La France championne du monde des prélévements obligatoires

Le
Sylvain
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/09/28/20002-20120928ARTFIG00598-la-france-championne-des-impots-en-zone-euro.php

http://fr.wikipedia.org/wiki/Pr%C3%A9l%C3%A8vements_obligatoires

46,3 % en 2013

Nous faisons partie des rares pays qui on de tels taux de prélèvement. Et la
France est atypique, les pays qui ont de tel taux de prélèvements sont les
pays Scandinaves, de population peut nombreuse et avec des services
publiques d'une qualités exceptionnelles. Or la France n'a pas de services
publiques de la qualité des pays Scandinaves.

C'est complètement atypique

En 2005
France 44,1 %
Allemagne 34,8 %
Espagne 35,8 %
R U 36,5 %
Suisse 29,7 %
Suéde 50.7 %
Canada 33,4 %
Japon 27,3 %
USA 27,3 %


Moyenne OCDE 36,2 %
Europe des 15 39,7 %

C'est atypique dans le monde et en Europe aussi, seul les pays scandinaves
avoisinent la France.


Remarque très intéressante que j'ai appris de Norbert Gaillard en personne,
aux rencontres des Mystères du XXIème siècle à St Tropez.
http://www.jolpress.com/norbert-gaillard-aaa-france-agences-notation-marches-dette-souveraine-rating-fitch-moodys-standard-poors-article-815084.html

Les critères de notations de la qualité de la dette par les agences de
notations ne sont pas tous divulgués. Or par comparaison aux autres pays la
France devrait être moins bien notée, mais bénéficie d'une clémence
particulière des agences de notations, qui s'explique par la tolérance à
l'impôt de la France.

En d'autres mots " par rapport aux autres peuples, les français sont des
abrutis d'accepter de payer autant d'impôts"
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 8
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
RVG
Le #25123212
Le 08/01/2013 20:10, Sylvain a écrit :
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/09/28/20002-20120928ARTFIG00598-la-france-championne-des-impots-en-zone-euro.php



http://fr.wikipedia.org/wiki/Pr%C3%A9l%C3%A8vements_obligatoires

46,3 % en 2013

Nous faisons partie des rares pays qui on de tels taux de
prélèvement. Et la France est atypique, les pays qui ont de tel taux
de prélèvements sont les pays Scandinaves, de population peut
nombreuse et avec des services publiques d'une qualités
exceptionnelles. Or la France n'a pas de services publiques de la
qualité des pays Scandinaves.

C'est complètement atypique

En 2005 France 44,1 % Allemagne 34,8 % Espagne 35,8 % R U 36,5 %
Suisse 29,7 % Suéde 50.7 % Canada 33,4 % Japon 27,3 % USA 27,3
%





La question est celle de la redistribution en termes de services public.
Des stats aussi "objectives" ?


--
"Shut your eyes and see."
James Joyce, Ulysses

http://rvgmusic.bandcamp.com/
http://soundcloud.com/rvgronoff
http://bluedusk.blogspot.com/
zw
Le #25123242
RVG wrote:

Le 08/01/2013 20:10, Sylvain a écrit :
>


http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/09/28/20002-20120928ARTFIG00598-la-france-championne-des-impots-en-zone-euro.php
>
>
>
> http://fr.wikipedia.org/wiki/Pr%C3%A9l%C3%A8vements_obligatoires
>
> 46,3 % en 2013
>
> Nous faisons partie des rares pays qui on de tels taux de
> prélèvement. Et la France est atypique, les pays qui ont de tel taux
> de prélèvements sont les pays Scandinaves, de population peut
> nombreuse et avec des services publiques d'une qualités
> exceptionnelles. Or la France n'a pas de services publiques de la
> qualité des pays Scandinaves.
>
> C'est complètement atypique
>
> En 2005 France 44,1 % Allemagne 34,8 % Espagne 35,8 % R U 36,5 %
> Suisse 29,7 % Suéde 50.7 % Canada 33,4 % Japon 27,3 % USA 27,3
> %
>
>

La question est celle de la redistribution en termes de services
public. Des stats aussi "objectives" ?



Le système public français dépense 30 milliards d'euros par an en plus
que le système allemand a service rendu équivalent. Donc après
correction des périmètres, des populations, des contextualités.

Donc 30 milliards par an. On retrouve les fameux 500,000 fonctionnaires
en trop que DSK/Jospin avaient identifié puis décidé d'enterrer.

La fonction publique est un parasite beaucoup plus suceur de sang que
la finance mafieuse, c'est important d'en prendre conscience. La
différence étant bien entendu que ce sont 10 millions de personnes qui
volent 3000 euros par an et non 100,000 personnes qui volent 300,000
euros par an.

--
"I have never met a man so ignorant that I couldn't learn something
from him" - Galilée
Boulégan
Le #25123612
Le 08/01/2013 23:56, zw a écrit :

La
différence étant bien entendu que ce sont 10 millions de personnes qui
volent 3000 euros par an



Et donc tu penses que la solution est de mettre ces 10 millions de
personnes au chômage...


et non 100,000 personnes qui volent 300,000
euros par an.



Ben là par contre si on prend 300 000 euros par an à ces 100 000
super-riches ils n'iront pas grossir les rangs de chômeurs eux.
.
Le #25123602
"Sylvain" 50ec6f65$0$16478$


Or la France n'a pas de services
publiques de la qualité des pays Scandinaves



où le taux de suicide y est plus important ....
y compris dans ces services publics

En d'autres mots " par rapport aux autres peuples, les français sont des
abrutis d'accepter de payer autant d'impôts"



On compare les peuples ou les nations ?

La qualité d'un service public n'est pas liée à la quantité des impots
mais à la qualité et à la motivation du personnel qui s'y trouve
Il faudrait aussi comparer ce qui est comparable dans certains pays
les services dits publics ( en référence au notre ) étant entachés
en underground d'une part de privé


La question de droit c'est quoi ?


V







zw
Le #25123782
Boulégan wrote:

Le 08/01/2013 23:56, zw a écrit :

> La
> différence étant bien entendu que ce sont 10 millions de personnes
> qui volent 3000 euros par an

Et donc tu penses que la solution est de mettre ces 10 millions de
personnes au chômage...


> et non 100,000 personnes qui volent 300,000
> euros par an.

Ben là par contre si on prend 300 000 euros par an à ces 100 000
super-riches ils n'iront pas grossir les rangs de chômeurs eux.



Il faut faire graduellement les réformes sur les deux fronts.

Il faut réformer la fonction publique ET lutter contre la finance
mafieuse.

Réformer la fonction publique, ça commence par le non remplacement d'un
fonctionnaire sur deux partant à la retraite afin d'imposer de la
ré-organisation, de l'intelligence, des gains de productivité.

Lutter contre la finance mafieuse, ça passe par une union européenne
refusant les manipulations monétaires par exemple mais aussi par la
mise à l'écart des paradis fiscaux, pas une taxation des transactions.

--
"I have never met a man so ignorant that I couldn't learn something
from him" - Galilée
Cl.Massé
Le #25124072
"Sylvain" news:50ec6f65$0$16478$
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/09/28/20002-20120928ARTFIG00598-la-france-championne-des-impots-en-zone-euro.php

http://fr.wikipedia.org/wiki/Pr%C3%A9l%C3%A8vements_obligatoires

46,3 % en 2013

Nous faisons partie des rares pays qui on de tels taux de prélèvement. Et la
France est atypique, les pays qui ont de tel taux de prélèvements sont les
pays Scandinaves, de population peut nombreuse et avec des services publiques
d'une qualités exceptionnelles. Or la France n'a pas de services publiques de
la qualité des pays Scandinaves.

C'est complètement atypique

En 2005
France 44,1 %
Allemagne 34,8 %
Espagne 35,8 %
R U 36,5 %
Suisse 29,7 %
Suéde 50.7 %
Canada 33,4 %
Japon 27,3 %
USA 27,3 %


Moyenne OCDE 36,2 %
Europe des 15 39,7 %

C'est atypique dans le monde et en Europe aussi, seul les pays scandinaves
avoisinent la France.


Remarque très intéressante que j'ai appris de Norbert Gaillard en personne,
aux rencontres des Mystères du XXIème siècle à St Tropez.
http://www.jolpress.com/norbert-gaillard-aaa-france-agences-notation-marches-dette-souveraine-rating-fitch-moodys-standard-poors-article-815084.html

Les critères de notations de la qualité de la dette par les agences de
notations ne sont pas tous divulgués. Or par comparaison aux autres pays la
France devrait être moins bien notée, mais bénéficie d'une clémence
particulière des agences de notations, qui s'explique par la tolérance à
l'impôt de la France.

En d'autres mots " par rapport aux autres peuples, les français sont des
abrutis d'accepter de payer autant d'impôts"



TTfaçons ces chiffres sont idéologiques, on ne présente que ceux qui arrangent
et c'est tout. C'est pas étonnant que ce soit dans Le Figaro. Les cotisations
sociales ne sont pas des impôts mais des assurances, tout comme l'assurance
obligatoire pour la voiture. Donc bien sûr les prestations sociales sont
oubliées, et on y a droit dans une certaine mesure même si l'on n'a pas cotisé.

En outre, nous sommes dans un pays démocratique (en principe) donc ce sont les
français qui décident s'ils veulent payer des impôts ou pas, tout en ayant le
droit d'être respectés pour leurs opinions. M. Dassault a bien un bulletin à
mettre dans l'urne, alors de quoi il se plaint? C'est pas partout pareil,
yapirailleurs.

--
~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.
Guillaume
Le #25124822
Le 08/01/2013 23:56, zw a écrit :
RVG wrote:

Le 08/01/2013 20:10, Sylvain a écrit :





http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/09/28/20002-20120928ARTFIG00598-la-france-championne-des-impots-en-zone-euro.php



http://fr.wikipedia.org/wiki/Pr%C3%A9l%C3%A8vements_obligatoires

46,3 % en 2013

Nous faisons partie des rares pays qui on de tels taux de
prélèvement. Et la France est atypique, les pays qui ont de tel taux
de prélèvements sont les pays Scandinaves, de population peut
nombreuse et avec des services publiques d'une qualités
exceptionnelles. Or la France n'a pas de services publiques de la
qualité des pays Scandinaves.

C'est complètement atypique

En 2005 France 44,1 % Allemagne 34,8 % Espagne 35,8 % R U 36,5 %
Suisse 29,7 % Suéde 50.7 % Canada 33,4 % Japon 27,3 % USA 27,3
%





La question est celle de la redistribution en termes de services
public. Des stats aussi "objectives" ?



Le système public français dépense 30 milliards d'euros par an en plus
que le système allemand a service rendu équivalent. Donc après
correction des périmètres, des populations, des contextualités.

Donc 30 milliards par an. On retrouve les fameux 500,000 fonctionnaires
en trop que DSK/Jospin avaient identifié puis décidé d'enterrer.

La fonction publique est un parasite beaucoup plus suceur de sang que
la finance mafieuse, c'est important d'en prendre conscience. La
différence étant bien entendu que ce sont 10 millions de personnes qui
volent 3000 euros par an et non 100,000 personnes qui volent 300,000
euros par an.




Bah, les aides publiques aux entreprises coutent 65 milliards d'euros
chaque année à l'état ... J'ai l'impression que les parasites sont bien
plus nombreux que ce que l'on voudrait nous faire croire ... D'autant
que les dépenses de "service public" vont de plus en plus directement
chez des prestataires de services ou fournisseurs ...
Cl.Massé
Le #25128492
"zw" news:kci871$t9p$
RVG wrote:

Le 08/01/2013 20:10, Sylvain a écrit :
>


http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/09/28/20002-20120928ARTFIG00598-la-france-championne-des-impots-en-zone-euro.php
>
>
>
> http://fr.wikipedia.org/wiki/Pr%C3%A9l%C3%A8vements_obligatoires
>
> 46,3 % en 2013
>
> Nous faisons partie des rares pays qui on de tels taux de
> prélèvement. Et la France est atypique, les pays qui ont de tel taux
> de prélèvements sont les pays Scandinaves, de population peut
> nombreuse et avec des services publiques d'une qualités
> exceptionnelles. Or la France n'a pas de services publiques de la
> qualité des pays Scandinaves.
>
> C'est complètement atypique
>
> En 2005 France 44,1 % Allemagne 34,8 % Espagne 35,8 % R U 36,5 %
> Suisse 29,7 % Suéde 50.7 % Canada 33,4 % Japon 27,3 % USA 27,3
> %
>
>

La question est celle de la redistribution en termes de services
public. Des stats aussi "objectives" ?



Le système public français dépense 30 milliards d'euros par an en plus
que le système allemand a service rendu équivalent. Donc après
correction des périmètres, des populations, des contextualités.

Donc 30 milliards par an. On retrouve les fameux 500,000 fonctionnaires
en trop que DSK/Jospin avaient identifié puis décidé d'enterrer.

La fonction publique est un parasite beaucoup plus suceur de sang que
la finance mafieuse, c'est important d'en prendre conscience. La
différence étant bien entendu que ce sont 10 millions de personnes qui
volent 3000 euros par an et non 100,000 personnes qui volent 300,000
euros par an.



Ce que veulent Dassault et consors, ce sont les marchés lucratifs des services
publics. Mais les services publics, ce sont aussi des services qui sans être
lucratifs ont une valeur économique pour la population, notamment l'école,
surtout en permettant une indépendance par rapport aux puissances de l'argent.
Et pas de chance car ceux-ci sont en partie financés par les services lucratifs.

--
~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.
zw
Le #25128652
Cl.Massé wrote:

"zw" news:kci871$t9p$
> RVG wrote:
>
> > Le 08/01/2013 20:10, Sylvain a écrit :
> > >
>


http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/09/28/20002-20120928ARTFIG00598-la-france-championne-des-impots-en-zone-euro.php
> > >
> > >
> > >
>>> http://fr.wikipedia.org/wiki/Pr%C3%A9l%C3%A8vements_obligatoires
> > >
>>> 46,3 % en 2013
> > >
>>> Nous faisons partie des rares pays qui on de tels taux de
>>> prélèvement. Et la France est atypique, les pays qui ont de tel
taux >>> de prélèvements sont les pays Scandinaves, de population peut
>>> nombreuse et avec des services publiques d'une qualités
>>> exceptionnelles. Or la France n'a pas de services publiques de la
>>> qualité des pays Scandinaves.
> > >
>>> C'est complètement atypique
> > >
>>> En 2005 France 44,1 % Allemagne 34,8 % Espagne 35,8 % R U 36,5
% >>> Suisse 29,7 % Suéde 50.7 % Canada 33,4 % Japon 27,3 % USA
27,3 >>> %
> > >
> > >
> >
> > La question est celle de la redistribution en termes de services
> > public. Des stats aussi "objectives" ?
>
> Le système public français dépense 30 milliards d'euros par an en
> plus que le système allemand a service rendu équivalent. Donc après
> correction des périmètres, des populations, des contextualités.
>
> Donc 30 milliards par an. On retrouve les fameux 500,000
> fonctionnaires en trop que DSK/Jospin avaient identifié puis décidé
> d'enterrer.
>
> La fonction publique est un parasite beaucoup plus suceur de sang
> que la finance mafieuse, c'est important d'en prendre conscience. La
> différence étant bien entendu que ce sont 10 millions de personnes
> qui volent 3000 euros par an et non 100,000 personnes qui volent
> 300,000 euros par an.

Ce que veulent Dassault et consors, ce sont les marchés lucratifs des
services publics.



Vous soulevez la question de la concurrence, de la transparence et de
la capacité d'un état a réguler un marché. Sachez que les Suèdois y
parviennent, la puissance publique passe des marchés à des opérateurs
privés et les résultats sont tout à fait corrects. De plus, vous
mentionnez Dassault..ok, pourquoi pas, mais alors mentionnez aussi les
syndicats de la fonction publique qui profitent de la puissance de
l'état pour imposer l'impot.

Mais les services publics, ce sont aussi des
services qui sans être lucratifs ont une valeur économique pour la
population, notamment l'école, surtout en permettant une indépendance
par rapport aux puissances de l'argent. Et pas de chance car ceux-ci
sont en partie financés par les services lucratifs.



Bien sûr qu'il faut se méfier de l'argent, du profit, mais il faut
aussi se méfier du monopole, de l'impunité.

Vous ne regardez que la moitié des choses.

--
"I have never met a man so ignorant that I couldn't learn something
from him" - Galilée
Cl.Massé
Le #25128842
"zw" news:kcncgs$8uv$
Cl.Massé wrote:

"zw" news:kci871$t9p$
> RVG wrote:
>
> > Le 08/01/2013 20:10, Sylvain a écrit :
> > >
>


http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/09/28/20002-20120928ARTFIG00598-la-france-championne-des-impots-en-zone-euro.php
> > >
> > >
> > >
>>> http://fr.wikipedia.org/wiki/Pr%C3%A9l%C3%A8vements_obligatoires
> > >
>>> 46,3 % en 2013
> > >
>>> Nous faisons partie des rares pays qui on de tels taux de
>>> prélèvement. Et la France est atypique, les pays qui ont de tel
taux >>> de prélèvements sont les pays Scandinaves, de population peut
>>> nombreuse et avec des services publiques d'une qualités
>>> exceptionnelles. Or la France n'a pas de services publiques de la
>>> qualité des pays Scandinaves.
> > >
>>> C'est complètement atypique
> > >
>>> En 2005 France 44,1 % Allemagne 34,8 % Espagne 35,8 % R U 36,5
% >>> Suisse 29,7 % Suéde 50.7 % Canada 33,4 % Japon 27,3 % USA
27,3 >>> %
> > >
> > >
> >
> > La question est celle de la redistribution en termes de services
> > public. Des stats aussi "objectives" ?
>
> Le système public français dépense 30 milliards d'euros par an en
> plus que le système allemand a service rendu équivalent. Donc après
> correction des périmètres, des populations, des contextualités.
>
> Donc 30 milliards par an. On retrouve les fameux 500,000
> fonctionnaires en trop que DSK/Jospin avaient identifié puis décidé
> d'enterrer.
>
> La fonction publique est un parasite beaucoup plus suceur de sang
> que la finance mafieuse, c'est important d'en prendre conscience. La
> différence étant bien entendu que ce sont 10 millions de personnes
> qui volent 3000 euros par an et non 100,000 personnes qui volent
> 300,000 euros par an.

Ce que veulent Dassault et consors, ce sont les marchés lucratifs des
services publics.



Vous soulevez la question de la concurrence, de la transparence et de
la capacité d'un état a réguler un marché. Sachez que les Suèdois y
parviennent, la puissance publique passe des marchés à des opérateurs
privés et les résultats sont tout à fait corrects.



L'histoire que le privé serait plus efficace que le public est un mythe, et je
viens de le démontrer. Le privé est très fort pour faire des profits, mais
question création de richesse c'est moins "correct," surtout et en particulier
quand ces richesses ne sont pas lucratives (enseignement, recherche
fondamentale... ) ou tout au moins pas lucratives immédiatement (mêmes
exemples, et c'est pas un hasard.) Je me répète peut-être un peu, mais du fait
que ce sont les marchés lucratifs qui financent les marchés non lucratifs, les
passer à des opérateurs privés, tout autant "corrects" qu'ils soit, c'est
rendre impossible la création de richesses non lucratives (genre enseignement,
recherche fondamentale etc.)

Imaginons une poste complètement privée. C'est sûr qu'elle serait "correcte" et
même moins cher. Mais est-ce qu'elle se ferait chier à rechercher les adresses
mal écrites, à faire suivre celles qui ce sont fourvoyées, à répondre aux
lettres au Père Noël, et tout ces petits services inestimables, et qui sont
financés par le timbre tarif rapide? CERTAINEMENT PAS, et cela en culpabilisant
les usagers, qui ne sont pas forcément des experts en géographie, jeunes beaux
et en bonne santé, mais qui on quand même le droit de vivre tels qu'ils sont.

De plus, vous
mentionnez Dassault..ok, pourquoi pas, mais alors mentionnez aussi les
syndicats de la fonction publique qui profitent de la puissance de
l'état pour imposer l'impot.



Ce ne sont pas les syndicats de la fonction publique qui possèdent Le Figaro, et
qui nous présentent ces chiffres biaisés. Je vois pas comment ils peuvent
imposer l'impôt, ça relève plus de la paranoïa ou de la manipulation qu'autre
chose.

Mais les services publics, ce sont aussi des
services qui sans être lucratifs ont une valeur économique pour la
population, notamment l'école, surtout en permettant une indépendance
par rapport aux puissances de l'argent. Et pas de chance car ceux-ci
sont en partie financés par les services lucratifs.



Bien sûr qu'il faut se méfier de l'argent, du profit, mais il faut
aussi se méfier du monopole, de l'impunité.

Vous ne regardez que la moitié des choses.



Non, tout ces trucs idéologiques ne me touchent pas. Ces histoires de
compétition sont remises en cause par pas mal d'économistes. Le monopole
d'état, c'est simplement le peuple souverain, et je vois pas où est le problème,
sauf pour les aspirants maitre du monde.

--
~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme