Les vboisins font du bruit ...

Le
CLETE
Bonjour

Dans une residence administrée par la commune, une amie, qui vient
d'amménager, constate que ces voisins font un vacarme tous les soirs.

Apres plusieurs tentative de contact avec ceux ci, elle va au
commissariat de police pour porter plainte.

On lui dit que l'on ne peut pas porter pleinte pour ce type de pb et
qu'il faut qu'elle essaye de resoudre le pb avec ces voisins.

On en est là.

Question: la police peut elle refuser d'enregistrer un plainte ?

Merci
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 3
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
R1
Le #20991811
CLETE wrote on dimanche 17 janvier 2010 12:21:

(...)

Question: la police peut elle refuser d'enregistrer un plainte ?


pour réduire le niveau de "délinquance" dans leur secteur? (je sors)

Merci


Marc-Antoine
Le #20991901
Je réponds à "CLETE" qui a formulé ce qui suit :


Bonjour

Dans une residence administrée par la commune, une amie, qui vient
d'amménager, constate que ces voisins font un vacarme tous les soirs.

Apres plusieurs tentative de contact avec ceux ci, elle va au
commissariat de police pour porter plainte.

On lui dit que l'on ne peut pas porter pleinte pour ce type de pb et
qu'il faut qu'elle essaye de resoudre le pb avec ces voisins.

On en est là.

Question: la police peut elle refuser d'enregistrer un plainte ?


Bien sur que non.

Toute fois, avant d'entamer une procédure judiciaire essaye de voir
avec ton maire qui est chargé, en matière de police administrative,
de "maintenir l’ordre public" (sûreté, sécurité, salubrité publique
etc...)

--
Marc-Antoine
mexx
Le #20992841
La plainte est parfaitement recevable au pénal, les faits dénoncés étant des
infractions visées et réprimées respectivement par les articles R623-2 et
222-16 du code pénal.
Si les services de police ou de gendarmerie refusent d'enregistrer la
plainte, déposer une plainte directement auprès du Procureur de la
République territorialement compétent (par courrier simple).

Pour info:

Article R623-2 du code pénal :"Les bruits ou tapages injurieux ou nocturnes
troublant la tranquillité d'autrui sont punis de l'amende prévue pour les
contraventions de la 3e classe. Les personnes coupables des contraventions
prévues au présent article encourent également la peine complémentaire de
confiscation de la chose qui a servi ou était destinée à commettre
l'infraction. Le fait de faciliter sciemment, par aide ou assistance, la
préparation ou la consommation des contraventions prévues au présent article
est puni des mêmes peines."


Article 222-16 du code pénal : "Les appels téléphoniques malveillants
réitérés ou les agressions sonores en vue de troubler la tranquillité
d'autrui, sont punis d'un an d'emprisonnement et de 15000 euros d'amende".
Laurent Jumet
Le #20993501
Hello mexx !

"mexx"
La plainte est parfaitement recevable au pénal, les faits dénoncés étant des
infractions visées et réprimées respectivement par les articles R623-2 et
222-16 du code pénal.
Si les services de police ou de gendarmerie refusent d'enregistrer la
plainte, déposer une plainte directement auprès du Procureur de la
République territorialement compétent (par courrier simple).



...oui mais il faut que la police le constate.

--
Laurent Jumet - Point de Chat, Liège, BELGIUM
KeyID: 0xCFAF704C
[Restore address to laurent.jumet for e-mail reply.]
Raminagrobis
Le #20993691
Laurent Jumet avait écrit le 17/01/2010 :
Hello mexx !

"mexx"
La plainte est parfaitement recevable au pénal, les faits dénoncés étant des
infractions visées et réprimées respectivement par les articles R623-2 et
222-16 du code pénal.
Si les services de police ou de gendarmerie refusent d'enregistrer la
plainte, déposer une plainte directement auprès du Procureur de la
République territorialement compétent (par courrier simple).



...oui mais il faut que la police le constate.



Ou un huissier.
Marc-Antoine
Le #20993981
Je réponds à "Laurent Jumet" qui a formulé ce qui suit :


Hello mexx !

"mexx"
La plainte est parfaitement recevable au pénal, les faits dénoncés étant des
infractions visées et réprimées respectivement par les articles R623-2 et
222-16 du code pénal.
Si les services de police ou de gendarmerie refusent d'enregistrer la
plainte, déposer une plainte directement auprès du Procureur de la
République territorialement compétent (par courrier simple).



...oui mais il faut que la police le constate.



Constate quoi ? c'est pas le problème du plaignant. Le procureur, s'il
est saisi, peut faire mener une enquête par la police.

--
Marc-Antoine
Laurent Jumet
Le #20994801
Hello Marc-Antoine !

Marc-Antoine
La plainte est parfaitement recevable au pénal, les faits dénoncés étant
des infractions visées et réprimées respectivement par les articles
R623-2 et
222-16 du code pénal.
Si les services de police ou de gendarmerie refusent d'enregistrer la
plainte, déposer une plainte directement auprès du Procureur de la
République territorialement compétent (par courrier simple).



...oui mais il faut que la police le constate.





Constate quoi ? c'est pas le problème du plaignant. Le procureur, s'il
est saisi, peut faire mener une enquête par la police.



:-)
Ce n'est pas possible matériellement.
Il faut que la police constate le vacarme et à partir de là, démarrer.

Ceci dit, rien n'empêche la police de jouer le "juge de paix" et d'aller parler aux contrevenants, ça marche souvent.
C'est ce qu'on a fait par ici il y a quelques semaines: des Gitans se sentaient trop nobles ou trop paresseux pour descendre de voiture quand ils se rendent visite; ils arrêtaient la voiture au milieu de la rue et klaxonnaient. On en a parlé au Comité de Quartier aux séances duquel la police assiste, et le policier est allé les trouver; ça va nettement mieux maintenant.

--
Laurent Jumet - Point de Chat, Liège, BELGIUM
KeyID: 0xCFAF704C
[Restore address to laurent.jumet for e-mail reply.]
Marc-Antoine
Le #20997061
Je réponds à "Laurent Jumet" qui a formulé ce qui suit :


Hello Marc-Antoine !

Marc-Antoine
La plainte est parfaitement recevable au pénal, les faits dénoncés étant
des infractions visées et réprimées respectivement par les articles
R623-2 et
222-16 du code pénal.
Si les services de police ou de gendarmerie refusent d'enregistrer la
plainte, déposer une plainte directement auprès du Procureur de la
République territorialement compétent (par courrier simple).



...oui mais il faut que la police le constate.





Constate quoi ? c'est pas le problème du plaignant. Le procureur, s'il
est saisi, peut faire mener une enquête par la police.



:-)
Ce n'est pas possible matériellement.
Il faut que la police constate le vacarme et à partir de là, démarrer.


Désolé mais *peut* se déposer directement auprès de procureur, sans
passer par le commissairat.

http://vosdroits.service-public.fr/F1435.xhtml
Lieux où porter plainte
Il est possible de porter plainte :

- dans un commissariat de police ou une brigade de gendarmerie. La
plainte est ensuite transmise au procureur de la République.
- ou en s'adressant directement au procureur de la République. Il faut
envoyer une lettre sur papier libre au tribunal de grande instance du
lieu de l'infraction ou du domicile de l'auteur de l'infraction.





--
Marc-Antoine
CLETE
Le #20997431
On 18 jan, 00:41, Marc-Antoine
http://vosdroits.service-public.fr/F1435.xhtml
Lieux où porter plainte
Il est possible de porter plainte :

- dans un commissariat de police ou une brigade de gendarmerie. La
plainte est ensuite transmise au procureur de la République.
- ou en s'adressant directement au procureur de la République. Il faut
envoyer une lettre sur papier libre au tribunal de grande instance du
lieu de l'infraction ou du domicile de l'auteur de l'infraction.



Dans le cas d'une plainte aupres du procureur de la République, est t-
il de bon ton de préciser que l'on s'adresse a lui en precisant le nom
de l'agent de police qui a refuser de prendre la plainte ?
itague
Le #20997471
"CLETE" news:
On 18 jan, 00:41, Marc-Antoine
http://vosdroits.service-public.fr/F1435.xhtml
Lieux où porter plainte
Il est possible de porter plainte :

- dans un commissariat de police ou une brigade de gendarmerie. La
plainte est ensuite transmise au procureur de la République.
- ou en s'adressant directement au procureur de la République. Il faut
envoyer une lettre sur papier libre au tribunal de grande instance du
lieu de l'infraction ou du domicile de l'auteur de l'infraction.



Dans le cas d'une plainte aupres du procureur de la République, est t-
il de bon ton de préciser que l'on s'adresse a lui en precisant le nom
de l'agent de police qui a refuser de prendre la plainte ?

Et avantage non négligeable.
Pas besoin de timbrer le courrier..
Publicité
Poster une réponse
Anonyme