La réalité virtuelle s'invite dans la recherche médicale et sur les tables d'opération

Le par  |  2 commentaire(s)
Oculus-Rift

Alors que l'on attend toujours les premiers casques de réalité virtuelle du marché s'inviter dans l'univers des jeux vidéo, des chercheurs évoquent une utilisation de cette technologie dans le domaine médical et la lutte contre la dépression et l'assistance des chirurgiens dans certaines interventions.

Selon des chercheurs de l'University College de Londres et de l'ICREA University de Barcelone, plonger des patients dans un environnement virtuel pourrait aider à lutter contre la dépression.

Des tests ont été réalisés sur des patients âgés de 23 à 61 ans, ils ont été propulsés dans un univers virtuel face à leur double prenant la forme d'un avatar. Ils se sont alors livrés à un jeu de rôle. Dans le premier cas, le patient incarnait un adulte invité à faire preuve de compassion pour un enfant en pleurs. Puis, les rôles étaient inversés, et ils prenaient la place de l'enfant virtuel, et voyaient alors l'avatar adulte qu'ils venaient d'incarner reproduire leurs gestes.

Casque réalité virtuelle Oppo

L'expérience de 8 minutes a été reproduite trois fois par semaine. Après un mois de test, 9 des 15 patients ont vu leurs symptômes dépressifs diminuer. Sur ces neuf personnes, quatre ont indiqué que leurs symptômes avaient énormément diminué.

Les chercheurs ont mis en évidence que les patients faisaient preuve de bien plus de compassion envers eux-mêmes et qu'ils faisaient moins dans l'autocritique, deux facteurs importants dans la dépression.

Reste à mener ces expériences sur un panel de patients plus important pour définir clairement si oui ou non la réalité virtuelle peut être indiquée dans le traitement contre la dépression.

Notons que dans le même temps, le CHU d'Angers a mené une tout autre expérience : projeter un patient dans un univers virtuel avec un casque spécifique pendant une intervention chirurgicale. L'opération à cerveau ouvert a été menée dans le cadre du programme de recherche CERVO, le patient d'une cinquantaine d'années était opéré d'une tumeur située à proximité des zones du langage et des connexions visuelles.

Les images projetées au patient constituaient principalement des tests visuels permettant au chirurgien de mener une opération plus précise sans endommager les tissus sains.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1881747
Pour moi, ce sera anesthésie générale (à l'ancienne) si je devais passer sur une table d'opération
Veux pas servir de cobaye ...
Le #1881754
DeepBlueOcean a écrit :

Pour moi, ce sera anesthésie générale (à l'ancienne) si je devais passer sur une table d'opération
Veux pas servir de cobaye ...


C'est clair qu'une bonne anesthésie générale ... y a rien de tel !

On s’endort comme un rien, et on se réveille tranquille sans avoir rien calculé ...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]