Une plateforme de trafic de bitcoins démantelée en France

Le par  |  9 commentaire(s) Source : AFP
Bitcoin

L'affaire est une première en Europe : deux hommes ont été arrêtés pour avoir organisé une plateforme d'échange de bitcoins sans autorisation en France.

Les gendarmes de Midi-Pyrénées ont annoncé avoir démantelé la semaine dernière un trafic de monnaie décentralisée Bitcoin dans le sud de la France.

bitcoins " Il s'agit là du premier démantèlement au niveau européen d'une telle plate-forme illicite d'échange de bitcoins" précisait hier la gendarmerie dans un communiqué.

Deux personnes, suspectées d'être à l'origine de l'organisation de la plate-forme ont ainsi été arrêté et mis en examen par un juge d'instruction de Foix, ils ont été placés sous contrôle judiciaire.

L'animateur du site est âgé de 27 ans et avait déjà été condamné par le passé pour escroquerie en bande organisée. Il est actuellement poursuivi pour " travail dissimulé, exercice illégal de la profession de banquier, blanchiment à titre habituel et offre illégale de jeux en ligne." Son complice âgé de 36 ans a quant à lui été mis en examen pour " travail dissimulé et exercice illégal de la profession de banquier."

Patrice Reveillac, membre du groupe cybercriminalité de la section de recherches de Toulouse a indiqué que " les deux mis en examen reconnaissent la matérialité des faits, mais contestent avoir commis des infractions."

D'après les prévenus, il n'existe à ce jour aucun élément dans les textes de loi permettant de condamner leur activité. Ils ont d'ailleurs précisé lors de leur garde à vue que les prélèvements très élevés ( de 35 à 50 %) réalisés lors de la transformation de bitcoins en euros étaient justifiés du fait de la volatilité du taux de change de la monnaie virtuelle.

La gendarmerie a annoncé qu'il " a été procédé à la saisie de portefeuilles contenant 388 bitcoins, correspondant à une valeur de près de 200 000 euros", ainsi que " près de 9000 euros en numéraire, ainsi que de multiples cartes bancaires et matériels informatiques qui restent à exploiter." Concrètement, il est reproché à la plateforme d'avoir exercé sans disposer d'un agrément de l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution ( ACPR), un organisme qui supervise les activités des banques et assurances pour limiter les fraudes et le blanchiment.

Toujours selon les autorités, la plateforme en question aurait permis de réaliser plus de 2750 transactions entre novembre 2013 et aujourd'hui, pour un montant total d'un million d'euros.

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1788112
Quoi un trafic de coup de bite dans le coin ?

C'est de la prostitution cela non ?
Le #1788122
On a pas le droit de convertir des bitcoin en euro? je veux dire par la que je ne peux pas donner 100€ a quelqu'un contre des bitcoins?
Le #1788142
"exercice illégal de la profession de banquier"
=>Bon, donc ça veut dire qu'en France Bitcoin est reconnu comme une monnaie. Comme ça c'est fait
Le #1788342
@ Pazoo et Bugmenot


Le #1788352
bref, la finance et les banques ont fait interpeller des gens qui pourraient, si cela se développer, concurrencer leur monopole usurier mondial en poussant vers une éventuelle illégalité la conversion de bitcoin à €.


Le #1788362
Ah ...! Dieu que l'économie française est sclérosée ....!!!
On ne peut pas passer par une économie parallèle, tout doit se monnayer par la devise officielle;
Faut-il y voir une protection du citoyen dans ses achats ? ... ou une main mise de l'Etat sur l'économie pour tout contrôler, et surtout tout taxer ?
Dès l'instant ou deux parties sont d'accord sur une vente, la transaction financière pourrait très bien s'effectuer, par une économie de substitution, même moins reconnue que la monnaie officielle, mais ça, faut pas trop y compter, l'Etat ne pourrait plus tout superviser .
Un peu comme autrefois, ou l'argent n'existait pas encore, ou le troc était universel ...
Le #1788432
DeepBlueOcean>>>l'état actuel étant à la solde de la finance, tout ce qui menace de près ou de loin cette dernière est contrôlé et stoppé par le premier...
Le #1788662
lebonga a écrit :

DeepBlueOcean>>>l'état actuel étant à la solde de la finance, tout ce qui menace de près ou de loin cette dernière est contrôlé et stoppé par le premier...


Justement !
Raison de plus pour ne pas être résigné ....
Battons nous contre le système ....
Le #1788682
DeepBlueOcean>>>Vaut mieux utiliser notre potentiel pour construire à coté plutôt que de s'épuiser à combattre ce système. Il s'effondrera tout seul...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]