Un propulseur spatial à micro ondes pourrait révolutionner la conquête spatiale

Le par  |  4 commentaire(s) Source : ExtremeTech
emdrive

C'est une technologie annoncée comme théoriquement impossible que vient de valider la NASA : un propulseur à micro-ondes qui pourrait révolutionner nos rapports aux voyages spatiaux.

Disposer d'un système de propulsion efficace, durable et qui ne requiert aucune énergie fossile tout en se voulant très économe, voilà ce que propose depuis plusieurs années Roger Shawyer à la NASA. Le scientifique britannique se bat ainsi depuis quelques années déjà pour faire reconnaitre son système baptisé EmDrive, un propulseur à micro-ondes qui ne nécessite qu'un peu d'électricité pour fonctionner.

emdrive Le système a longtemps fait l'objet de moquerie et désintéressé le monde scientifique, puisque son fonctionnement ne repose pas sur la loi de la conservation de la quantité de mouvement. Malgré tout, en 2007, des scientifiques chinois avaient validé les théories avancées, ils ont réussi à concevoir un propulseur et mesuré une poussée de 720 mN ( millinewton).

Depuis 2013, la NASA a toutefois pris l'initiative de réétudier le système et effectué des tests avec une technologie similaire. Si la théorie annonçait un échec cuisant, la NASA a réussi à concevoir un propulseur qui génère une force n'étant pas attribuable à un phénomène électromagnétique classique, mais qui interagit avec le plasma du vide quantique.

Pour l'instant, la propulsion n'est pas très importante, mais le fait qu'elle ne nécessite que peu d'électricité fait qu'elle pourrait se montrer intéressante pour la propulsion des satellites et petites sondes équipées de panneaux solaires.

Le développement de cette technologie pourrait par la suite permettre de disposer d'une propulsion efficace et illimitée pour les voyages spatiaux. En assurant une poussée continue dans le vide spatial, on pourrait raccourcir les temps de déplacement et éviter aux différents vaisseaux d'avoir recours à l'accumulation des forces gravitationnelles pour se propulser vers leurs points de destination, des procédures complexes qui nécessitent plusieurs jours d'orbite entre divers points de l'espace.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1803976
"qui interagit avec le plasma du vide quantique"
Anonyme
Le #1803979
Pourrais et ne le fera jamais, juste un autre truc pour faire du sensationnalisme. C'est très loin de propulsé quoi que ce soit.
Le #1803990
Kyll a écrit :

"qui interagit avec le plasma du vide quantique"


... dnune évidence.... :-(
Le #1804001
Exactement dans le même ordre d'idée, Stanley Meyer a tenté pendant des années de convaincre la communauté scientifique qu'il avait réussi à créer une électrolyse d'un genre nouveau qui, en alliant les hautes fréquences et les hautes tensions, avait un rendement qui permettrait d'utiliser l'eau comme carburant.

Les mêmes arguments sont sans cesse mis en avant par la communauté scientifique : les lois de la thermodynamique ne seraient pas respectées.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]