT.Au delà du téléchargerment (qui n'est qu'un vaste écran de fumée et qui ne satisfera que les maojrs) le filtrage du net se mets en place doucement mais surement et pendant ce temps, la soit disante opposition se range derrière cette bouse en applaudissant.
Le #357591
Lorsque l'on avait le droit de lire l'étude du prix nobel de l'économie qui prônait le tout gratuit pour la Culture bizarrement même sans preuve à l'appui tout le monde acquiesçait et maintenant qu'une étude va dans le sens contraire tout le monde nie.

Perso je suis d'avis de les croire car la baisse du CA de l'industrie culturelle ne touche pas les gros patrons mais le petit personnel qui en fait les frais.
Et je parle en connaissance de cause
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]