US : Sprint Nextel s'apprête à lancer son réseau WiMAX

Le par  |  0 commentaire(s)
xohm logo

Conformément à son discours, l'opérateur américain se prépare à lancer son réseau WiMAX sur des secteurs limités.

Xohm logoMalgré les incertitudes liées au changement de dirigeant et aux questions portant sur l'ampleur du financement ( 5 milliards de dollars sur trois ans ), et bien que le partenariat avec Clearwire ne soit plus d'actualité, la première ébauche du premier réseau WiMAX commercial américain lancé par l'opérateur Sprint Nextel devrait voir le jour dans les deux semaines à venir.

Celui-ci avait déjà annoncé un lancement en douceur sur les zones de Chicago et Baltimore / Washington avant la fin de l'année 2007 et semble donc s'en tenir à son calendrier. Le porte-parole de l'opérateur indique que plusieurs centaines d'employés  seront impliqués dans cette première phase, destinée à valider à grande échelle les modèles techniques et économiques de son réseau XOHM.

Ce dernier sera étendu à un plus grand nombre de personnes au cours du premier trimestre 2008, avant d'organiser le véritable lancement commercial quelque part dans l'année, quand les terminaux WiMAX seront disponibles en quantité suffisante.


Maintien du projet sur fond d'incertitudes
Le départ du CEO Gary Forsee, architecte du projet WiMAX de Sprint, en octobre dernier, avait jeté un froid sur la volonté réelle de l'opérateur de se lancer dans ce type de réseau alors que sa situation financière à la suite de sa fusion entre Sprint et Nextel n'est toujours pas stabilisée.

Le retrait de Clearwire, qui devait contribuer à hauteur de 30% au projet, n'a pas contribué à rassurer les observateurs. Mais XOHM est aussi une excellente occasion pour nombre de fabricants de mettre en avant leurs solutions WiMAX au niveau infrastructures et terminaux.

Sprint sera vraisemblablement obligé de trouver des investisseurs ou de créer une société séparée chargée de l'exploitation du réseau WiMAX, mais il maintient ses objectifs de rentabilité. Cependant, il est à noter que la plupart des opérateurs américains vont plutôt se tourner vers le standard 3G LTE ( Long Term Evolution ), disponible plus tardivement mais offrant des débits très supérieurs.

L'opérateur aura donc relativement peu de temps ( 2 à 3 ans ) pour développer son offre et faire du WiMAX une solution rentable à moyen terme avant que la concurrence ne s'organise. L'enjeu est de taille, autant pour Sprint qui pourrait être fortement pénalisé par un mauvais choix technologique que pour le WiMAX en soi, dont la viabilité commerciale va être mise à l'épreuve à grande échelle.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]