Taxe télécom en hausse : pour la FFT, c'est un véritable reniement de la parole publique

Le par  |  7 commentaire(s) Source : FFT
FFT-logo

Les opérateurs mobiles étaient déjà furieux de voir passer la taxe télécom d'un taux de 0,9% à 1,2% mais c'est finalement un taux de 1,3% qui a été décidé. De quoi mettre en colère la Fédération Française des Télécoms qui évoque un reniement de la parole publique.

Antennes-4gLa taxe télécoms prélevée sur le chiffre d'affaires des opérateurs pour alimenter l'audiovisuel public va finalement passer de 0,9% à 1,3%, au lieu de 1,2% initialement prévu, ce que va se traduire par le prélèvement de 320 millions d'euros par an, au lieu de 220 millions d'euros selon le taux antérieur.

La Fédération Française des Télécoms (FFT) a du mal à digérer cette nouvelle donne et affiche avec force son mécontentement. Soulignant que cette hausse de 100 millions d'euros en prélèvement fiscal aurait pu apporter au marché 200 000 prises pour la fibre optique ou 1000 antennes mobiles 4G, elle rappelle que la taxe a rapporté depuis 2009 1,5 milliard d'euros en prélèvements fiscaux que les opérateurs n'ont pas pu réinjecter dans leur activité.

Elle critique également le paradoxe entre les efforts grandissants demandés aux opérateurs en matière d'investissement pour leurs réseaux fixes et mobiles et la saignée toujours plus importante prise sur leur chiffre d'affaires. La FFT y voit le résultat d'une "incohérence des politiques publiques dans le domaine du numérique" mais aussi un "reniement de la parole publique" qui fragilise les opérateurs télécoms par rapport à d'autres acteurs du numérique.

Elle rappelle également que les opérateurs vont devoir dépenser gros pour les fréquences de la bande 700 MHz correspondant au deuxième dividende numérique, et dont l'Etat doit encore récupérer au moins 2,5 milliards d'euros.

Elle appelle donc le gouvernement "à revenir aux principes fondamentaux de visibilité, de stabilité, de cohérence et d'équité" pour sa stratégie numérique et télécom. Les opérateurs ont en effet du mal à digérer la promesse qui leur avait été faite selon laquelle le cadre fiscal ne devait pas évoluer à court terme et qui se voit ici spectaculairement démentie.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1864721
N'es-ce pas agaçant de voir les membres du FTT jouer les victimes avec un discours démagogique ...


Le #1864722
Ah oui, c'est de l'argent qu'ils ne peuvent pas réinjecter? L'argent, ils ne le prennent pas sur leurs marges, ils augmentent le prix de l'abonnement pour répercuter les taxes...
Au final, c'est à l'utilisateur de se plaindre, quand les charges/taxes des opérateurs augmentent de 20 centimes, ils facturent 25 voire 30 centimes de plus au client...
Le #1864727
La parole publique?

Le reniement de la parole publique alimente l'instabilité fiscale et sociale, qui elle-même entretient l'attentisme des entreprises, lesquelles, en hésitant à embaucher, nourrissent à leur tour les arguments des politiques qui entendent remettre en question le pacte de responsabilité.
Le #1864733
que n'a pas renié ce gouvernement ? les autres avant aussi, mais celui la, c le champion
Le #1864734
Nous avons les gouvernements que l'on mérite....
Le #1864736
tiseult a écrit :

que n'a pas renié ce gouvernement ? les autres avant aussi, mais celui la, c le champion


Tu oublies déjà Sarkosy
Le #1864789
Vous savez ce qu'on dit des politiques :
"-Les promesses des hommes politiques n'engagent que ceux qui les écoutent..."
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]