Des tablettes pour tous les élèves de 5e à partir de 2016

Le par  |  31 commentaire(s) Source : AFP
tablettes élèves

Certains collèges de Francent jouent les pionniers et équipent déjà certaines classes de 5e avec des tablettes tactiles.

Le plan numérique annoncé récemment par François Hollande prévoit de doter l'ensemble des élèves de 5e de France en équipement mobile : des tablettes aux ordinateurs portables, dès la rentrée 2016 les premiers élèves devraient profiter de ces nouveaux supports afin d'accéder à plus de contenu et de s'initier à l'outil informatique.

Le programme est subventionné par l'État à hauteur de 190 euros par élève et 380 euros par enseignant, à quoi il sera ajouté 30 euros par an par élève et par professeur pour la mise à disposition de ressources pédagogiques numériques. Le reste des fonds nécessaires sera pris en charque par les départements et responsables de l'équipement des collèges.

tablettes élèves

Dès la rentrée 2016, l'État espère équiper 40 % des collèges avec l'objectif de voir une "transformation en profondeur de la démarche pédagogique, de la culture de l'école." "C'est important que les élèves comprennent le monde de demain, l'information, sachent apprendre par eux-mêmes" précise Mathieu Jeandron, directeur du numérique à l'Éducation nationale.

Six établissements ont déjà initié le programme en Saône-et-Loire. Le collège Pierre Paul Pruh'hon à Cluny affiche déjà 100 % des élèves de 5e équipés en tablettes tactiles ainsi qu'en casques et claviers amovibles. Mais tous n'ont pas profité d'un déploiement aussi rapide, certains établissements test redoutent ainsi encore la gestion tant du parc d'équipement que la façon dont sera traité le matériel par les élèves.

La problématique se pose souvent au niveau des installations de réseaux WiFi, de leur paramétrage et de leur sécurisation. Tous les établissements ne disposent pas d'équipes techniques spécialisées pour la mise en place uniforme des réseaux.

Se posent également quelques questions qui seront laissées à la discrétion de chaque établissement, notamment sur l'assurance des tablettes, la possibilité de les ramener à la maison, de responsabiliser les élèves ou les parents, du stockage en dehors des cours...

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 4

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Anonyme
Le #1886445
Pourquoi pas, à condition que les tablettes soient verrouillées pour ne pas installer des jeux ou autres applications sociales. C'est un outil pédagogique et non pas de loisir.

Il faudra aussi que les profs sachent s'en servir et apprennent réellement les bons côtés comme les mauvais afin de préparer les élèves à ne pas utiliser tous ces supports de façon incontrôlée.

Bref, l'idée de base n'est pas mauvaise, mais pour ce qui est de l'utilisation et de la gestion ensuite, là je suis plus sceptique.
Le #1886449
Les collèges de "Francent" ?! Conjuger le mot France faut quand même le faire, bravo GNT pour LA faute de l'année.

Sinon je suis du même avis que Mike-63. Et comme le dit la news, faudra bien gérer les problèmes tels que est-ce que l'élève peut emmener la tablette chez lui, comment sauvegarder toutes les données en cas de casse de la tablette, comment accéder à ses données sans avoir la tablette (là cloud obligatoire)... Tout ça ça va demander énormément d'organisation, c'est pas un truc qui se prépare à l'arrache.
Le #1886450
Castiel a écrit :

Les collèges de "Francent" ?! Conjuger le mot France faut quand même le faire, bravo GNT pour LA faute de l'année.

Sinon je suis du même avis que Mike-63. Et comme le dit la news, faudra bien gérer les problèmes tels que est-ce que l'élève peut emmener la tablette chez lui, comment sauvegarder toutes les données en cas de casse de la tablette, comment accéder à ses données sans avoir la tablette (là cloud obligatoire)... Tout ça ça va demander énormément d'organisation, c'est pas un truc qui se prépare à l'arrache.


C'est Dimanche, le seigneur ne corrige pas les fautes d'orthographes
Le #1886453
Pfff... ras-le-bol de ces p**** de tablettes de m****. Les vrais claviers c'est pas pour les chiens.... Et en plus c'est le contribuable qui paye cette nouvelle lubie gouvernementale...
Le #1886455
Il serait bien de commencer a en fabriquer de France des tablettes. c'est encore énormément d argent qui sorte du pays.

Pour le reste il faudra aussi revoir

le bureau de l’élève et la salle de classe. pour que la tablette puissent être rechargé et ne pas tomber voir intégrer un clavier.

La formation des profs qui ne sera pas évidente pour tous.

Un centre de réparation ...


Mais ca va encore etre fait a l'arrache

Le #1886456
Castiel a écrit :

Les collèges de "Francent" ?! Conjuger le mot France faut quand même le faire, bravo GNT pour LA faute de l'année.

Sinon je suis du même avis que Mike-63. Et comme le dit la news, faudra bien gérer les problèmes tels que est-ce que l'élève peut emmener la tablette chez lui, comment sauvegarder toutes les données en cas de casse de la tablette, comment accéder à ses données sans avoir la tablette (là cloud obligatoire)... Tout ça ça va demander énormément d'organisation, c'est pas un truc qui se prépare à l'arrache.


D'autant plus rigolo que la faute soit sur une actu qui parle d'éducation.

Si ça remplace les bouquins qui pèsent dans le cartable pour en étudier 5 pages c'est une bonne chose dans un premier temps. Mais si c'est pour modifier les règles pédagogiques pour intégrer le numérique, le délai est vraiment court, comment comptent ils former les enseignants ?

Parce que si c'est comme l'arrivée de l'informatique quand moi j'étais en cinquième, c'était plutôt les élèves qui apprenaient aux profs à s'en servir.
Le #1886458
MickHammer a écrit :

Il serait bien de commencer a en fabriquer de France des tablettes. c'est encore énormément d argent qui sorte du pays.

Pour le reste il faudra aussi revoir

le bureau de l’élève et la salle de classe. pour que la tablette puissent être rechargé et ne pas tomber voir intégrer un clavier.

La formation des profs qui ne sera pas évidente pour tous.

Un centre de réparation ...


Mais ca va encore etre fait a l'arrache


+1. Et quand j'étais au collège/lycée, l'équipement informatique disponible pour les élèves était quasi inexistant, ça m'a pas empêché d'étudier.
Ah, et mes parents achetaient chaque année la montagne de fournitures qui va bien selon les lubies (et détentions actionariales ?) des différents prof (cahiers aux caractérisitques exotiques, classeurs, montagnes de feuilles, stylos de toutes les couleurs, LIVRES DE COURS, etc).
Si l'Etat tient _vraiment_ à imposer le numérique, qu'il laisse les familles s'équiper, il existe déjà une allocation de rentrée scolaire qui fera l'affaire pour ça, car l'addition pour une tablette qui dure 4-5 ans est sans doute moins salée que celle de 5 années de fournitures "papier-crayon-toussa".
https://twitter.com/bulin_jl/status/633678328336130048
Le #1886462
L'idée n'est pas mauvaise. Mais, comme d'habitude sa réalisation sera désastreuse.Déjà, si le projet était correctement mené, le coût pourrait être très mesuré dans la mesure où chaque élève coûte chaque année quelques dizaines d'euros en reprographie. La tablette pourrait réduire le budget de reprographie quasiment à zéro. Toutefois ces tablettes ne seront que très peu utilisées par les professeurs au quotidien.Déjà parce que la plupart des établissements ne sont pas équipés en wi-fi. Ensuite parce que la bande passante dans les établissements est dérisoire. Ce qu'ils appellent du très haut débit c'est du 30 méga bits par seconde et pas symétrique. Et tous les établissements ne sont pas en très haut débit. Autant dire qu'il y aura vite 10 élèves en train de visionner des vidéos en haute définition et que plus rien ne fonctionnera. Mais le plus gros écueil, si on oublie qu'il y aura plusieurs élèves sans tablette parce qu'il auront cassée ou pas rechargée (d'ailleurs, comment recharger des centaines de tablettes à la pause méridienne ?) ou que la batterie sera morte au bout de trois ans, c'est que le ministère ne prévoit pas de mettre dans la tablette un logiciel spécifique à l'Education nationale, logiciel permettant aux enseignants de prendre le contrôle de la tablette pour être certain que l'élève n'accède pas à ce qu'il ne doit pas accéder. Qui prendrait le risque que l'élève trouve les réponses des interrogations sur Internet ou données par message d'un copain voire d'un parent ou d'un type dont ce serait le métier de donner des réponses ? Qui prendrait le risque de voir les élèves visionner des vidéos, écouter de la musique, jouer à des jeux vidéo, discuter pendant le cours ? Une fois de plus, ceux qui prennent ces décisions ne savent pas de quoi il parlent. L'idée aurait pu être bonne. La réalisation sera détestable.
Le #1886464
"C'est important que les élèves comprennent le monde de demain, l'information, sachent apprendre par eux-mêmes" précise Mathieu Jeandron, directeur du numérique à l'Éducation nationale.


C'est visiblement plus facile de leur refiler une tablette numérique que de leur apprendre à lire, écrire et compter... par eux-mêmes...

Ce sont pourtant ces aptitudes si basiques qu'elles soient, qui leur permettront d’appréhender le monde actuel et celui à venir.
Le #1886474
Nos petits chérubins (enfin, pour les plus disciplinés) vont-ils mieux apprendre ?
Parfois, on va faire des trucs pas possibles pour un résultat pas forcement à la hauteur des espérances !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]