Rosetta / Philae : L'atterrissage sur la comète prévu le 12 novembre

Le par  |  0 commentaire(s)
Rosetta

Il y a quelques jours, l'ESA annonçait avoir porté son choix sur le site d'atterrissage du module Philae à la surface de la comète Tchourioumov-Guerassimenko. Désormais, on connait également la date de la première tentative.

C'est une opération critique qui nécessite de s'entourer de toutes les précautions, et l'ESA a finalement décidé d'une date : c'est le 12 novembre prochain que le module robotisé Philae tentera d'aller se poser à la surface de la comète 67P / Tchourioumov-Guerassimenko.

Rosetta Philae comète Actuellement, Philae est toujours au bord de la sonde spatiale européenne Rosetta, qui s'est positionnée en orbite autour de la comète depuis plusieurs jours. Après avoir photographié sa surface et proposé une vue 3D de sa forme, les scientifiques sur Terre ont pu identifier plusieurs zones se présentant comme des points d'atterrissage parfaits pour le robot.

La phase est toutefois critique, puisque la comète et Rosetta se déplacent actuellement à plus de 55 000 kilomètres par heure. La comète affiche une configuration atypique bipolaire, soit deux corps célestes qui se seraient rencontrés avant de fusionner partiellement.

Le 12 novembre, Philae quittera Rosetta à 9h35 heure de Paris. Il lui faudra alors 7 heures pour aller se poser sur le site "J". Si tout se passe comme prévu, le module sera solidement ancré à la surface de la comète à partir de 17h00.

Si le site J venait à se voir modifié d'ici là, l'ESA a déjà identifié un autre site d'atterrissage potentiel, il ne faudrait alors que 4 heures au robot pour aller s'y poser.

L'objectif principal de la mission sera de permettre à Philae d'approcher la comète sous un angle lui permettant de positionner ses différents instruments d'analyse sans s'écraser sur cette dernière. Il faudra également que la phase d'atterrissage soit suffisamment précise et douce pour éviter de faire éclater la comète, ou de provoquer des glissements de terrain à sa surface. Le site J est actuellement celui qui présente les pentes les plus douces ( 30 degrés maximum), mais les risques d'avalanches ne sont pas exclus.

Une fois en place, Philae devrait analyse le coeur de la comète et nous offrir une fenêtre sur l'enfance de l'univers, et pourquoi pas même de la Terre. Les comètes sont en effet de gigantesques boules de glace et de poussières issues de la formation de l'univers.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]