Piratage de Sony Pictures : d'anciens employés portent plainte pour le manque de sécurité

Le par  |  4 commentaire(s)
Sony-Pictures

Le piratage de Sony Pictures n'en finit plus de faire les gros titres. Après la publication d'informations sensibles et de films encore non exploités viennent le temps des menaces du côté du collectif de pirate à l'origine de l'attaque, mais aussi celui d'une attaque en justice par d'anciens salariés.

Une plainte en nom collectif a ainsi été déposée à l'encontre du studio Sony Pictures pour ne pas avoir suffisamment protégé les données personnelles de ses salariés.

Sony-Pictures-GOP Le piratage de Sony dévoile peu à peu son ampleur au gré de la publication d'informations par l'équipe de pirates Guardians of Peace. Et cette fois, ce sont les employés du studio qui se retournent contre leur employeur.

La cause du mécontentement ? Des informations personnelles stockées en clair et visiblement pas assez sécurisées par Sony, qui se retrouvent, suite au piratage, étalé sur la toile.

Parmi les renseignements délicats partagés par les hackers : l'identité des salariés, leurs adresses mails et postales, numéros de sécurité sociale, historique des fiches de salaires...

Ce sont d'anciens salariés du studio qui ont déposé le recours collectif, mais les salariés actuels peuvent venir se greffer au dossier. " Sony n'a pas réussi à sécuriser ni à protéger ses systèmes informatiques, ses serveurs et ses bases de données, ce qui a conduit à la publication des noms des plaignants et de données d'autres membres." " Les ex-salariés de Sony vivent un cauchemar qui relève davantage du thriller que de la vraie vie " indiquent les avocats du groupe.

"Leurs informations les plus sensibles, dont plus de 47 000 numéros de sécurité sociale, leurs dossiers d'embauche comprenant leurs salaires, leurs informations médicales, et tout ce qui est lié à leur employeur Sony, ont été publiées et ont pu finir entre les mains de criminels" insistent les plaignants.

The-Interview-film La plainte a été déposée le 15 décembre " parce que Sony n'a pas protégé les informations privées de ses actuels et de ses anciens employés, ces informations circulent maintenant en ligne, et mettent en danger les salariés."

En début de semaine, Sony a tenté de rassurer ses employés en indiquant que le studio survivrait à l'attaque informatique. Entre temps, le groupe de pirates à l'origine de l'attaque a menacé d'attentat les salles de cinéma qui diffuseraient le film " L'interview qui tue ! " centré sur la tentative d'assassinat du leader nord-coréen Kim Jong-Un. Après avoir refusé toute négociation avec les pirates, Sony joue l'apaisement en annulant purement et simplement la sortie du film dans les salles.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1823459
pas vraiment en rapport avec ce sujet ci mais,
si j'avais été Sony, au lieu de céder à la menace et d'annuler la diffusion du film a la date demandé, je me serai contenter de diffuser gratuitement et massivement le film sur internet, peut être que cela aurai entrainé quelques pertes sur ce film mais au moins cette action aurai créer un coup de pub encore plus grand que celui en cours, changer l'image de la société, et montrer que Sony est prêt à faire face à ce "groupe obscure"

Le #1823463
"Sony joue l'apaisement en annulant purement et simplement la sortie du film dans les salles"

Donc si on veut le voir, on est obligé de le pirater...


Anonyme
Le #1823595
Bonjour l'ambiance chez Sony !!!

Heureusement que je n'ai jamais travaillé pour cette entreprise, sinon ma vie privée serait dévoilée à tous les vents...
Le #1823655
De toute façon, le mal est fait ....
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]