Apple A7, Exynos 5, Kirin 920 : les fabricants de smartphones veulent leur propre processeur

Le par  |  1 commentaire(s) Source : Digitimes
Apple A7 64 bit 02

Les fabricants de smartphones et tablettes sont de plus en plus nombreux à vouloir leurs propres processeurs mobiles optimisés dans leurs produits, réduisant le marché pour les solutions standard des leaders du marché.

Pas facile pour les fabricant de terminaux mobiles de se différencier sur un marché en forte croissance mais qui propose souvent des terminaux mobiles très proches en termes de design, de caractéristiques et de performances les uns des autres.

Les SoC proposés par les spécialistes des puces mobiles constituent des solutions faciles à transformer en produits concrets mais cette accessibilité a son revers : tout le monde peut y avoir accès et se retrouve avec des plates-formes matérielles aux performances comparables.

Apple A7 02Certains fabricants de terminaux ont donc commencé à vouloir se distinguer en concevant leurs propres puces en fonction de leurs besoins personnels. Apple s'est engagé tôt dans cette voie et propose avec les processeurs Apple A6 et surtout Apple A7 des SoC adaptés au programme prévu pour ses iPhone et ses tablettes iPad, tout en restant sur une configuration dual core avec 1 Go de RAM, quand les processeurs concurrents sont passés à l'octocore avec 2 à 3 Go de RAM.

D'autres grandes marques ont fait un choix similaire, qu'il s'agisse de Samsung avec sa famille Exynos 5, de Huawei avec les processeurs Kirin de HiSilicon ou peut-être bientôt de LG Electronics avec les processeurs Odin.

Cette tendance aux processeurs maison est en train de croître et leur part de marché devrait grimper sous peu à 40%, contre 30% actuellement.

Qualcomm SnapDragon logo Cela laisse évidemment moins de place pour les grands fabricants de puces (Qualcomm, MediaTek, Intel...) qui, malgré la sortie des plusieurs acteurs comme Broadcom ou éventuellement Nvidia, se retrouvent avec moins d'opportunités à saisir et une concurrence accrue. Ils conservent cependant la force de leur capacité de production et restent un passage obligé pour les smartphones de référence destinés à être écoulés à des millions (ou dizaines de millions) d'exemplaires. Mais pour combien de temps ?

Certains ont trouvé un début de parade en adaptant des solutions standard aux besoins particuliers des fabricants tandis que d'autres cherchent à occuper des segments spécifiques de marché. Mais au vu des coûts de R&D toujours plus importants pour une rentabilité moindre, ces acteurs cherchent aussi des alternatives du côté des gadgets connectés qui nécessitent eux aussi des processeurs et composants dédiés...qui commencent à peine à arriver sur le marché.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1776072
Nan mais que Apple n'ait toujours pas compris l'intérêt des matériels/protocoles/logiciels standardisés, et préfèe toujours des solutions fermées, incompatibles avec les autres fabricants et obsolètes avant même d'être sorties sur le marché, ça on le savait, mais que les autres s'y mettent c'est vraiment con... Si le matériel devient de plus en plus non-standard, on va se retrouver avec des milliers d'OS différents et aussitôt sortis-aussitôt abandonnés ; ou des codes sources d'OS "standard" bourés d'exceptions dans tous les sens pour les diverses versions des différents composants... Des bloated OS bourrés de bugs, dont TOUS les utilisateurs sur TOUTES les plateformes matérielles vont souffrir, en somme.... Tout ça pour essayer de faire comme Apple.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]