Santé : haro sur les bornes WiFi de bibliothèques à Paris

Le par  |  6 commentaire(s)
Wifi logo (Small)

Les risques sanitaires potentiels du WiFi font reparler d'eux et ont conduit à la désactivation de bornes WiFi dans certaines bibliothèques parisiennes.

Wifi logo smallDangereux pour la santé, le WiFi ? C'est en tout cas en vertu du principe de précaution et suite à des témoignages de troubles ( maux de tête, vertiges, malaises, douleurs musculaires ) de la part d'employés de bibliothèques parisiennes que les bornes WiFi de six d'entre elles ont été désactivées au cours des mois d'octobre et de novembre.

Un moratoire proprosé par le syndicat SUPAP-FSU a ainsi été voté et a reçu le soutien des associations Priartém ( Pour une Réglementation des Implantations d'Antennes Relais de Téléphonie Mobile ) et Agir pour l'Environnement. Il demande l'interruption du déploiement du WiFi dans les bibliothèques et musées et le recours à des alternatives par câbles.


Danger ou pas ?
Pour étayer leurs arguments, les associations se fondent sur une étude américaine récente de génotoxicité des radiations à 2450 MHz ( fréquence utilisée par le WiFi ) et sur le rapport BioInitiative publié début septembre demandant la refonte des normes en vigueur.

Cette décision à titre préventif est une première victoire pour les opposants aux WiFi et l'idée d'étendre le moratoire à l'ensemble des bâtiments publics fait son chemin. Le programme de déploiement de bornes WiFi de la ville de Paris n'est cependant pas directement visé. Une distinction est faite entre réseaux d'intérieur, avec une puissance d'émission importante pour franchir les obstacles, et réseaux extérieurs pour lesquels les utilisateurs sont suffisamment éloignés.

Si un lien entre émissions WiFi et risque sanitaire n'est toujours pas clairement établi, les résultats du rapport de l' Afsset ( Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail ) en cours de rédaction seront déterminants pour établir une position officielle sur la question des rayonnements WiFi mais également ceux de la téléphonie mobile.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #192092
Et toutes ces associations se sont passées le mot en se collant un GSM de 2W à 2 cm du cerveau, alors que le wifi se limite à des mW et que l'on met rarement la tete sur une borne wifi quand on est à peu près sain d'esprit
Vaudrait mieux chercher l'origine des troubles sur le fait de rester toute une journée assis sur une chaise...
Le #192097
Effectivement la PIRE est, en principe, limitée à 0,1 W pour ce qui est du WiFi alors qu'une borne relais de GSM/DCS/UMTS possède une PIRE de 20W !
On travaille rarement à côté d'une borne GSM mais on peut parfaitement résider face à une telle borne, genre 30 m et là c'est dangereux étant donné les niveaux de champ électrique et magnétique mis en oeuvre (d'autant qu'historiquement les opérateurs n'ont pas eu de scrupules pour rajouter un ampli de puissance dans les zones les moins couvertes).
En revanche on travaille souvent à 2 ou 3 mètres d'une borne wifi qui peut être
- mal orientée et dirigée vers la tête des employés ou encore
- dont la PIRE réelle est de 0,2W
- ou enfin dont les conditions de propagation du signal font qu'il est davantage concentré dans un coin (près de la machine à café par exemple ).

Sachant qu'il y a en général plusieurs bornes dans les espaces de travail on cumule les densités de puissance en un point donné.
Enfin, on conserve rarement un téléphone toute la journée accroché à l'oreille. En revanche on baigne toute la journée dans les champs générés par les bornes wifi (et les bornes GSM/DCS/UMTS).

Et là ça peut devenir également gênant d'autant que certaines personnes sont radioélectriquement plus sensibles que d'autres.

db
Le #192106
"certaines personnes sont radioélectriquement plus sensibles que d'autres"
Allez donc raconter vos sornettes ailleurs, aucune étude scientifique sérieuse n'a jamais prouvé ça.
Le #192117
@myzok
Les personnes posedant un pecemaker peuvent en faire parti.

Il serait bon aussi de voir pour le bluetooth car pour le coup, on garde plus souvant une oreillet à l'oreille une bonne partie de la journée.

Pour ma part j'etteinds ma borne wifi tous les soirs à l'aide d'un minuteur car elle se trouve dans ma chambre.
Anonyme
Le - Editer #192187
Le rapport de l'afsset ne sera pas determinant, cet organisme n'est pas serieux, Gilles Dixsaut le responsable du secteur a fait les preuves de son incompétence notoire.

Les positions de l'afsset vis a vis des ondes electromagnetique est dans la droite ligne du comportement du comité permanent amiante, et du SCPRI.

L'afsset ne cherche qu'a gagner du temps pour le benefice des pollueurs.
Anonyme
Le - Editer #192189
pour gourmet,

Dans le lobe principal de l'antenne GSM, la puissance electrique est de 20W mais il faut multiplier par le gain de l'antenne pour obtenir la PIRE soit 500 a 15000W suivant les antennes.

Si l'operateur emet dans 3 bandes c'est environ 4500W si trois operateurs emettant dans trois bandes c'est superieur a 10KW.


le champ electrique varie en 1/d , la densité de puissance en 1/d², E=5.5 racine (PIRE)/d

je suis d'accord avec le reste ,c'est une question de distance de puissance et de propagation souvent capricieuse


Tout s'additionne
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]