Le Streaming devenu leader du marché de la musique

Le par  |  3 commentaire(s)
Google-Play-Musique

Depuis quelques années s'est amorcé un changement dans le marché de la musique qui aboutit désormais à la domination des plateformes de streaming devant tous les autres supports.

Pour s'adapter à un monde de plus en plus touché par le numérique avec de nouveaux supports et ses appareils multimédias, la musique s'est transformée dans sa forme il y a une quinzaine d'années.

Avec l'arrivée des connexions à Internet en ADSL généralisées et l'apparition des lecteurs MP3 (iPod en tête), le format s'est rapidement imposé aux technophiles, puis au grand public, notamment par sa compression permettant un stockage important de titres sur des PC de plus en plus populaires, mais peu généreux côté disque dur.

RIAA 3

Rapidement, les plus grosses plateformes ont réussi à faire accepter aux utilisateurs qu'il n'était plus nécessaire d'être propriétaire d'un support pour détenir de la musique. Avec cette nouvelle idée, les plateformes de vente d'albums en version numérique ont explosé, et les étagères emplies de CD ont fait place à des bibliothèques entières de fichiers numériques, une audiothèque virtuelle sur laquelle le propriétaire conservait la main, malgré certains DRM parfois abusifs.

Évolution de cette étape, les plateformes musicales ont désormais réussi à faire accepter le fait de ne plus être propriétaire du tout d'aucun titre, mais de devenir locataire d'une ludothèque la plus complète possible. C'est sur ce principe que les plateformes de streaming comme Spotify ont réussi à percer, faisant de leurs utilisateurs des consommateurs permanents qui paient des abonnements pour ne rien posséder d'autre que l'accès illimité à un catalogue qui évolue au fil du temps.

Ce concept décrié à son lancement fait aujourd'hui figure de référence dans le secteur musical, puisque désormais, les plateformes de streaming constituent la plus grosse partie du marché.

En 2015 s'est ainsi opéré le changement : pour la première fois de l'histoire, les plateformes de streaming ont représenté 34,4%, soit la par la plus importante, du marché de la musique aux USA (selon des données enregistrées par la RIAA). Le streaming surpasse ainsi les ventes de contenus digitaux (34,0 %) et les ventes physiques (28,8%). La progression est fulgurante, considérant qu'en 2010 le streaming ne représentait qu'un timide 7% du marché global.

Et cette mutation qui va en faveur du streaming pourrait prochainement également toucher celui de la vidéo avec des plateformes comme Netflix, qui proposent de la lecture en direct avec un catalogue grandissant. Une situation d'autant plus légitime que les achats de versions numériques de films (à l'acte ou en achat définitif) ne proposent souvent pas d'avantages financiers comparés à leurs versions physiques.

Reste que parmi les utilisateurs de ces plateformes, il existe des récalcitrants qui souhaiteraient bénéficier de tous les avantages sans les inconvénients, c'est à dire conserver les fichiers audio et vidéo au-delà de la période d'abonnement.

Pour ces utilisateurs, il existe des logiciels qui se sont spécialisés dans le domaine, permettant de conserver les vidéos ou la musique issue de flux en direct. On peut ainsi citer la solution légale Audials Tunebite 2016 Platinum, qui excelle dans l'enregistrement d'albums, films et séries issues de services par abonnement ou des contenus audio et vidéo affichés sur des sites web.

Tout ce qui arrive jusqu'à l'utilisateur sur son PC peut ainsi être sauvegardé, réencodé, édité, stocké pour être consulté par la suite sans avoir besoin d'une connexion à Internet. C'est là que ce type de logiciel gagne en légitimité : les services de streaming sont tributaires tant de la disponibilité d'une connexion à Internet que de la qualité de la ligne. Une situation qui fait souvent défaut lorsque l'on est en déplacement à l'étranger, en vacances, ou en transit... Autant de raisons qui font de ces logiciels de véritables compagnons pour les amateurs de séries ou de films en SVOD.

Audials Tunebite Platinum_audio

Audials Tunebite Platinum_video

Le logiciel Audials Tunebite 2016 Platinum, disponible en version démo, propose ainsi un support direct des principales plateformes de streaming audio et vidéo : Deezer, Spotify, iTunes, Fnac Jukebox, Qobuz, Netflix, Canal Play, MyTF1 VOD, Gulli Replay, ARTE+7, D17, FranceTVPluzz, BFMTV et bien d'autres. Il est même proposé de télécharger automatiquement des saisons entières de séries dès leur mise à disposition sur les plateformes, de quoi lancer la tâche de nuit pour éviter de monopoliser la bande passante ou son PC. Le tout est archivé, tagué, ordonné, rangé...

Actuellement, très peu de plateformes de SVOD proposent des fonctionnalités de consultation en mode hors connexion. Il s'agit principalement de répondre à la problématique des droits d'auteurs et d'éviter de mettre à disposition des contenus protégés pouvant être facilement partagés par les utilisateurs en dehors de la plateforme. Reste alors à s'orienter vers ce type de logiciels spécialisés pour parer à ces limites.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1888463
Je commence a avoir un problème avec tout cela, je me lève le matin pour aller gagner ma croute, les peintres, sculteurs etc... ils veulent être vus.
Quand tu vas au taf a pied on te demande pas de fermer les yeux car tu vas passer devant une fresque de streetart.Il y a pas des ayants droit auprès de la Victoire de Samothrace au Louvre pour te raquer la gueule, ni auprès de la Joconde tout le monde lui tire le portrait sans s’inquiéter.
Et on a la catégorie Artistique Chanteur issu des ménestrels qui ont confiés leur affaires a des manges merde qui se font appelé Agent/ Maison d'édition/ Producteur etc ... qui pensent qu'il suffit de tourner sur des radios et d’exister sur des CDs pour vivre.
Si tout ce petit monde là, tournait dans les salles de province il y aurait du lien social, des animations dans tous les villages de france.et ils gagneraient leur vie honnêtement comme tout un chacun.
La vrai question est p'tre de savoir si l'on veut être écouté.

Le #1888479
smalldick a écrit :

Je commence a avoir un problème avec tout cela, je me lève le matin pour aller gagner ma croute, les peintres, sculteurs etc... ils veulent être vus.
Quand tu vas au taf a pied on te demande pas de fermer les yeux car tu vas passer devant une fresque de streetart.Il y a pas des ayants droit auprès de la Victoire de Samothrace au Louvre pour te raquer la gueule, ni auprès de la Joconde tout le monde lui tire le portrait sans s’inquiéter.
Et on a la catégorie Artistique Chanteur issu des ménestrels qui ont confiés leur affaires a des manges merde qui se font appelé Agent/ Maison d'édition/ Producteur etc ... qui pensent qu'il suffit de tourner sur des radios et d’exister sur des CDs pour vivre.
Si tout ce petit monde là, tournait dans les salles de province il y aurait du lien social, des animations dans tous les villages de france.et ils gagneraient leur vie honnêtement comme tout un chacun.
La vrai question est p'tre de savoir si l'on veut être écouté.


Pour les peintres, sculpteurs etc, ils vendent des toiles à des particuliers, qui pourront les exposer chez eux. Résultat, personne du grand public ne les voit...
Pas cool.

Ensuite, tu considères que ceux qui aident les chanteurs à se faire connaître sont des mange-merde. Intéressant de considérer que les chanteurs ne sont que des merdes.

Ensuite, c'est dommage que tu n'habites pas en France, car tu verrais que la plupart de nos artistes tournent dans des salles de province.

Ta dernière question est intéressante car tu sembles vouloir que les artistes soient surtout à faire des tournées, mais à ne pas passer à la radio.
Donc obligatoirement, pour être écouter, il faudrait sortir le porte-monnaie.

Tu voudrais donc que les artistes soient écoutés uniquement par ceux qui ont de l'argent, et que les plus pauvres ne devraient pas avoir accès à la culture musicale ?

Et toi, ferais-tu vraiment ce que tu dis ?
Serais-tu prêt à ne passer par personne pour te faire connaître, et de faire des tournées dans des salles avec 30-40 spectateurs et gagner 300-400€/mois ?


Le #1888512
@ smalldick : Bien dit!!
@ saepho : Bien répondu !!
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]