Les chiffres du piratage multipliés par 12 en France ?

Le par  |  16 commentaire(s)
jaimelesartistes

La publication de l'avis censé être confidentiel de la Cnil sur le projet de loi Création et Internet continue de faire grand bruit, et Le Monde en profite pour s'interroger sur les chiffres du piratage annoncés pour légitimer la réponse graduée.

jaimelesartistesLa Cnil a récemment regretté la publication de son avis sur le projet de loi Création et Internet où ce dernier a été vertement critiqué. Certes cet avis a été rendu en avril et depuis certaines modifications et garanties ont été apportées comme sur le filtrage du contenu par les FAI qui n'aura pas lieu, mais reste des interrogations latentes.

Elles concernent notamment le risque d'une double peine, administrative (par l'Hadopi) et judiciaire (délit de contrefaçon que la Sacem a brandi), pour les internautes coupables de téléchargement illégal; l'atteinte à la vie privée pour tenter de confondre des contrevenants avec le recueil de données par l'Hadopi et la tenue d'une liste des internautes sanctionnés. Autant de questions sur lesquelles les députés devront faire la lumière début 2009 lors de l'examen du texte devant l'Assemblée nationale.

L'avis de la Cnil avait également porté un lourd discrédit quant au pourquoi de la réponse graduée, légitimé pour endiguer la baisse du chiffre d'affaires des industries culturelles imputée au téléchargement illégal. Problème, pas d'étude démontrant " clairement que les échanges de fichiers via les réseaux pair à pair sont le facteur déterminant d'une baisse des ventes ", avait écrit la Cnil.


Les chiffres sont venus mais sont sujet à caution
Cette étude est venue à l'occasion du lancement par le Ministère de la Culture et de la Communication de la campagne " J'aime les artistes " avec pour relai un site dédié. Le Monde a toutefois tiqué sur le un milliard de fichiers piratés pour 2007. Une étude GfK financée par... l'industrie culturelle et réalisée auprès de 2 000 internautes avec pour décompte : 833,28 millions de titres de musique, 235,2 millions de fichiers vidéo piratés.

Interrogé sur cette étude, Laurent Donzel, responsable de GfK, a déclaré : " On fait appel à la mémoire de l'intéressé et les interviewés minimisent souvent le poids réel du téléchargement. Ils ne veulent pas l'avouer. Pour compenser, on extrapole et on multiplie les résultats par douze ".
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #356361

Par précaution, à leur place, je multiplierai par 100...
Le #356371
Pourquoi 12 au juste ?

1- Ils se sont dit que tous les francais ont vu leur Ch'tis et seulement 5 millions d'entrées donc on multiplie par 12 ?

2- Nos braves fonctionnaires, a force de regarder la pendule, se sont dit que 12 c'était bien ?

3- Sans cette multiplication, ca faisait 1 fichier/francais, pas assez pour expliquer la chute des ventes ?

Plus sérieusement, avec ce genre d'extrapolation, 600% des francais votent Sarko !!! et Magali de la star'ac a vendu 1.000.000 d'albums
(Dsl, je sais c'est mesquin )
Le #356381
mouai... ça sort surtout au bon moment pour le gouvernement ce chiffre.


Le #356411
ils sont ou les chiffres de la VoD, du téléchargement légal, des SMS pour recevoir la musique sur son téléphone ... ???

Avant de mettre le piratage en ligne de mire, il faut regarder les nouveaux modes de consommation.

Certe le piratage ce n'est pas bien, ca on le sait tous. Mais le gouvernement nous parle à longueur de temps du pouvoir d'achat, pourquoi un album coute 15/20euros ? Pourquoi un DVD coute 20euros ?
Surtout quand on voit le prix que coute le support vierge rien qu'en achetant par 20 ou 50.

Et enfin, comme ca a déja été dit. Si qq1 ne pirate pas, ce n'est pas pour ca qu'il achète.
Et inversement, ce n'est pas parce que qq1 pirate qu'il n'achète pas.
Le #356431
le grand classique: "le nombre d'oeuvres piratées EST le manque à gagner".

bullshit.
Le #356441
Et oui ! graveen, les Major sont trés binaires quant-il s'agit de leurs sous.
Et pas un neurone par contre lorsqu'il s'agit de la qualité de leurs production
cf: Magali citée par Ze Kaweru


Le #356461
hahaha,
quand on pense que le prince de l'Hadopi n'est autre que le boss de la fnac, et qu'il n'y a quasiment personne qui parle aux noms des citoyens.

D'ailleurs c'est dans un super article que j'avais pu voir qu'on est plus traité comme citoyen, mais comme consommateurs lol.
Le #356491
Chitzitoune : "Par précaution, à leur place, je multiplierai par 100..."

Je n'aurai pas mieux dit. Voire plus. Deux précautions valent mieux qu'une.

Ze Kaweru : je plussoie pour les deux premières propositions ! Le coup des Ch'tis est très plausible.
Le #356521
Et encore, sans compter les titres qu'eux mettent en ligne pour appater les clients. Ils arrêtent d'ailleurs pas de s'envoyer des injonctions de payer et puis, faut bien faire peur au cas où la loi passe pas
Le #356561
Je trouve que multiplier par 12 c'est encore bien gentil. La loi hadopi c'est du pain béni pour les pirates par rapport à un matraquage en règle facon RIAA.

Heureusement que c'est pas le citoyen qui fait la loi, déjà que c'est pas terrible quand c'est des gens sensés être compétents, mais alors des gens de la rue, ca deviendrai du grand n'importe quoi vu la bêtise ambiante...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]