QUESS : le premier satellite de communication quantique chinois placé en orbite

Le par  |  6 commentaire(s) Source : China.org.cn
Chine

La Chine a annoncé avoir lancé le premier satellite de communications quantiques, première brique d'un système de communications cryptées qui se voudrait inviolable.

Drapeau ChineC'est depuis le désert de Gobi que la Chine a lancé le premier satellite au monde destiné aux communications quantiques. Ce beau bébé de 600 Kg a visé une orbite héliosynchrone à 500 kilomètres d'altitude après avoir été porté par un lanceur Longue Marche 2D.

Portant l'acronyme QUESS (Quantum Experiments at Space Scale) mais surnommé Mozi (ou Micius), du nom d'un philosophe et scientifique chinois du Vème siècle avant JC, le satellite doit valider une expérience sur deux ans qui doit valider le concept des communications quantiques cryptées qui doit permettre de constituer un système de communication "inviolable" grâce au phénomène d'intrication quantique.

Celui-ci permet à deux particules (des photons, généralement) de partager le même état quantique quelle que soit la distance et dont toute tentative d'interception se soldera par un changement d'état quantique aussitôt détecté. En utilisant un système de clés quantiques variant très rapidement, il devient possible de créer un système inviolable et dont on peut vérifier à la source s'il a fait l'objet d'une tentative d'interception.

L'expérimentation avec QUESS va permettre de tester des communications quantiques longue distance, après des essais sur Terre entre laboratoires ou universités. Avec le satellite Mizo, ce sont des communications sécurisées entre Beijing et Urumqi (région du Xinjiang), distantes de 2500 km, qui seront testées.

La Chine s'intéresse de près au domaine des systèmes quantiques et a investi massivement pour prendre une avance technologique sur les nations occidentales et devenir ainsi un leader du domaine. La protection des échanges sensibles par cryptage quantique constitue un enjeu critique pour l'avenir et de nombreux pays travaillent sur ce domaine.

Pour la Chine, cela entre dans un cadre plus vaste dans lequel elle vise à devenir une grande nation technologique capable de mener des travaux de pointe et de réaliser des premières mondiales qui imposeront ses technologies.

Une avance dans les communications quantiques sera aussi un bon moyen de se protéger des écoutes indiscrètes, notamment après les révélations d'Edward Snowden sur les pratiques de la NSA, agence de renseignement américaine.

QUESS pourrait donc être le premier élément d'un système de communications quantiques qui débuterait vers 2030. La Chine vise également la création d'un ordinateur quantique capable de réaliser certaines tâches beaucoup plus rapidement que les ordinateurs traditionnels...et de casser des systèmes de chiffrement adverses.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1917162
Il ne s'agit pas d'un satellite "quantique" tout au plus une méthode déjà connue de cryptage. C'est bien de faire des titres, mais si il n'y a rien dedans, c'est le vide quantique...
Le #1917179
dabrow a écrit :

Il ne s'agit pas d'un satellite "quantique" tout au plus une méthode déjà connue de cryptage. C'est bien de faire des titres, mais si il n'y a rien dedans, c'est le vide quantique...


Ben pourtant

" le satellite doit valider une expérience sur deux ans qui doit valider le concept des communications quantiques cryptées qui doit permettre de constituer un système de communication "inviolable" grâce au phénomène d'intrication quantique."
Le #1917257
skynet a écrit :

dabrow a écrit :

Il ne s'agit pas d'un satellite "quantique" tout au plus une méthode déjà connue de cryptage. C'est bien de faire des titres, mais si il n'y a rien dedans, c'est le vide quantique...


Ben pourtant

" le satellite doit valider une expérience sur deux ans qui doit valider le concept des communications quantiques cryptées qui doit permettre de constituer un système de communication "inviolable" grâce au phénomène d'intrication quantique."


Peut-être que ça joue sur les mots
Le #1917264
dabrow a écrit :

Il ne s'agit pas d'un satellite "quantique" tout au plus une méthode déjà connue de cryptage. C'est bien de faire des titres, mais si il n'y a rien dedans, c'est le vide quantique...


Si, un satellite qui utilise l'intrication quantique c'est bien un satellite quantique.
C'est fou quand même ce phénomène d'intrication quantique, des données qui se téléportent à des centaines de kilomètres...
Le #1917285
Rymix a écrit :

skynet a écrit :

dabrow a écrit :

Il ne s'agit pas d'un satellite "quantique" tout au plus une méthode déjà connue de cryptage. C'est bien de faire des titres, mais si il n'y a rien dedans, c'est le vide quantique...


Ben pourtant

" le satellite doit valider une expérience sur deux ans qui doit valider le concept des communications quantiques cryptées qui doit permettre de constituer un système de communication "inviolable" grâce au phénomène d'intrication quantique."


Peut-être que ça joue sur les mots


Ou peut être que non
Le #1917844
On va finir par être obligé d'imposer des frontières dans l'Espace

Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]