Que fait FLASH que ne font les couches du dessous ?

Le
Olivier B.
Salut,

suite à cette afirmation:

"En soi, Flash n'est peut-être pas moins ou plus sûr qu'une
autre techno. Mais partout où il est employé par-dessus d'autres
technos qui pouvaient faire la même chose, il ajoute du code sans
ajouter de valeur mais en augmentant la "surface" de risque."

un long débat s'en est suivit sur ce que fait flash qui ne pourrait
etre fait par "les couches du dessous", flash étant celle du dessus.

questions:

- qu'incluriez-vous dans "couches du dessous" ?
(ex sur quoi peut-on s'appuyer pour animer quelque chose, lire de la
video dans une page web )

- quels sont les éléments de comparaisons que vous prendriez en compte
pour ce que voit le visiteur

- quels sont les éléments de comparaisons que vous prendriez en compte
pour ce qu'utilise le concepteur ?

Et peut être d'autres points?



Afin de ne pas orienter les réponses je ne donne pas mon point de vu
pour le moment.
Merci
A+

--
pas de turlututu. apres l'@robase
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 3
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Patrick Texier
Le #22070101
Le Sun, 17 Aug 2008 16:17:50 +0200, Olivier B. a écrit :

- quels sont les éléments de comparaisons que vous prendriez en compte
pour ce que voit le visiteur



L'utilisation de Lynx, links, w3m...
grokub
Le #22070061
Olivier B.
- qu'incluriez-vous dans "couches du dessous" ?
(ex sur quoi peut-on s'appuyer pour animer quelque chose, lire de la
video dans une page web ...)



En ce qui concerne la video, toutes les "couches du dessous" savent la
lire. Flash profite juste de leur désaccord sur les formats pour glisser
le sien.

Preuve en est qu'en extrayant un .flv du cache, on y trouve la plupart
du temps un format qu'on peut rejouer sans Flash en se munissant du
codec qui va bien (chez Perian en ce qui me concerne).
Pierre Goiffon
Le #22070041
Olivier B. wrote:
"En soi, Flash n'est peut-être pas moins ou plus sûr qu'une
autre techno. Mais partout où il est employé par-dessus d'autres
technos qui pouvaient faire la même chose, il ajoute du code sans
ajouter de valeur mais en augmentant la "surface" de risque."

un long débat s'en est suivit sur ce que fait flash qui ne pourrait
etre fait par "les couches du dessous", flash étant celle du dessus.



A quel débat faites-vous référence ?

Quel est le contexte de la citation ? En soit lue comme cela elle est
difficilement compréhensible... Il semble s'agir de sécurité ??

questions:

- qu'incluriez-vous dans "couches du dessous" ?
(ex sur quoi peut-on s'appuyer pour animer quelque chose, lire de la
video dans une page web ...)



Il faudrait peut être le demander au rédacteur initial... C'est une des
questions que m'évoque la lecture des mots que vous citez.

- quels sont les éléments de comparaisons que vous prendriez en compte
pour ce que voit le visiteur



Ne manquerait-il pas des mots dans votre phrase ? Je ne comprend pas
votre question.

- quels sont les éléments de comparaisons que vous prendriez en compte
pour ce qu'utilise le concepteur ?



??
Comparaison de quoi ?
Olivier B.
Le #22069981
On Mon, 18 Aug 2008 10:59:13 +0200, Pierre Goiffon

Olivier B. wrote:
"En soi, Flash n'est peut-être pas moins ou plus sûr qu'une
autre techno. Mais partout où il est employé par-dessus d'autres
technos qui pouvaient faire la même chose, il ajoute du code sans
ajouter de valeur mais en augmentant la "surface" de risque."

un long débat s'en est suivit sur ce que fait flash qui ne pourrait
etre fait par "les couches du dessous", flash étant celle du dessus.



A quel débat faites-vous référence ?



news:4895636f$0$13032$
(groupe proxad accessible uniquement à partir/avec un compre free)

Quel est le contexte de la citation ? En soit lue comme cela elle est
difficilement compréhensible... Il semble s'agir de sécurité ??



non, simplement de faire avec les couches du dessous , donc
html+css+javascript+ ???(à définir selon ce qu' l'on entend pas couche
du dessous) ce que fait flash, exemple:

version flahs d'arrivée des vignettes en rotation:
http://concombre38.free.fr/

tentative sans flash:
http://sierrafox.aribaud.net/deux/rotation.html
(fonctionne pas sous IE, ok avec FF)

questions:

- qu'incluriez-vous dans "couches du dessous" ?
(ex sur quoi peut-on s'appuyer pour animer quelque chose, lire de la
video dans une page web ...)



Il faudrait peut être le demander au rédacteur initial... C'est une des
questions que m'évoque la lecture des mots que vous citez.



tout est dans le texte, ce qui est mis en cause est simplement
l'utilité de flash, que fait-il que les chouches du dessous ne peuvent
faire *à l'identique* comme par exemple etre directement compatible
avec plus de 98% des visiteurs ?

- quels sont les éléments de comparaisons que vous prendriez en compte
pour ce que voit le visiteur



Ne manquerait-il pas des mots dans votre phrase ? Je ne comprend pas
votre question.




ce que voit le visiteur = ce qu'il voit, le rendu, par exemple dans la
rotation des vignettes flash ou canvas la fludité est-elle la meme

- quels sont les éléments de comparaisons que vous prendriez en compte
pour ce qu'utilise le concepteur ?



??
Comparaison de quoi ?



pour le concepteur ... interface de création, exemple sous flash je
positione mes elements dans l'espace et crée des keyframmes, avec
javascript est-ce que je dispose d'une telle interface ou suis-je
obligé de créer les animation en codant plus laborieusement sous js...

bref le fond de l'histoire est de savoir si on peut se passer de flash
en le remplacemant "par els couches du dessous", et justement de
savoir sur quoi l'on peut s'appuyer come couche du dessous (exemple
quel codec pour de la vidéo)




--
pas de turlututu. apres l'@robase
Olivier B.
Le #22069971
On Mon, 18 Aug 2008 10:53:23 +0200, (Jean-Yves
Bernier) wrote:

Olivier B.
- qu'incluriez-vous dans "couches du dessous" ?
(ex sur quoi peut-on s'appuyer pour animer quelque chose, lire de la
video dans une page web ...)



En ce qui concerne la video, toutes les "couches du dessous" savent la
lire. Flash profite juste de leur désaccord sur les formats pour glisser
le sien.

Preuve en est qu'en extrayant un .flv du cache, on y trouve la plupart
du temps un format qu'on peut rejouer sans Flash en se munissant du
codec qui va bien (chez Perian en ce qui me concerne).



ok, mais quels criteres de comparaison entre une video proposée en
flash et une proposée en objet avec association mime par exemple ?


--
pas de turlututu. apres l'@robase
Mickaël Wolff
Le #22069961
Olivier B. a écrit :
news:4895636f$0$13032$
(groupe proxad accessible uniquement à partir/avec un compre free)



Ce serait donc bien de remettre le contexte, et de faire un résumé du
débat. Parce que considérer comme acquis un débat sur un forum privé,
c'est pas très élégant.


non, simplement de faire avec les couches du dessous , donc
html+css+javascript+ ???(à définir selon ce qu' l'on entend pas couche
du dessous) ce que fait flash, exemple:



Ça ne veut rien dire, que de parler de couche inférieures, surtout
quand on parle de technologies qui sont au même niveau.


tout est dans le texte, ce qui est mis en cause est simplement
l'utilité de flash, que fait-il que les chouches du dessous ne peuvent
faire *à l'identique* comme par exemple etre directement compatible
avec plus de 98% des visiteurs ?



La seule chose qui est difficile de faire avec d'autres tehnologies
équivalentes à Flash, c'est de faire une grosse daube qui met 60s à
charger :p
Le seul avantage de flash est de pouvoir se la péter en présentation,
devant le décideur ou le client qui n'y connais rien. En dehors de ça,
c'est le genre de chose que l'utilisateur standard cherchera à éviter,
car c'est lourd, souvent mal étudié (la navigation dans un flash est à
l'encontre de toute logique).

En fait je suis méchant. Il y a un domaine dans lequel Flash est inégalé
: les mini-jeux en flash. Là, on ne peut qu'être étonné par la
créativité de ceux qui utilisent cette technologie pour garnir nos
ludothèques.


ce que voit le visiteur = ce qu'il voit, le rendu, par exemple dans la
rotation des vignettes flash ou canvas la fludité est-elle la meme



Une chose est certaine, Flash ne rendra pas syntaxiquement correct
ton expression écrite.


pour le concepteur ... interface de création, exemple sous flash je
positione mes elements dans l'espace et crée des keyframmes, avec
javascript est-ce que je dispose d'une telle interface ou suis-je
obligé de créer les animation en codant plus laborieusement sous js...

bref le fond de l'histoire est de savoir si on peut se passer de flash
en le remplacemant "par els couches du dessous", et justement de
savoir sur quoi l'on peut s'appuyer come couche du dessous (exemple
quel codec pour de la vidéo)



Tu confonds tout un tas de concepts et d'outils, dans une bouillie
ignoble que tu tentes de présenter comme supérieure à des couches
inférieures.

Actuellement je ne connais pas d'outils équivalents à ceux édités par
Adobe pour créer des animations vectorielles. Il faut effectivement en
passer par du code. Cependant, de ce que j'en sais, ayant fréquenté un
nombre certain de designer, les outils de création Flsh ont leur
limites. Autant en terme d'efficacité que de possibilité, et qu'il faut
assez rapidement mettre son nez dans l'actionscript.

Et pour clore mon intervention de manière pertinente et constructive
: flashçapuecépaslibreépicétout :-D

--
Mickaël Wolff aka Lupus Michaelis
http://lupusmic.org
Olivier B.
Le #22069951
On Mon, 18 Aug 2008 21:58:50 +0200, Mickaël Wolff

Olivier B. a écrit :
news:4895636f$0$13032$
(groupe proxad accessible uniquement à partir/avec un compre free)



Ce serait donc bien de remettre le contexte, et de faire un résumé du
débat.



mais justement non, parceque ce ne serait pas objectif, je donne ici
le *départ* du débat afin d'avoir des avis tout comme moi et l'autre
contributeur en avons eu apres ces propos.

Parce que considérer comme acquis



mais en quoi ais-je considéré quelque chose comme acquis ? ais-je di
si j'était pour ou contre la faisabilité de remplacer flash par "les
couches du desssous" ? au contraire je ne considere rien d'acquis, je
n'afirme pas je pose des questions.

un débat sur un forum privé, c'est pas très élégant.



ce n'est pas un formum privé, il est accessible à tout le monde avec
un compte acces gratuit Free, donc gratuitement

non, simplement de faire avec les couches du dessous , donc
html+css+javascript+ ???(à définir selon ce qu' l'on entend pas couche
du dessous) ce que fait flash, exemple:



Ça ne veut rien dire, que de parler de couche inférieures, surtout
quand on parle de technologies qui sont au même niveau.



d'ou ma question sur ce qu'on peut entendre par "couches du dessous",
quand on enleve flash il reste quoi d'autre ??? forcement un
navigateur, et quoi d'autre, sur quoi peut-on s'appuyer pour, par
exemple, animer et lire de la video ?

tout est dans le texte, ce qui est mis en cause est simplement
l'utilité de flash, que fait-il que les chouches du dessous ne peuvent
faire *à l'identique* comme par exemple etre directement compatible
avec plus de 98% des visiteurs ?



La seule chose qui est difficile de faire avec d'autres tehnologies
équivalentes à Flash, c'est de faire une grosse daube qui met 60s à
charger :p



donc un point de comparaison, le temps de chargement d'une animation

Le seul avantage de flash est de pouvoir se la péter en présentation,
devant le décideur ou le client qui n'y connais rien.



donc un autre point, pouvoir faire des présentation "qui se la
pêtent", autrement dit infaisable en html+css+js ?

En dehors de ça,
c'est le genre de chose que l'utilisateur standard cherchera à éviter,
car c'est lourd, souvent mal étudié (la navigation dans un flash est à
l'encontre de toute logique).



la navigation illogique est-elle imposée par une "philosophie" flash
ou montre-t-elle simplement que ce dernier offre des possibilités
supplemetaires en la matière ?

En fait je suis méchant. Il y a un domaine dans lequel Flash est inégalé
: les mini-jeux en flash. Là, on ne peut qu'être étonné par la
créativité de ceux qui utilisent cette technologie pour garnir nos
ludothèques.



on aurait donc la quelque chose de non faisable à l'identique de flash
avec html+css+js ? en quels points comparables par exemple ?

ce que voit le visiteur = ce qu'il voit, le rendu, par exemple dans la
rotation des vignettes flash ou canvas la fludité est-elle la meme



Une chose est certaine, Flash ne rendra pas syntaxiquement correct
ton expression écrite.



j'ai jamais été fort en lettres, mais as-tu compris ce dont il est
question et quels seraient les critères de comparaison, exemple
fluidité etc... ?

pour le concepteur ... interface de création, exemple sous flash je
positione mes elements dans l'espace et crée des keyframmes, avec
javascript est-ce que je dispose d'une telle interface ou suis-je
obligé de créer les animation en codant plus laborieusement sous js...

bref le fond de l'histoire est de savoir si on peut se passer de flash
en le remplacemant "par els couches du dessous", et justement de
savoir sur quoi l'on peut s'appuyer come couche du dessous (exemple
quel codec pour de la vidéo)



Tu confonds tout un tas de concepts et d'outils, dans une bouillie
ignoble que tu tentes de présenter comme supérieure à des couches
inférieures.



ignoble, diable que je sui vil ! mais si j'était précis sans garder du
recul ferais-je un sondage objectif ?

Actuellement je ne connais pas d'outils équivalents à ceux édités par
Adobe pour créer des animations vectorielles.



voila donc un point de comparaison coté conception

Il faut effectivement en
passer par du code. Cependant, de ce que j'en sais, ayant fréquenté un
nombre certain de designer, les outils de création Flsh ont leur
limites. Autant en terme d'efficacité que de possibilité, et qu'il faut
assez rapidement mettre son nez dans l'actionscript.



ce dernier fait partie de flash

Et pour clore mon intervention de manière pertinente et constructive
: flashçapuecépaslibreépicétout :-D



ha bah heu... pkoipô, mais... ...j'ai dis que je donnais pas mon avis!

--
pas de turlututu. apres l'@robase
grokub
Le #22069941
Olivier B.
ok, mais quels criteres de comparaison entre une video proposée en
flash et une proposée en objet avec association mime par exemple ?



La video proposée en Flash passera partout parceque Flash aura été
préinstallé partout par les petites mains invisibles du marché.

Alors que la video brute avec un type MIME obligera les Macounets à
installer un codec compatible Krosoft ou les Pécéistes à installer un
codec compatible Apple. La moitié ne saura pas comment faire et l'autre
moitié râlera, ou l'inverse.

Encore pire, un codec libre et multi-plateforme mais qui n'a pas été
installé par les petites mains invisibles fera râler tout le monde.

Autre différence: Flash vous permet de mettre votre enrobage, des zones
cliquables à la Director (QuickTime aussi mais il est bien connu que
QuickTime c'est de la daube alors que Flash c'est cool), les "related"
façon YouTube, etc.

Sladit, si c'est la video qui vous intéresse, je pense qu'on n'est pas
loin de disposer de codecs libres de droits, multi-plateformes et
performants, et qu'avec un peu de sueur dans la rédaction du <OBJECT>
vous pouvez la faire avaler par tout navigateur, pour peu que vous
convainquiez l'internaute rétif d'installer le codec kivabien.

Sladit encore, sur mon Mac avec Perian et Flip4Mac, je n'ai pas encore
croisé une video que je ne puisse pas lire. Sauf Real, mais restons
polis.
Olivier B.
Le #22069921
On Mon, 18 Aug 2008 23:20:00 +0200, (Jean-Yves
Bernier) wrote:

Olivier B.
ok, mais quels criteres de comparaison entre une video proposée en
flash et une proposée en objet avec association mime par exemple ?



La video proposée en Flash passera partout parceque Flash aura été
préinstallé partout par les petites mains invisibles du marché.

Alors que la video brute avec un type MIME obligera les Macounets à
installer un codec compatible Krosoft ou les Pécéistes à installer un
codec compatible Apple. La moitié ne saura pas comment faire et l'autre
moitié râlera, ou l'inverse.

Encore pire, un codec libre et multi-plateforme mais qui n'a pas été
installé par les petites mains invisibles fera râler tout le monde.

Autre différence: Flash vous permet de mettre votre enrobage, des zones
cliquables à la Director (QuickTime aussi mais il est bien connu que
QuickTime c'est de la daube alors que Flash c'est cool), les "related"
façon YouTube, etc.

Sladit, si c'est la video qui vous intéresse, je pense qu'on n'est pas
loin de disposer de codecs libres de droits, multi-plateformes et
performants, et qu'avec un peu de sueur dans la rédaction du <OBJECT>
vous pouvez la faire avaler par tout navigateur, pour peu que vous
convainquiez l'internaute rétif d'installer le codec kivabien.

Sladit encore, sur mon Mac avec Perian et Flip4Mac, je n'ai pas encore
croisé une video que je ne puisse pas lire. Sauf Real, mais restons
polis.



si je comprend bien le critere de comparaison serait donc la
compatibilité que flash amène avec le nombre important de visteurs qui
en disposent contrairement à l'approche mime dont le principal defaut,
pour le moment, est de ne disposer d'un codec unifié.

merci
--
pas de turlututu. apres l'@robase
pdorange
Le #22069911
Jean-Yves Bernier
> ok, mais quels criteres de comparaison entre une video proposée en
> flash et une proposée en objet avec association mime par exemple ?

La video proposée en Flash passera partout parceque Flash aura été
préinstallé partout par les petites mains invisibles du marché.



Flash est loin d'être toujours installé.

Alors que la video brute avec un type MIME obligera les Macounets à
installer un codec compatible Krosoft ou les Pécéistes à installer un
codec compatible Apple. La moitié ne saura pas comment faire et l'autre
moitié râlera, ou l'inverse.



Un codec ancien, mais efficace, comme le MPEG-1 (.mpg) permet une
parfaite compatibilité aussi bien avec Windows (Media Player) et Mac
(QuickTime) qui sont eux par contre toujours installé par défaut.

Evidemment le MPEG-1 est un peu obsolète, mais il fonctionne à merveille
parfois avec n'importe quel config par défaut. Coté qualité c'est pas
franchement pire que ce que l'on trouve sur YouTube par exemple.
Avec un bon ecodage on peut même arrivé a des choses fort sympatique.

MPEG-1 présente donc l'avantage d'une compatibilité à 100% (de part son
ancienneté) ainsi qu'un fonctionne correct même sur des petites configs.

Pour le coté interactif, il existe le SMIL qui permet certains trucs
basiques mais efficace. SMIL est compatible MediaPlayer et QuickTime me
semble-t-il, si on utilise sa déclinaison 1.0 (de mémoire).

--
Pierre-Alain Dorange

Ce message est sous licence Creative Commons "by-nc-sa-2.0"
Publicité
Poster une réponse
Anonyme