Test Disgaea DS

Le par  |  0 commentaire(s)

En entrant dans les combats proprement dits la première fois, on ne met pas longtemps à se sentir dépassé. D'une part car les pingouins crétins de l'escouade d'Etna (les Prinnies) ne sont pas très puissants, renforçant la difficulté du jeu, et de l'autre car chaque case sur laquelle vous poserez le pied pourra recéler d'un bonus ou malus. Ceci fonctionne avec des Geo-Sphères. Mettons qu'on se trouve en présence d'une Géo-Sphère qui octroie un supplément d'attaque aux ennemis. Et qu'elle est placée sur une dalle bleue. Ainsi, chaque attaque dont vous ferez l'objet sera plus marquée si vos adversaires se positionnent sur une case bleue. Solution pour stopper cela, la destruction de cette sphère. Si elle était rouge, alors brisée, elle changera par cette couleur les dalles bleues (pour rester dans l'exemple). Des combos incroyables de Géo-Sphères pourront alors être déclenchés, et la clé de la victoire résidera bien souvent dans leur utilisation judicieuse.

disgaea-ds (6) disgaea-ds (7)

Passons maintenant aux ajouts de cette version DS. Le deuxième écran saura pour une fois ne pas faire office de faire-valoir, en affichant une carte certes grossière, mais qui vous donnera un plan de l'ensemble du niveau en cours. On regrettera l'absence de légendes pour savoir que tel symbole correspond à telle signification. Etant donné que la lisibilité de ces mêmes niveaux n'est pas toujours optimale, et ce même en manipulant la caméra dans tous les sens, on appréciera de regarder en haut de temps à autre pour avoir une meilleure vue de la situation. Ajoutons la possibilité d'affronter des amis grâce à la connexion sans fil de la DS.

Et pour finir, LA nouveauté de cette édition 2009 de Disgaea, j'ai nommé la localisation textuelle en français. Même si l'anglais utilisé n'était franchement pas retord, on n'apprécie que trop bien le confort dans lequel cette attention nous met. Le soft reste toujours aussi drôle, et les "dude" si comiques des Prinnies ont été judicieusement remplacés par des "mec" tout aussi poilants. Le scénario, succession de saynètes à l'humour plus ou moins percutant, ne sera peut-être pas une raison suffisante pour passer un temps monstreux sur le jeu. Si encore on avait un mort dans la première heure de jeu, on partirait au combat avec plus d'entrain, pour sûr.

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]