ProPublica se cache dans le réseau Tor

Le par  |  1 commentaire(s)
censure

L'organisme ProPublica, qui édite le site journalistique éponyme, lance un service Tor caché pour l'accès à ses lecteurs.

Spécialisée dans le journalisme d'investigation, la publication de ProPublica - gérée par un organisme à but non lucratif - devient l'une des premières de cette envergure à s'appuyer sur un service caché avec le réseau Tor. Cette initiative vise à proposer " les meilleures protections de vie privée " à ses lecteurs.

L'idée de cette adresse alternative propub3r6espa33w.onion a été inspirée par le cas de la censure Web en Chine. À Wired, Mike Tigas de ProPublica déclare que " tout le monde devrait avoir la possibilité de décider les types de métadonnées qui sont laissées derrière ". Il ajoute : " Nous ne vous voulons pas que quiconque puisse savoir que vous êtes venu à nous ou ce que vous avez lu. "

ProRepublica avait déjà mis en place un système SecureDrop tirant parti d'un service Tor caché afin de pouvoir recueillir des documents soumis par des utilisateurs (pubdrop4dw6rk3aq.onion).

Rappelons que le réseau social Facebook est également caché sur Tor. Les noms de domaine en .onion sont officiellement devenus des noms de domaine spéciaux à la fin de l'année dernière.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1874708
Un simple coup publicitaire pour un site bien conformiste qui n'a jamais produit la moindre révélation sur des sujets sensibles.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]