STMicroelectronics fait dans la biorobotique en Italie

Le par  |  0 commentaire(s)
STMicroelectronics

Fabricant de nombreux composants électroniques s'invitant dans nos gadgets, STMicroelectronics s'intéresse aussi à la recherche en matière de biorobotique et d'applications médicales innovantes.

STMicroelectronicsSTMicroelectronics est un fondeur produisant de nombreux composants électroniques dans divers domaines comme les microcontrôleurs, les capteurs MEMS ( Microelectromechanical Systems ) ou l'optique.

Ces différents éléments sont présents dans de nombreux gadgets pour le grand public tout autant que dans des domaines industriels et automobiles. Ils peuvent également servir de base pour de nouveaux dispositifs médicaux communicants ( voir notre dossier ).

Dans cette optique de recherche de nouveaux domaines d'applications, STMicroelectronics annonce un partenariat de recherche avec la Scuola Superiore Sant'Anna de Pise, spécialisée dans les applications robotiques avancées, avec la création d'un laboratoire de recherche commun tourné vers la biorobotique, les systèmes intelligents et l'électronique.

L'entité résultante va s'intéresser à la recherche sur les robots reproduisant des structures et comportements humains, en faisant intervenir des capteurs, actuateurs et systèmes de contrôle. Elle testera également de nouveaux types de matériaux et technologies, comme l'opto-électronique et l'électronique sur substrat plastique.


Vers des robots d'aspect plus humain
STMicroelectronics robotiqueLe fondeur et l'institut de recherche étendent ainsi leur collaboration, déjà marquée par des projets communs sur le thème des robots autonomes et la réunion des équipes de chercheurs va permettre d'explorer de nouveaux concepts et de nouvelles directions allant au-delà de l'électronique actuelle.

Il devrait aussi en découler des applications médicales mettant en oeuvre des capteurs pour détecter précocement des affections ou malformations, notamment avec des prototypes de jouets permettant d'évaluer des anomalies neurologiques chez les jeunes enfants avant même qu'ils soient capables de parler.

L'autre grande thématique de cette collaboration porte sur le développement de nouveaux types de robots humanoïdes, " des robots compagnons ", capables d'interagir avec les humains de façon appropriée et en leur donnant un aspect plus " naturel " en utilisant de nouveaux matériaux, dont les matériaux à mémoire de forme.

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]