Rachat de SFR : Martin Bouygues détaille ses engagements dans une lettre au gouvernement

Le par  |  8 commentaire(s) Source : Le Monde
martin bouygues

Puisque la possibilité de rachat de SFR est conditionnée aux contreparties qu'il promet et qu'il semble avoir trouvé une oreille attentive chez Arnaud Montebourg, Martin Bouygues poursuit la stratégie séduction par une lettre adressée au gouvernement.

Pendant que Numericable / Altice pose une date-limite à Vivendi pour sa proposition de rachat de SFR, le groupe Bouygues poursuit sa stratégie de séduction après les échos positifs derrière le coup d'éclat du week-end représenté par l'annonce de négociations pour céder son réseau d'antennes à Free.

Bouygues logoSi cette initiative doit calmer les réticences des régulateurs, Martin Bouygues ne perd pas de vue les attentes du gouvernement (investissement, emploi, prix) et brosse donc dans le sens du poil en évoquant de nouveau ses engagements fermes dans une lettre adressée au gouvernement et qu'a obtenue le journal Le Monde.

Sur les investissements d'abord, le patron du groupe Bouygues assure pouvoir investir "deux milliards d'euros par an sur les réseaux fixe et mobile, en particulier dans le domaine de la fibre optique (400 millions d'euros par an)", avec un focus mis sur la technologie FTTH (Fiber To The Home) qui amène la fibre optique jusqu'aux foyers.

Sur l'emploi, Martin Bouygues redit qu'il ne procèdera à "aucun licenciement collectif, plan social, plan de départs volontaires dans le cadre de cette fusion", même si beaucoup d'observateurs doutent de la réalité d'une telle promesse alors que les activités de SFR et Bouygues Telecom se chevaucheront largement.

Il affirme également vouloir "rapatrier plusieurs centres d'appel en France" ce qui reviendrait en fait à demander à ses prestataires de ne faire appel qu'à des téléconseillers travaillant en France, sauf cas spécifiques, précise Le Monde.


Cocorico
Et puisque le contrôle du secteur télécom par des groupes français est l'une des données implicites des négociations en cours, Martin Bouygues se fait un plaisir de signaler que la nouvelle entité issue du rassemblement de SFR et de Bouygues Telecom sera cotée à la Bourse de Paris et aura son siège social en France. Une façon de faire un pied de nez à Altice, actionnaire de Numericable, dont le siège est au Luxembourg.

Toujours dans la veine patriotique, le patron du groupe Bouygues promet enfin de privilégier des fournisseurs français quand c'est possible et pertinent. Bouygues Telecom avait déjà répondu positivement à l'appel de Bercy vis à vis de l'équipementier Alcatel-Lucent.

Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, a pris acte de ces engagements et a souligné, non moins malicieusement, qu'ils lui seraient "opposables" par la suite s'ils n'étaient pas tenus...toujours dans l'hypothèse où Bouygues serait choisi par Vivendi pour racheter SFR.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Anonyme
Le #1680502
J'espère que Bouygues par pouvoir acheter SFR et vendre comme prévu à Free.

Le #1680512
donc en gros :

teleperformance ( prestataire centre d appel de bouygues) va pressurer ses " teleconseillers" de france pour prendre plus d appels a l heure et faire baisser la DMA au maximum en sacrifiant la resolution des problemes;

bouygues va donc privilegier alcatel lucent, dont la gestion irresponsable a failli couler la boite et donc valider une gabegie ou les dirigeants se sont gaves sur le dos des salaries;

bouygues va bien evidement sabrer dns les effectifs, mais bon mentir au gouvernement, c est pas la premiere fois ni la derniere fois qu il le fait !! et quand il ne ment pas , c est a son pote sarko, avec qui il a conclu des contrats juteux sur le dos des contribuables...
Le #1680892
Rappel, au sujet des escrocs de Bouygues :

Lorsque la chaîne fut privatisée par un gouvernement de droite il y a vingt ans (elle ne fut jamais renationalisée par un gouvernement de gauche), ses opérateurs s’étaient engagés, en échange de la concession qui leur était accordée, à produire du « mieux-disant culturel ». Peu après la privatisation, Francis Bouygues déclarait néanmoins : « Nous sommes privés. Nous sommes évidemment une chaîne commerciale. Il y a des choses que nous ne souhaitons pas faire, par exemple : du culturel, du politique, des émissions éducatives. »

Quelques années plus tard, la mission de TF1 était définie plus précisément encore par son actuel PDG, M. Patrick Le Lay : « Nos émissions ont pour vocation de rendre [le cerveau] disponible : c’est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible. »
Le #1681192
Faut arrêter 5 min la, sa devient soûlant, c'est toujours les mêmes personnes qui critiques Bouygues, ont a compris que vous aimiez pas cet opérateur, ou plutôt leur dirigeant....
Je suis d'accord, ont peut ne pas aimer tel ou tel opérateur mais la c'est plus une question d'aimer ou pas, sa en devient une forme de haine contre cet opérateur.....

(J'espère pas que vous aller ressortir les mêmes arguments, Bouygues-Sarko-plein les poches-copinage-etc....parce sa en devient lourd)
Le #1681322
Alexan37 a écrit :

Faut arrêter 5 min la, sa devient soûlant, c'est toujours les mêmes personnes qui critiques Bouygues, ont a compris que vous aimiez pas cet opérateur, ou plutôt leur dirigeant....
Je suis d'accord, ont peut ne pas aimer tel ou tel opérateur mais la c'est plus une question d'aimer ou pas, sa en devient une forme de haine contre cet opérateur.....

(J'espère pas que vous aller ressortir les mêmes arguments, Bouygues-Sarko-plein les poches-copinage-etc....parce sa en devient lourd)


ouais et toi on sait que tu bosses chez bouygues, vu que tu ne postes que sur les sujets bouygues en essayant de sauver les meubles..

exemple : "Free ne pourra pas baisser leur tarif dans l'adsl, leur marge dans l'adsl permet a la partie mobile de vivre..." resultat : 113 millions d euros de benefices pour free mobile alors que bouygtel arrive peniblement a 15 millions.

bouygues, c est TF1, les magouilles,les " romanichels", j en passe et des meilleures...

en fait comme dit le proverbe " on ne prete qu aux riches", si on se mefie de bouygues, c est qu il a de nombreux antecedents...
Le #1681922
et saepho, si tu aimes ce genre de commentaires, c est que tu adores te faire enfiler ...

edit : ca y est j ai compris, tu es salarie bouygues !!!! ok je comprends mieux, la fermeture d esprit, le free bashing, l inculture.... faillait le dire tout de suite !!!
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]