Zones blanches : 171 communes seront couvertes d'ici fin 2016

Le par  |  6 commentaire(s) Source : AFP
Antennes-4g

La fin des zones blanches est encadrée par le gouvernement qui a publié la liste des 171 communes devant être couvertes d'ici fin 2016.

antennes relaisLa question des zones blanches traîne depuis plusieurs années, laissant des dizaines de communes sans couverture téléphonique mobile et le gouvernement a décidé avec les opérateurs de mettre en place un calendrier pour y mettre fin.

Le ministère de l'Economie a publié en fin de semaine dernière un arrêté fixant une liste de 171 communes sans couverture mobile et dont les opérateurs sont tenus de fournir un accès à l'Internet mobile en centre-bourg d'ici fin 2016.

Au total, 238 communes doivent être encore reliées à l'Internet mobiles. La liste n'est pas définitive et des mesures sur le terrain viendront l'étendre quelque peu dans les prochaines semaines. C'est en Languedoc-Roussillon que l'on en trouve le plus (36 communes), devant la région Midi-Pyrénées (30 communes) et la Bourgogne (24 communes).

Le programme d'encadrement de la fin des zones blanches prévoit également une couverture en 3G/4G de 2200 communes rurales actuellement en 2Gb d'ici mi-2017. Le sujet des zones blanches reste sensible et les opérateurs avaient menacé de l'interrompre pour protester contre la hausse de la taxe télécom destinée à soutenir le secteur de l'audiovisuel.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1867212
Et l'internet c'est pour quand.
Le #1867214
micropastis a écrit :

Et l'internet c'est pour quand.


Tout le monde est déjà raccordable, non ?
Le #1867229
"dont les opérateurs sont tenus de fournir un accès à l'Internet mobile en centre-bourg d'ici fin 2016."

C'est bien de le préciser, car je connais des communes qui ont une couverture 3G, mais le village se trouvant dans une vallée, il faut monter sur les collines alentour pour capter la 3G.

Et non Saepho il y a encore en France, des villages ou des quartiers qui n'ont toujours pas accès à l'internet.
Il y a même des personnes qui n'ont pas ou plus accès au téléphone filaire, le vieux coffret reliant les abonnés du village étant arrivé saturation.
Il y a trente ans c'était France Telecom qui payait la mise en place des coffrets téléphoniques, aujourd'hui ce sont les communes qui doivent financer ces infrastructures. Malheureusement toutes les communes n'ont pas les moyens financiers de payer ces dernières.

Le #1867243
Nennimafoi a écrit :

"dont les opérateurs sont tenus de fournir un accès à l'Internet mobile en centre-bourg d'ici fin 2016."

C'est bien de le préciser, car je connais des communes qui ont une couverture 3G, mais le village se trouvant dans une vallée, il faut monter sur les collines alentour pour capter la 3G.

Et non Saepho il y a encore en France, des villages ou des quartiers qui n'ont toujours pas accès à l'internet.
Il y a même des personnes qui n'ont pas ou plus accès au téléphone filaire, le vieux coffret reliant les abonnés du village étant arrivé saturation.
Il y a trente ans c'était France Telecom qui payait la mise en place des coffrets téléphoniques, aujourd'hui ce sont les communes qui doivent financer ces infrastructures. Malheureusement toutes les communes n'ont pas les moyens financiers de payer ces dernières.


Pourtant, il y a une obligation légale qui impose à France Telecom qui l'oblige à installer le téléphone (et donc internet) à toute personne qui le demande.
Penses-tu qu'il ne respecterait pas la loi ?
Dans ce cas, c'est aux citoyens de l'attaquer en justice pour avoir accès à ce droit
Le #1867261
Si tu me retrouves l'article de loi je suis preneur, parce que ma commune a financé un DSLAM pour amener l'adsl au village, mais aussi pour permettre aux nouveaux arrivants d'avoir une ligne de téléphone. Certaines familles étaient en litiges depuis deux ans avec l'opérateur historique. La seule obligation imposait à France Telecom, à ma connaissance, c'est de tirer un câble du DSLAM au DTI (https://fr.wikipedia.org/wiki/DTI) de ta maison.
Maintenant s'il n'y a plus de place pour raccorder un abonné et qu'il faut rajouter une carte de slot d'abonné, la note est à la charge de la commune.
Si la commune ne veut pas payer, France Telecom se retranchera sur la décision de la commune pour justifier auprès de l'abonné pourquoi il ne peut pas avoir de téléphone.
Le #1867304
C'est marrant les disparités...
Dans un rayon de 20 km environ autour de chez moi, il y a encore un village en zone blanche, une zone en ADSL, une autre en VDSL2, et prochainement une arrivée de la fibre optique ....si tout va bien !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]