Réseaux sociaux : un tiers des entreprises les bloquent sur le lieu de travail

Le par  |  1 commentaire(s) Source : AFP
Reseaux-sociaux

Les réseaux sociaux ont encore du chemin à faire avant d'être acceptés au sein des entreprises, du moins pour les réseaux grand public, révèle une étude du cabinet Proskauer.

Les réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter ou même le réseau professionnel LinkedIn ont-ils droit de cité au sein des entreprises, alors que cette pratique des interactions sociales est peu à peu intégrée dans les outils collaboratifs ?

Selon une étude du cabinet Proskauer, la réponse serait plutôt : pas vraiment. Menée dans 17 pays auprès de multinationales, elle met en valeur le fait que 36% des entreprises interrogées indiquent bloquer activement l'accès aux grands réseaux sociaux du marché, contre 26,4% en 2012.

Reseaux-sociaux Car si les réseaux sociaux sont un outil de communication, ils peuvent aussi distraire les collaborateurs de leurs tâches : près des trois quarts des entreprises interrogées affirment avoir dû prendre des mesures disciplinaires contre un employé pour utilisation abusive des réseaux sociaux sur le lieu de travail.

Cette proportion était de 35% en 2012 et 31% en 2011. Les entreprises sont maintenant une majorité (52%) à devoir faire face à un usage inapproprié des réseaux sociaux durant le temps de travail, les obligeant à prendre des mesures.

26% d'entre elles ont limité l'accès aux réseaux sociaux à certains collaborateurs seulement tandis que près de 80% en sont à mettre en place des chartes d'utilisation. Parmi les motivations des grands groupes pour bloquer l'accès aux réseaux sociaux, on trouve d'abord la crainte de fuite d'informations confidentielles (80%), puis la crainte de véhiculer une fausse image de l'entreprise (71%) et enfin celle de voir apparaître des commentaires désobligeants des employés vis à vis de l'entreprise (65%).

On note ainsi que si la sécurité des informations sensibles est citée en priorité, une grande place est accordée à l'image de la société qui peut être véhiculée par les salariés eux-mêmes sur les réseaux sociaux. Sur un canal de communication où le bad buzz peut aller très vite, le souci de contrôle de l'image de marque devient prévalent.

On notera également que si l'accès aux réseaux sociaux publics fait l'objet d'une attention particulière du fait de la perméabilité de la relation entre l'entreprise et le public, sans la présence des filtres traditionnels, le principe même du fonctionnement des réseaux sociaux est plébiscité par les entreprises au sein des outils collaboratifs en vue d'optimiser la productivité des collaborateurs en facilitant leurs interactions mutuelles, dans la mesure où il reste sous le contrôle et dans le périmètre du réseau de l'entreprise et de ses partenaires.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1769202
Bah un peu de fb ou de twitter font pas de mal pour la pause
Après c'est vrai qu'on est pas là pour se détendre mais bosser
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]