Processeurs : la loi de Moore sur le déclin, quelle est la marge de progression ?

Le par  |  17 commentaire(s)
Processeur-quantique

La loi de Moore vit ses derniers jours : selon les spécialistes du secteur, il semble improbable de continuer à doubler la puissance des processeurs comme établis par Gordon Moore.

La loi de Moore est simple, et jusqu'ici elle était relativement réalisable par les fondeurs de puces informatiques, elle indiquait que le nombre de transistors par puce double tous les 12 mois et que chaque nouveau transistor coute aussi cher que le précédent.

Pendant des années, cette intuition s'est confirmée : les processeurs évoluent sur des rythmes allant de 6 à 12 mois avec un accroissement du nombre de transistors, pour des prix qui restent stables... Et pourtant, il semble que nous soyons arrivés à un palier qui met en défaut la loi de Gordon Moore.

processeur

Selon Peter Bright, de Arstechnica, "Atteindre l'objectif n'est pas arrivé par accident". Soit, les spécialistes du secteur se sont organisés, et planifié des développements et des feuilles de route sur plusieurs années pour tenir ces délais de 12 mois et obtenir des processeurs à la capacité doublée.

En 1975, Gordon Moore revenait sur sa formulation en doublant le temps nécessaire à 24 mois.

Mais depuis, les constructeurs se sont lancés dans une course différente de celle de la puissance brute : la miniaturisation. Et cette miniaturisation impose des limites et le doublement des capacités des processeurs ne semble plus possible.

La prochaine feuille de route officielle qui sera annoncée par l'ITRS (International Technology Roadmap for Semiconductors) s'écartera pour la première fois de la loi de Moore.

Intel a déjà annoncé indirectement qu'il ne serait pas possible d'atteindre ce type d'objectif à temps en évoquant le retard de la gravure en 10 nanomètres, désormais prévue pour le deuxième semestre 2017.

Même la révolution attendue dans la gravure, la technologie des 2 nanomètres avancée par les constructeurs et prévue pour 2020 semble désormais impossible à envisager, et il n'existe à ce jour aucune autre technologie alternative permettant d'atteindre cette précision.

Le nouveau secteur de progression est désormais celui de l'Internet des objets, et la conception de puces hautement intégrées ( associer directement un ensemble de composants dans une puce unique à l'image d'un SoC aux fonctionnalités plus poussées).

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1881240
Alors de une, ça doit faire 10 ans que j'entends ça et de deux, qu'es-ce qui va nous empêcher de produire des processeurs de plus grandes dimensions, contenant
donc 2x plus de transistors ?

Il ne faut pas oublier qu'aujourd'hui nos CPU disposent d'une partie graphique
qui pourrait très bien laisser sa place à d'avantage de ressources matérielles.

Quand bien même il deviendrait trop difficile de faire mieux avec les méthodes actuelles, ne doutons pas un seul instant qu'un idée de génie pourrait tout faire basculer, comme
l'arrivée du SSD, des technologies LED ...

Certains qu'il y'a dans les cartons d'anciennes idées qui ne pouvaient être réalisés faute de moyen technique et qui n'attendent qu'un grand coup de cutter pour resurgir

Quoi qu'il en soit, j'ai bien envie de dire merde aux septiques,
ça n'apporte rien d'annoncer que c'est la fin
Le #1881249
Tout à fait d'accord

Puis tout comme la nand3D des SDD, faire plusieurs couche de transistors dans les CPU permettrait d'en mettre plus sans augmenter la taille du dit CPU.
Le #1881252
5COMM a écrit :

Alors de une, ça doit faire 10 ans que j'entends ça et de deux, qu'es-ce qui va nous empêcher de produire des processeurs de plus grandes dimensions, contenant
donc 2x plus de transistors ?

Il ne faut pas oublier qu'aujourd'hui nos CPU disposent d'une partie graphique
qui pourrait très bien laisser sa place à d'avantage de ressources matérielles.

Quand bien même il deviendrait trop difficile de faire mieux avec les méthodes actuelles, ne doutons pas un seul instant qu'un idée de génie pourrait tout faire basculer, comme
l'arrivée du SSD, des technologies LED ...

Certains qu'il y'a dans les cartons d'anciennes idées qui ne pouvaient être réalisés faute de moyen technique et qui n'attendent qu'un grand coup de cutter pour resurgir

Quoi qu'il en soit, j'ai bien envie de dire merde aux septiques,
ça n'apporte rien d'annoncer que c'est la fin


Bah c'est pas la fin, c'est peut-être l'occasion pour certains de se remettre à optimiser un peu le code qu'ils pondent... De toute façon c'est évident qu'il y a des limites à la miniaturisation, à cause de la taille des particules élémentaires (diamètre d'un atome = de l'ordre d'un peu moins de 0.5 nm), de la même façon qu'il y a des limites à la course à la fréquence, à cause de la vitesse de la lumière (vitesse de la lumière = 30 cm en un tick à 1GHz).

Il restera sans doute d'autres moyens de gratter des perf avec au moins des trucs comme les jeux d'instructions, ou carrément comme tu dis des changements de technologies, mais côté fréquence et miniaturisation il semble quand même qu'on arrive au bout...
Le #1881255
Safirion a écrit :

Tout à fait d'accord

Puis tout comme la nand3D des SDD, faire plusieurs couche de transistors dans les CPU permettrait d'en mettre plus sans augmenter la taille du dit CPU.


Euh... c'est déjà un minimum empilé... Après si on se met à en rajouter encore plus, et donc d'épassir les CPUs, va rapidement se poser la question du refroidissement des zones les plus éloignées de la zone de contact avec le ventirad.
Le #1881257
bugmenot a écrit :

5COMM a écrit :

Alors de une, ça doit faire 10 ans que j'entends ça et de deux, qu'es-ce qui va nous empêcher de produire des processeurs de plus grandes dimensions, contenant
donc 2x plus de transistors ?

Il ne faut pas oublier qu'aujourd'hui nos CPU disposent d'une partie graphique
qui pourrait très bien laisser sa place à d'avantage de ressources matérielles.

Quand bien même il deviendrait trop difficile de faire mieux avec les méthodes actuelles, ne doutons pas un seul instant qu'un idée de génie pourrait tout faire basculer, comme
l'arrivée du SSD, des technologies LED ...

Certains qu'il y'a dans les cartons d'anciennes idées qui ne pouvaient être réalisés faute de moyen technique et qui n'attendent qu'un grand coup de cutter pour resurgir

Quoi qu'il en soit, j'ai bien envie de dire merde aux septiques,
ça n'apporte rien d'annoncer que c'est la fin


Bah c'est pas la fin, c'est peut-être l'occasion pour certains de se remettre à optimiser un peu le code qu'ils pondent... De toute façon c'est évident qu'il y a des limites à la miniaturisation, à cause de la taille des particules élémentaires (diamètre d'un atome = de l'ordre d'un peu moins de 0.5 nm), de la même façon qu'il y a des limites à la course à la fréquence, à cause de la vitesse de la lumière (vitesse de la lumière = 30 cm en un tick à 1GHz).

Il restera sans doute d'autres moyens de gratter des perf avec au moins des trucs comme les jeux d'instructions, ou carrément comme tu dis des changements de technologies, mais côté fréquence et miniaturisation il semble quand même qu'on arrive au bout...


La fréquence peut encore largement être augmenté en utilisant des matériaux tels que le graphène à la place du silicium. En effet, ce matériau semi-conducteur à une fréquence maximale bien plus haute que le silicium et pourrait permettre la création de processeur ayant des fréquence de 400GHz : http://www.greenit.fr/article/materiel/graphene-bientot-des-processeurs-tres-basse-consommation-4968
Le #1881262
bugmenot a écrit :

Safirion a écrit :

Tout à fait d'accord

Puis tout comme la nand3D des SDD, faire plusieurs couche de transistors dans les CPU permettrait d'en mettre plus sans augmenter la taille du dit CPU.


Euh... c'est déjà un minimum empilé... Après si on se met à en rajouter encore plus, et donc d'épassir les CPUs, va rapidement se poser la question du refroidissement des zones les plus éloignées de la zone de contact avec le ventirad.


C'est pas faux, mais bon, on est déjà passé aux transistors 3Gate (http://www.futura-sciences.com/magazines/high-tech/infos/actu/d/informatique-tri-gate-transistors-3d-intel-30008/) qui sont imprimés en 3D, maintenant, en superposer une ou deux couche, je sais pas si c'est déjà fait mais ça permettrait de doubler ou tripler la puissance des CPU mais comme tu le dis, ça chaufferait deux fois plus du coup
Le #1881264
Il faut rester confiant de la R&D.

Les solutions de demain on ne peut pas les appréhender aujourd'hui. Mais commencer a y réfléchir est une démarche pertinente et productive. Surtout que dans ce secteur, 5 a 10 ans est un délai ou beaucoup de pistes vont etre investiguées

Le #1881269
Safirion a écrit :

bugmenot a écrit :

Safirion a écrit :

Tout à fait d'accord

Puis tout comme la nand3D des SDD, faire plusieurs couche de transistors dans les CPU permettrait d'en mettre plus sans augmenter la taille du dit CPU.


Euh... c'est déjà un minimum empilé... Après si on se met à en rajouter encore plus, et donc d'épassir les CPUs, va rapidement se poser la question du refroidissement des zones les plus éloignées de la zone de contact avec le ventirad.


C'est pas faux, mais bon, on est déjà passé aux transistors 3Gate (http://www.futura-sciences.com/magazines/high-tech/infos/actu/d/informatique-tri-gate-transistors-3d-intel-30008/) qui sont imprimés en 3D, maintenant, en superposer une ou deux couche, je sais pas si c'est déjà fait mais ça permettrait de doubler ou tripler la puissance des CPU mais comme tu le dis, ça chaufferait deux fois plus du coup


En sachant que les puces d'Intel disposent d'une chauffe contrôlée,
on sait qu'on a encore de la marge avant d'en arriver à ce que
peut produire AMD ( grille pain ).

ça ne gênera surement pas Intel de changer de socket pour
proposer des processeurs de plus grande taille physique

Tant qu'il n'y a pas de concurrence, il restera en mode veille,
à développer du low voltage

Le #1881334
Le #1881336
doudawak a écrit :

je ne sais pas qui pompe sur qui mais : http://www.zdnet.fr/actualites/processeurs-la-loi-de-moore-c-est-termine-quoi-de-neuf-pour-la-suite-39832776.htm#xtor=RSS-1 est apparu genre 1 heure avant


Osef
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]