Données personnelles : la Russie de Poutine accorde un sursis aux géants du Web

Le par  |  2 commentaire(s) Source : AFP
Vladimir Poutine

Si elle leur accorde effectivement un temps d'adaptation par rapport aux entités locales, la Russie de Poutine n'a pas l'intention de laisser tranquilles les géants du Web. Ils devront se conformer à la loi ou bien plier bagage. Facebook fera-t-il partie du lot ?

donnees-personnelles-ueAu cours de l’été 2014, la Russie a fait voter une loi imposant le stockage des données personnelles de ses internautes au sein de serveurs installés à domicile et dont elle devra connaître la localisation exaxcte. Vivement contestée par certains qui pointent du doigt un nouveau moyen de museler toute opposition au pouvoir en place, cette loi est entrée en vigueur ce mardi.

Le gouvernement russe rappelle ainsi que les géants étrangers tels qu’Apple, Facebook ou Google ne seront pas contrôlés cette année. Pour eux, les contrôles par le Roskomnadzor, l’agence russe chargée de contrôler les médias, ne débuteront que l’année prochaine. En revanche, la loi s’applique dès maintenant pour les entités locales. Ce sont ainsi 90 qui seront contrôlées dès septembre et 317 qui le seront d’ici la fin de l’année. En cas de non-respect de la loi, l’accès pourra être coupé.

Si Booking, eBay, Google et Uber ont plié face aux demandes de la Russie, il semble, d’après la presse locale, que Facebook ait décidé de faire de la résistance, comme de nombreuses entreprises étrangères interrogées en avril dernier par le cabinet Gartner qui étaient prêtes à quitter le pays ou à ignorer la loi en question. Interrogé par l’AFP, Twitter a indiqué avoir été épargné et n’être ainsi pas concerné.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1857738

Facebook fera-t-il partie du lot ?



En même temps, Facebook n'est pas le premier réseau social à être utilisé en Russie ...
Le #1857858
Pourquoi "la Russie de Poutine" ? C'est quoi cette expression redondante, tendant à faire croire à un "régime" autoritaire ? Et bien sûr la présence des "certains" qui ne sont pas contents, alors qu'il manque les "autres" qui trouvent ça normal pour des raisons de souveraineté et aimeraient que la France fasse pareil (enfin quand elle sera débarrassée du régime de Valls). Voire aille beaucoup, beaucoup plus loin.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]