Stanford rend les batteries Li-Ion transparentes

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Stanford News
Stanford batterie transparente

Les chercheurs de Stanford ont mis au point une batterie Li-Ion transparente et ne coûtant pas plus cher à produire qu'une batterie conventionnelle. Elle ouvre la voie à des produits jouant sur la transparence.

Stanford batterie transparenteRendre les gadgets électroniques transparents ou le moins visible possible a surtout relevé jusqu'à présent du domaine de la science-fiction ou du design spéculatif, même si certains produits ont tenté de relever en partie le défi.

Et si l'on reste encore loin du rêve de mobile ou de liseuse numérique transparents, un pas dans cette direction va peut-être pouvoir s'effectuer grâce au prototype de batterie Li-Ion transparente et souple  mis au point par des chercheurs de l'Université de Stanford.

Les composants et électrolytes de la batterie n'étant pas incolores, l'astuce a consisté à les rendre indiscernables pour l'oeil humain, en leur donnant des dimensions inférieures à son pouvoir de résolution, qui est d'environ 50 µm.

La partie transparente est en fait constituée d'un réseau de canalicules de 35 µm d'épaisseur entre lesquelles passe la lumière, donnant l'impression que le matériau est transparent. Si la réalisation d'une telle batterie a déjà bien occupé les chercheurs, le vrai tour de force est que le coût de production de ce type de batterie Li-Ion transparente n'est pas plus élevé que celui des batteries traditionnelles.



Peu coûteuse à fabriquer

La création de ces batteries utilise des matériaux communs, à commencer par le composant utilisé pour créer les électrodes, qui est du polydimethylsiloxane ( PBMS ), peu coûteux et facile à travailler, servant généralement de base pour les lentilles de contact et la chirurgie plastique, organisé en fine grille et sur lequel est déposé un dépôt métallique pour constituer l'électrode.

Pour les électrolytes, les chercheurs ont modifié un type existant de gel transparent, jouant le rôle à la fois d'électrolyte et de séparateur entre les électrodes. Le dispositif peut être ensuite assemblé en couches et, si les canalicules sont correctement disposées, la transparence de la batterie est maintenue.

Son seul défaut est que dans sa configuration actuelle, sa densité énergétique ( sa capacité à stocker de l'énergie ) est moitié moindre que celle d'une batterie Li-Ion de même dimension, ce qui la destinerait à des gadgets relativement peu gourmands en énergie, même si les chercheurs ne désespèrent pas de faire des progrès sur ce point en testant de nouveaux matériaux.

En attendant, un brevet a été déposé. Et pour ceux qui se demanderaient à quoi peut bien servir une batterie transparente ou un même un gadget transparent, Yi Cui, professeur à Stanford a une réponse toute prête :

" C'est très intéressant pour la recherche fondamentale. Vous pouvez étudier ce qui se passe à l'intérieur des batteries, maintenant qu'elles sont transparentes. Mais c'est aussi tout simplement cool. Je veux en parler à Steve Jobs. Je veux un iPhone transparent ! "



Crédit image : Linda Cicero / Stanford News Service

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]