Première mondiale : une prothèse de sternum en céramique implantée avec succès en France

Le par  |  4 commentaire(s)
Sternum céramique

C'est une première mondiale : une patiente atteinte d'un cancer a subi une intervention chirurgicale impliquant l'implantation d'un sternum en céramique d'alumine poreuse.

C'est une petite prouesse qui a été réalisée le 19 mars dernier au CHU de Limoges : pour la première fois de l'histoire, une patiente a reçu une greffe d'un sternum en céramique d'alumine 100 % biocompatible et réhabilitable.

La prothèse est particulièrement intéressante puisqu'elle représente une intégration osseuse durable exempte de tout risque d'infection ou de rejet, elle facilite également une accélération du temps d'opération. L'intervention est traditionnellement complexe, du fait des risques accrus d'infection lors du remplacement du sternum par une pièce en titane. La pureté de l'alumine utilisée dans la prothèse CERAMIL la rend totalement inerte et offre à la fois biocompatibilité totale et résistance mécanique parfaite.

  

La porosité de la prothèse permet la libre circulation des cellules et permet à cette dernière de s'intégrer à l'os en l'espace de 6 mois. Le patient y trouve également l'avantage de récupérer un thorax plus souple qu'avec une prothèse métallique.

Trois mois après l'opération, la procédure est une réussite. Le CHU de Limoges indique que la prothèse a répondu à toutes les attentes, la patiente se rétablissant progressivement.

La prochaine évolution de la prothèse devrait permettre d'y intégrer des molécules actives permettant d'intervenir dans les indications d'infections osseuses.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1846834
Premier pas vers un Terminator ?
Le #1846857
Ulysse2K a écrit :

Premier pas vers un Terminator ?


Non, terminator est né machine et a été recouvert d'une peau synthétique.

Là, c'est un humain amélioré physiquement, mais pas génétiquement, mais globalement, il reste biologique a 99%, alors qu'un terminator est d'abord synthétique a plus de 95% (a vu de nez car on ne sait pas de quoi est faite la fausse peau qui le recouvre.
Le #1846878
Ulysse2K a écrit :

Premier pas vers un Terminator ?


https://www.youtube.com/watch?v=K_CZOBiKrWM

( c'est trop long d'attendre vendredi )

Et sinon avec les imprimantes 3D, ça donne quoi aujourd'hui ?
Qu'es-ce qu'on peut faire avec dans le domaine médical ?
Accessible ou faut être en relation avec les grands pontes
du milieu médical pour en profiter ?
Le #1851876
5COMM a écrit :

Ulysse2K a écrit :

Premier pas vers un Terminator ?


https://www.youtube.com/watch?v=K_CZOBiKrWM

( c'est trop long d'attendre vendredi )

Et sinon avec les imprimantes 3D, ça donne quoi aujourd'hui ?
Qu'es-ce qu'on peut faire avec dans le domaine médical ?
Accessible ou faut être en relation avec les grands pontes
du milieu médical pour en profiter ?


On sait effectivement imprimer des cellules différenciées (de, dongles ou dos ..etc) avec des cellules souches, mais on est loin de pouvoir le faire de manière industrielle. Et peut-être heureusement pour l'instant.

Il y a tout de me^me des cellules qu'on sait pas vraiment faire évoluer de manière organisée par le développement naturel dans le ventre d'une mère biologique. Par exemple, les neurones ou encore certains organes internes. Ne serait-ce que les testicules ou les trompes de Fallope et la réserve des ovaires. pas évident de fabriquer des gamètes artificiellement. Et puis a quoi cela servirai t-il si nous pouvions "fabriquer un humain" partir de n'importe quelle cellule humaine ???

Pour ceux qui ont peur du clonage et des manipulations génétiques a la limite de l'éthique, si vous lisez bien les articles dans les revues scientifiques comme nature, Plos One ou les spécialistes des neurosciences ou de la médecine, vous verrez que nous sommes très très loin de tout comprendre.
L'utérus artificiel par exemple n'est qu'une chimère pour les films de science-fiction et rien d'autre tellement nous ne comprenons pas les interactions entre la mère et le fœtus dans son utérus via le placenta. Avez vous pensé que le génome d'un bébé est différent de celui de la mère ? Pourtant le système immunitaire de la mère ne rejette pas l'enfant ! Grâce au placenta, lui même une sorte d'hybride génétique !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]