RIM : l'Indonésie veut des serveurs BlackBerry locaux

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Jakarta Globe
Blackberry Bold 9780 logo pro

Comme d'autres pays avant elle, l'Indonésie souhaite que le fabricant Research in Motion mettent en place des serveurs locaux pour ses services mobiles, afin de pouvoir les contrôler plus facilement.

rim logoLe fabricant canadien Research in Motion ( RIM ), qui propose des smartphones mais aussi des services mobiles, fait appel à un réseau sécurisé dont les serveurs sont situés principalement au Canada et dans quelques points du globe.

Ce système fait transiter toutes les informations échangées sur les terminaux BlackBerry via ces serveurs de façon chiffrée, sans que les gouvernements des pays puissent avoir un droit de regard sur les flux et sans moyen de contrôle sur les serveurs.

Cela pose des questions de sécurité à de multiples niveaux et cela empêche les gouvernements qui tiennent à contrôler ce qui transite dans ces flux de surveiller les agissements de contrevenants ( ou jugés comme tels ) à leur législation, que ce soit pour des motifs moraux ( diffusion de pornographie ), politiques ( surveillance d'opposants ) ou autres.

L' Indonésie avait déjà demandé à RIM la mise en place de filtres pour éviter la diffusion de contenus jugés indécents via les terminaux et services BlackBerry, ce que le fabricant avait accepté de réaliser. Mais, comme l' Arabie Saoudite ou l' Inde, le gouvernement aimerait avoir plus de contrôle sur ce qui transite.


Un serveur local pour des impératifs de sécurité nationale

Le Jakarta Globe rapporte qu'il chercherait à obtenir de RIM la mise en place d'un serveur dans le pays, ce qui permettrait aux services de renseignement du pays de surveiller les échanges électroniques. RIM a déjà promis de faciliter l'accès au service de messagerie instantanée BlackBerry Messenger.

Si le filtrage de contenus a bien été mis en place, le gouvernement indonésien entend mettre la pression pour obtenir satisfaction à ses autres demandes d'ici le mois de décembre 2011 en demandant dès à présent un bilan sur l'état d'avancement.

Le régulateur télécom indonésien, le BRTI, maintient que la mise en place d'un serveur local entre dans le cadre de la législation du pays et que le fabricant doit s'y conformer. Pour appuyer cette requête, il rappelle que même le gouvernement britannique est censé plancher sur une méthode d'écoute des messages de BlackBerry Messenger, après les émeutes à Londres et dans plusieurs villes du pays, censé avoir fait partie des outils de coordination des casseurs.

Dans le cadre de l' Indonésie, un accès aux messages chiffrés permettrait de lutter contre le terrorisme et la corruption, affirme un représentant du BRTI. Une réunion avec RIM devrait intervenir le mois prochain mais le fabricant canadien a jusqu'à présent toujours résisté à des demandes de ce type, même lorsqu'il se trouve menacé de blocage de ses services.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]