Témoins de Jéhovah : La présidente de l'UNADFI condamnée

Le
Davy
La présidente de l'Union nationale des associations de défense des
familles et de l'individu (UNADFI), Catherine Picard, a été condamnée
pour diffamation publique à l'encontre des Témoins de Jéhovah.

Dans une interview publiée dans la Dépêche d'Evreux en octobre 2005,
la conseillère régionale de Haute-Normandie avait nié la
reconnaissance du statut d'association cultuelle aux Témoins de
Jéhovah, en affirmant que " ces organisations-là sont structurées de
manière pyramidale - comme tous les mouvements mafieux " et les a
accusé d'avoir effectué " un détournement sur les dons et les legs ".
La chambre correctionnelle a conclu dans son arrêt du 18 juillet 2007
que " de tels propos, jetant une suspicion et le discrédit sur le
mouvement des Témoins de JEHOVAH présenté comme une organisation
mafieuse, ont porté atteinte à l'honneur et à la considération des
associations locales pour le Culte des Témoins de JEHOVAH qui
bénéficient du statut d'association cultuelle et revêtent un caract=
ère
diffamatoire à leur égard ".

La militante antisecte avait également imputé à la Communauté
chrétienne des Béthélites d'avoir fait l'objet d'une condamnation sur
le fondement du travail dissimulé et de se soustraire au paiement des
charges sociales, ce qui relève également de la diffamation publique
selon l'arrêt.

La cour a refusé d'accorder le bénéfice de la bonne foi à Catherine
Picard, qui " était une personne parfaitement informée du
fonctionnement du mouvement des Témoins de JEHOVAH, et ne
méconnaissait pas le statut cultuel des associations utilisées par ces
derniers ". Elle ajoute : " en assimilant le mouvement des témoins de
JEHOVAH à un mouvement mafieux, en lui imputant des détournements de
legs et de dons, en l'accusant de mettre en place sous couvert d'une
adhésion spirituelle de ses membres "un travail déguisé" évocateur
d'un travail dissimulé, à l'origine d'un procès pénal, a de façon
outrancière et par une présentation tendancieuse jeté le discrédit =
sur
les témoins de JEHOVAH et ce faisant tenus des propos excessifs
dépassant les limites admissibles de la libre opinion et exclusifs de
toute bonne foi ".

Elle devra verser 1 500 euros à la Communauté chrétienne des
Béthélites, ainsi que 750 euros à chacune des sept associations
locales pour le culte des Témoins de Jéhovah en réparation du
préjudice moral.

Sources :
Cour d'appel de Rouen, chambre correctionnelle, 18 juillet 2007 ;
AFP, vendredi 20 juillet 2007 ;
Paris Normandie, samedi 21 juillet 2007 ;
Le Monde, dimanche 22, lundi 23 juillet 2007 ;
La Croix, lundi 23 juillet 2007.

-
Les Témoins de Jéhovah et le droit
http://droit.tj.free.fr/
http://www.geocities.com/droit_tj/
http://groups.google.fr/group/Droit_TJ/ (Diffusion des mises à jour)
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 6
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
JPM
Le #15481921
Ils s'infiltrent de partout....
Harpo
Le #15481911
JPM wrote:

Ils s'infiltrent de partout....



Colmatons la brêche et laissons-les s'ébattre dans les forums prévus à
cet effet.

--
http://patrick.davalan.free.fr/
myrtille
Le #15481881
On est mal... Si les sectes prenent le dessus. Bonjour l'obscurantisme...
La fin de nos belles libertées.

J'ignore ce qui est des pratiques légales ou pas des TJs, mais une chose est
sûre, c'est les libertés de penser de leurs adeptes qu'ils volent.
Harpo
Le #15481861
myrtille wrote:

J'ignore ce qui est des pratiques légales ou pas des TJs, mais une
chose est sûre, c'est les libertés de penser de leurs adeptes qu'ils
volent.



Donc vous ignorez mais une chose est sûre pour vous ?
Taureau Assis
Le #15481851
Davy a écrit :
La présidente de l'Union nationale des associations de défense des
familles et de l'individu (UNADFI), Catherine Picard, a été condamnée
pour diffamation publique à l'encontre des Témoins de Jéhovah.

Dans une interview publiée dans la Dépêche d'Evreux en octobre 2005,
la conseillère régionale de Haute-Normandie avait nié la
reconnaissance du statut d'association cultuelle aux Témoins de
Jéhovah, en affirmant que " ces organisations-là sont structurées de
manière pyramidale - comme tous les mouvements mafieux "



La Franc-Maçonnerie et ses cooptations ?
colin
Le #15481841
myrtille a émis l'idée suivante:
On est mal... Si les sectes prenent le dessus. Bonjour
l'obscurantisme... La fin de nos belles libertées.

J'ignore ce qui est des pratiques légales ou pas des TJs, mais une
chose est sûre, c'est les libertés de penser de leurs adeptes qu'ils
volent.



Ne vous inquiétez pas, tous ces mouvements des pensée ont toujours
existés et ils existeront toujours, il faut respecter la liberté d'avoir
des opinions différentes. Le vrai danger provient de l'intolérance. La
qualité d'une religion ne se mesure pas en fonction du nombre des ses
adeptes, il suffit de voir ce qui se passe avec les "grandes" religions
actuelles comme le christianisme ou l'islam. Des organisations comme
l'UNADFI sont avant tout motivées par leur intolérance.

Toute organisme qui aura pris une certaine ampleur comptera une
proportion de membres susceptibles de commettre des actes condamnables,
condamner tout le groupe parce que l'un de ses membres a commis un acte
répréhensible n'est tout simplement pas possible, pas applicable.

En ce qui concerne la manipulation de la liberté de penser, ce serait un
sujet intéressant, personnellement l'idée de baptiser un enfant âgé de
quelques mois seulement me parait condamnable, cela mériterait peut être
débat mais en même temps je ne vois pas comment il serait possible de
modifier une coutume aussi ancienne et appliquée universellement. A mon
avis c'est voué à l'échec dès le début.

CL
Dave Neve
Le #15481761
On 24 juil, 15:49, Davy
La présidente de l'Union nationale des associations de défense des
familles et de l'individu (UNADFI), Catherine Picard, a été condamn ée
pour diffamation publique à l'encontre des Témoins de Jéhovah.

Dans une interview publiée dans la Dépêche d'Evreux en octobre 2005,
la conseillère régionale de Haute-Normandie avait nié la
reconnaissance du statut d'association cultuelle aux Témoins de
Jéhovah, en affirmant que " ces organisations-là sont structurées de
manière pyramidale - comme tous les mouvements mafieux " et les a
accusé d'avoir effectué " un détournement sur les dons et les legs ".
La chambre correctionnelle a conclu dans son arrêt du 18 juillet 2007
que " de tels propos, jetant une suspicion et le discrédit sur le
mouvement des Témoins de JEHOVAH présenté comme une organisation
mafieuse, ont porté atteinte à l'honneur et à la considération des
associations locales pour le Culte des Témoins de JEHOVAH qui
bénéficient du statut d'association cultuelle et revêtent un caract ère
diffamatoire à leur égard ".

La militante antisecte avait également imputé à la Communauté
chrétienne des Béthélites d'avoir fait l'objet d'une condamnation s ur
le fondement du travail dissimulé et de se soustraire au paiement des
charges sociales, ce qui relève également de la diffamation publique
selon l'arrêt.

La cour a refusé d'accorder le bénéfice de la bonne foi à Catheri ne
Picard, qui " était une personne parfaitement informée du
fonctionnement du mouvement des Témoins de JEHOVAH, et ne
méconnaissait pas le statut cultuel des associations utilisées par ces
derniers ". Elle ajoute : " en assimilant le mouvement des témoins de
JEHOVAH à un mouvement mafieux, en lui imputant des détournements de
legs et de dons, en l'accusant de mettre en place sous couvert d'une
adhésion spirituelle de ses membres "un travail déguisé" évocateur
d'un travail dissimulé, à l'origine d'un procès pénal, a de faç on
outrancière et par une présentation tendancieuse jeté le discrédi t sur
les témoins de JEHOVAH et ce faisant tenus des propos excessifs
dépassant les limites admissibles de la libre opinion et exclusifs de
toute bonne foi ".

Elle devra verser 1 500 euros à la Communauté chrétienne des
Béthélites, ainsi que 750 euros à chacune des sept associations
locales pour le culte des Témoins de Jéhovah en réparation du
préjudice moral.

Sources :
Cour d'appel de Rouen, chambre correctionnelle, 18 juillet 2007 ;
AFP, vendredi 20 juillet 2007 ;
Paris Normandie, samedi 21 juillet 2007 ;
Le Monde, dimanche 22, lundi 23 juillet 2007 ;
La Croix, lundi 23 juillet 2007.

----------
Les Témoins de Jéhovah et le droithttp://droit.tj.free.fr/http://www. geocities.com/droit_tj/http://groups.google.fr/group/Droit_TJ/(Diffusion de s mises à jour)




Depuis qu'l n'est plus à la mode de chasser les homos, ce type de
personne s'est retourné contre les sects.

On les reconnait parce qu'ils vont à l'église chaque dimanche, ils
travaillent pour l'Université Catholique de Lille et ils gardent tous
les employés en CDD jutse au moment que les prud'homme les laisse
passer en CDI

Cordialement

Dave Neve
domi
Le #15405801
Je maintiens qu'il y a bel et bien manipulation de pensée, elle commence par
la manipulation du raisonnement. La démonstration est assez simple à faire.
Les Tour de Garde, objet d'étude, d'enseignement, et de méditation de
l'ensemble des Témoins de Jéhovah l'intègre bien.

Après la manipulation du raisonnement il y a la manipulation de la conduite
qui débute par la pression exercée pour adopter le comportement du groupe.
Réduire le droit de réponse (voire suppression), recevoir la visite des
anciens parce que l'on pose des questions délicates, mise à l'index,
discours précisant qu'il faut prendre garde à ceux qui posent tel type de
question, s'interrogent,etc..., réduction ou suppression de sujets
(placardage), est-ce que je dois continuer?
Après que la modification comportementale se soit installée on assiste
progressivement au formatage de l'expression. Ceci se manifeste par le fait
que le Témoin répond selon le contenu du livre qu'il étudie et qu'il est
très mal venu de s'en écarter.
Ce qui suit le formatage est la réduction du raisonnement car les éléments
nécessaire à l'analyse objective finissent par disparaître. Son champ
d'observation étant réduit à la Watchtower et à la télé qui ne critique pas
la WT, il lui sera désormais impossible de raisonner sainement. Voici la
première étape de l'entonnoir, qui ne finira plus et qui comme une spirale
sans fin réduira les capacités de raisonnement et d'analyse du Témoin.

Ce n'est pas du bourrage de crâne, c'est plus astucieux, il s'agit d'ôter à
un individu ses capacités de raisonner pour lui implanter une méthode de
raisonnement. C'est royal comme résultat!!! Au point même que la capacité de
raisonner différemment fait naître l'intolérance au sein du groupe et qu'un
individu capable de raisonner devient suspect... Génial!!!
56789
Le #15481291
On Thu, 26 Jul 2007 11:52:35 +0200, "domi"

Après que la modification comportementale se soit installée on assiste
progressivement au formatage de l'expression. Ceci se manifeste par le fait
que le Témoin répond selon le contenu du livre qu'il étudie et qu'il est
très mal venu de s'en écarter.




On se croirait dans un grand groupe industriel avec le projet
d'entreprise et les "valeurs" à ressortir ad libitum

--


"L'Histoire rassemble , la mémoire divise" Pierre Nora
*********
Le #15481261
In article

On Thu, 26 Jul 2007 11:52:35 +0200, "domi"

Après que la modification comportementale se soit installée on assiste
progressivement au formatage de l'expression. Ceci se manifeste par le fait
que le Témoin répond selon le contenu du livre qu'il étudie et qu'il est
très mal venu de s'en écarter.




On se croirait dans un grand groupe industriel avec le projet
d'entreprise et les "valeurs" à ressortir ad libitum




Ce n'est pas étonnant c'est fou le nombre de sectes qui ont investi dans la
formation dans les entreprises mais aussi dans les collectivités locales
(histoire vécue) et meme les ministères (sous Jospin au ministère de l'EN par
exemple "Le Canard" s'en était meme fait l'écho)
Publicité
Poster une réponse
Anonyme