La Police met en garde contre la diffusion de rumeurs d'attentats par SMS et sur Internet

Le par  |  3 commentaire(s)
caméra embarquée police France

Depuis la fin de semaine dernière, des SMS et des alertes sur Internet se multiplient évoquant la menace d'attentats imminents dans les lieux publics parisiens. Aujourd'hui, la Police tente de désamorcer les rumeurs.

Nombreux sont les Français à avoir reçu des SMS qui citent des "amis flics" ayant eu vent de la préparation d'attentats imminents dans les lieux publics de la capitale. Des messages de la sorte ont également été largement diffusés sur les réseaux sociaux.

Il s'agit de faux messages, une vaste rumeur propagée par les chaines de messages qui s'attirent aujourd'hui les foudres de la police qui indique sur son profil Twitter : "Ne propagez pas les rumeurs, pour tout renseignement consultez les sites officiels."

 

"La menace terroriste est toujours aussi forte depuis le 13 novembre, mais il n'y a pas de risque particulier ce week-end" indiquait une source policière qui regrette au passage que ce type de rumeur n'ait eu de cesse de se propager depuis les événements de novembre.

Cette nouvelle vague de rumeurs ferait suite à l'arrestation de quatre jeunes filles, dont deux adolescentes de 15 et 17 ans, mises en examen pour avoir menacé de commettre des attentats "semblables à ceux du 13 novembre" lors d'échanges sur Facebook. Le Parquet de Paris, qui a ouvert une enquête, a rapidement indiqué qu'il s'agissait avant tout d'un "projet intellectuel", ne trouvant "aucune arme ni substance de nature explosive" lors des perquisitions aux domiciles des interpellées.

La Police aurait profité de l'affaire pour rappeler à ses effectifs les précautions d'usage et mesures de sécurité préventives à adopter. Cette note aurait fait l'objet d'une fuite et aurait été interprétée comme la préparation des forces de l'ordre à affronter une nouvelle vague d'attentats. La Police a rappelé que "la mise en place de mesures préventives ne signifie pas que la menace est sérieuse et avérée, mais on est obligés de toujours prendre toutes les précautions."

Complément d'information
  • Swatting : la Police met en garde
    On pensait la France épargnée par le phénomène qui touchait jusqu'ici principalement les États-Unis, la semaine dernière a prouvé le contraire en direct sur la toile : le Swatting est bel et bien présent dans l'hexagone.
  • iOS plans : la police australienne met en garde
    Il semblerait qu'Apple n'a pas forcément fait le meilleur choix en choisissant de proposer sa propre solution de géolocalisation avec son iOS6 , la police australienne met aujourd'hui certains citoyens en garde concernant les risques de ...

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1885516
Mais ça, on s'en doute déjà ....
Les canulars, les fausses alertes à la bombe, les faux appels aux forces de l'ordre pour signaler tel ou tel danger ou menaces fictifs sont punis par la loi !!!
Maintenant ceux qui veulent "jouer" avec ça, le jour ou ils se font attraper, après faut payer l'addition ....salée
Le #1885523
un "projet intellectuel".....pas le terme le plus approprié....
Le #1885554
Morpheus005 a écrit :

un "projet intellectuel".....pas le terme le plus approprié....


Bah oui mais elles ont leur carte d'immunité médiatico-judiciaire aussi, hein http://hpics.li/0525f4d
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]