Des psychiatres veulent entrer dans World of Warcraft

Le par  |  3 commentaire(s) Source : Telegraph
World of Warcraft Trolls

World of Warcraft, plus qu'un jeu, est un phénomène. Et qui n'intéresse pas uniquement les joueurs purs et durs, mais également ceux qui sont soucieux de la santé de ces derniers. Autrement dit, des psychiatres, qui veulent tenter l'expérience WoW pour mieux comprendre la dépendance qui peut en découler.

World of Warcraft TrollsL'addiction et le MMO sont des termes qui vont très bien ensemble. Malheureusement, serait-on tentés de dire, tant il conviendrait de rester  le plus souvent possible dans le domaine du raisonnable afin d'éviter de regrettables écarts. Le jeu le plus surveillé à cet effet est bien évidemment le colossal (en termes d'impact) World of Warcraft. Mais comme on est plus ou moins assuré de connaître davantage son sujet en le vivant de l'intérieur, un psychiatre de Londres, le Dr. Richard Graham,  aimerait user d'une "thérapie in-game", c'est-à-dire entrer lui-même dans le monde d'Azeroth afin de prodiguer des conseils aux personnes le nécessitant.

"Nous lancerons le projet à la fin de l'année. Je pense qu'il est déjà clair que les psychiatres devront rester dans les paramètres du jeu. Ils n'erreront certainement pas en blouse blanche et devront utiliser les mêmes personnages mis à la disposition des autres joueurs."

Le Dr. Graham n'a pas manqué de contacter Blizzard afin de demander à la société qu'elle baisse voire supprime ses frais d'abonnement pour l'occasion. Malins.


Rassurés ?
En théorie, ça ne semble pas être une mauvaise idée. Mais dans le jeu, et Richard le souligne, le psychiatre ne pourra pas exercer de la même façon qu'il le fait "dans le vie réelle".

"Un problème que nous allons avoir à surmonter est que, bien qu'un psychiatre puisse exceller dans ce qu'il fait dans le monde réel, ils ne vont probablement pas être bons en jouant à World of Warcraft. Nous allons devoir travailler là-dessus si nous voulons communiquer avec ceux qui jouent au jeu pendant des heures au final."

Le triste scénario serait que ces psychiatres, avec ces abonnements gratuits offerts par Blizzard qui leur donneraient encore moins de limites, deviennent à leur tour des addicts. Avouons que ce serait ballot, n'est-ce pas ?

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #496241
N'importe qui tombe addict de ce jeu, c'est ça qui est dangereux, a quand une armure épique de psychiatre IG?
Le #496251
Je lance un test de rorschach + 15 contre les accrocs !

Non mais sérieusement, en quoi faire des consultations à travers la cause même du problème (Le MMO) va aider ?

Demain dans les journaux : "Un psychiatre s'est drogué à l'héroine pour aider les camés à arrêter".

Rien ne vaut le contact humain en extérieur, c'est de ça dont ils ont besoin. (Je parles des plus accrocs uniquement bien sur, pas de tous les joueurs).
Le #496721
Cool je vais contacter blizzard pour mon demo lvl 48, je n'ai plus besoin de payer l'abonnement mensuel. Je suis en pleine thérapie avec des divers personnes accro.

C'est vraiment stupide quand même et ça va loin, bientôt sur 2nd life .... a non pardon c'était un buzz qui a fondus.

Le pire c'est que penser que Wow est une source de problème, non pas un catalyseur d'un autre problème plus difficile a appréhender.

J'ai jamais vus de psy demander a un politique sa soif de pouvoir, d'argent et le plaisir de bouzziller une démocratie.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]