PRISM : Microsoft a aidé la NSA à espionner sur Hotmail, Skype et Outlook

Le par  |  19 commentaire(s) Source : Mashable
Microsoft

The Guardian, le journal qui a publié les premières informations classées secrète défense de la NSA concernant le projet PRISM annonce que Microsoft aurait collaboré avec les agences gouvernementales.

Malgré les plaintes de Microsoft regrettant ne pas pouvoir être davantage transparent avec ses clients concernant les requêtes gouvernementales permettant d’accéder à des données privées, The Guardian affirme que la société a bel et bien aidé les agences d’information à intercepter des communications via des échanges d’emails sur Outlook ou des tchats sous Hotmail et Skype.

PRISM (2) Le journal s’appuie sur de nouvelles informations transmises par l’ex-membre de la CIA Edward Snowden.

Skype aurait ainsi participé au projet PRISM depuis novembre 2010, les premiers partages d’informations n’ayant pas eu lieu avant le 4 février 2011.

Le document détenu par The Guardian rapporte que l’interception des communications vidéo était rendue possible depuis le 14 juillet 2012 : " La partie audio de ces sessions était disponible depuis le début, mais sans la vidéo". " Maintenant les analystes disposent de l’image."

PRISM La NSA et le FBI auraient également eu accès aux emails et tchats sous Outlook avant que le système ne les chiffre.

Les espaces de stockage Cloud Skydrive auraient également fait l’objet d’un partage avec le FBI.

La façon dont le programme PRISM fonctionne dans ses détails reste toujours un mystère, mais les sociétés impliquées ont farouchement démenti proposer des accès directs aux données personnelles de leurs utilisateurs.

Pourtant, les documents détenus par The Guardian laissent entendre le contraire, du moins concernant Microsoft.

En l’état, les révélations viennent contredire une nouvelle fois la sécurité des échanges de Skype, déjà remis en question ces derniers temps. En 2008, Skype assurait que le chiffrement des échanges ne permettait aucune interception des données, et Microsoft a continué de répéter qu’aucune écoute n’était possible sur Skype.

Si les déclarations de The Guardian sont justes, Microsoft joue gros à multiplier les fausses déclarations pour tenter de récupérer la confiance de ses utilisateurs.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1403512
Il doit s'agir d'une erreur puisqu'on nous explique depuis des années que c'est Google qui nous espionne et Microsoft qui nous protège. Mais peut être que ce n'est pas aussi simple finalement.
Le #1403562
penseurodin a écrit :

Il doit s'agir d'une erreur puisqu'on nous explique depuis des années que c'est Google qui nous espionne et Microsoft qui nous protège. Mais peut être que ce n'est pas aussi simple finalement.


Sans prendre la défense de MS, il ne faut pas tout confondre non plus, entre une agence _gouvernementale_ qui nous "espionne" et une société _privée_ qui utilise (parfois illégalement) les données transmises sur le net sans notre consentement, il y a des différences tout de même.

Dans tous les cas on ne peut qu'être d'accord avec la conclusion de l'article, à force de mentir là-dessus, MS risque de prendre cher au final (même si cela s'applique aussi aux autres ...)
Le #1403592
Nerthazrim a écrit :

penseurodin a écrit :

Il doit s'agir d'une erreur puisqu'on nous explique depuis des années que c'est Google qui nous espionne et Microsoft qui nous protège. Mais peut être que ce n'est pas aussi simple finalement.


Sans prendre la défense de MS, il ne faut pas tout confondre non plus, entre une agence _gouvernementale_ qui nous "espionne" et une société _privée_ qui utilise (parfois illégalement) les données transmises sur le net sans notre consentement, il y a des différences tout de même.

Dans tous les cas on ne peut qu'être d'accord avec la conclusion de l'article, à force de mentir là-dessus, MS risque de prendre cher au final (même si cela s'applique aussi aux autres ...)


C'est quoi la différence, encore une histoire de gentils et de méchants ?
Le #1403652
Absolument pas, ou alors tous les gouvernements et sociétés concernés sont les méchants et les citoyens, tous honnêtes et droits (lol) sont les gentils.

Je pense simplement qu'il ne faut pas confondre deux cas : la surveillance de gouvernements ou la récolte d'infos par les sociétés privées (même si le deuxième peut servir le premier).

Dans le premier cas, je vois assez mal un gouvernement monétiser ces informations (ou alors on tombe encore plus bas ...), elles sont utilisées (du moins officiellement) pour de la Défense du territoire ou, dans le pire des cas (et c'est ce qu'il faut craindre ici !), du flicage excessif.

Dans le second cas, les sociétés n'ont qu'un seul but final avec ces informations : faire du fric ! Ne nous voilons pas la fasse, si Google, pour ne citer que lui, dit utiliser ces informations pour proposer des résultats ou publicités personnalisé, au final, c'est juste pour ramener plus de blé.

En fonction des sensibilités et de l'appréciation personnelle de chaque cas, les personnes trouveront un cas plus grave que l'autre mais c'est un débat sans fin.
Dans tous les cas, même si parfois les moyens sont les mêmes, les buts ne le sont pas du tout, d'où le fait que je trouve qu'il est peu pertinent de mélanger les deux.

Et puis c'est un peu toujours pareil, regardons ce qu'il existe chez nous avant de tirer à boulets rouges sur les USA et leurs entreprises. Plus que ça, l'écoute à grande échelle existe depuis plusieurs décennies et, sauf état totalitaire, ces données n'ont pas été utilisées pour chopper quelqu'un auteur d'un excès de vitesse, on parle ici d'enjeux nettement plus importants.

EDIT : ah, ça y est, enfin l'edit passe !
Le #1403672
Nerthazrim a écrit :

penseurodin a écrit :

Il doit s'agir d'une erreur puisqu'on nous explique depuis des années que c'est Google qui nous espionne et Microsoft qui nous protège. Mais peut être que ce n'est pas aussi simple finalement.


Sans prendre la défense de MS, il ne faut pas tout confondre non plus, entre une agence _gouvernementale_ qui nous "espionne" et une société _privée_ qui utilise (parfois illégalement) les données transmises sur le net sans notre consentement, il y a des différences tout de même.

Dans tous les cas on ne peut qu'être d'accord avec la conclusion de l'article, à force de mentir là-dessus, MS risque de prendre cher au final (même si cela s'applique aussi aux autres ...)

Le #1403692
phebus a écrit :

Nerthazrim a écrit :

penseurodin a écrit :

Il doit s'agir d'une erreur puisqu'on nous explique depuis des années que c'est Google qui nous espionne et Microsoft qui nous protège. Mais peut être que ce n'est pas aussi simple finalement.


Sans prendre la défense de MS, il ne faut pas tout confondre non plus, entre une agence _gouvernementale_ qui nous "espionne" et une société _privée_ qui utilise (parfois illégalement) les données transmises sur le net sans notre consentement, il y a des différences tout de même.

Dans tous les cas on ne peut qu'être d'accord avec la conclusion de l'article, à force de mentir là-dessus, MS risque de prendre cher au final (même si cela s'applique aussi aux autres ...)




.
Microsoft n'est pas blanc non plus et la porte dérobée à l'attention de la NSA ce n'est pas un mirage.
.
Le #1403712
phebus a écrit :

phebus a écrit :

Nerthazrim a écrit :

penseurodin a écrit :

Il doit s'agir d'une erreur puisqu'on nous explique depuis des années que c'est Google qui nous espionne et Microsoft qui nous protège. Mais peut être que ce n'est pas aussi simple finalement.


Sans prendre la défense de MS, il ne faut pas tout confondre non plus, entre une agence _gouvernementale_ qui nous "espionne" et une société _privée_ qui utilise (parfois illégalement) les données transmises sur le net sans notre consentement, il y a des différences tout de même.

Dans tous les cas on ne peut qu'être d'accord avec la conclusion de l'article, à force de mentir là-dessus, MS risque de prendre cher au final (même si cela s'applique aussi aux autres ...)




.
Microsoft n'est pas blanc non plus et la porte dérobée à l'attention de la NSA ce n'est pas un mirage.
.


C'est bien pour cette raison que j'ai commencé mon premier commentaire en disant que je ne prenais pas la défense de MS (on se demande à quoi ça sert d'écrire un commentaire précis parfois), je faisais simplement la distinction des cas.
Le #1403742
..../et Microsoft a continué de répéter qu’aucune écoute n’était possible sur Skype./.....

et micromachin de répéter que son os est le plus sûr
et microtruc de répéter que son browser est le plus sûr
et ......
et......
big brother est ton ami .......puisqu'il te le dis.fais un effort merde ...crois le.




Le #1403762
zut l'edit tout buggé :x

La différence c'est que l'un remplit "juste" une obligation légale de filage minimum pour usage gouvernemental alors que l'autre se gave de filage spontané pour usage commercial + gouvernemental.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]