Test SBK X Superbike World Championship

Le par  |  0 commentaire(s)
SBK X - vignette

Les amateurs de simulation de deux roues ne sont pas particulièrement gâtés depuis quelques années, faute à des productions pas aussi convaincantes que certains jeux automobiles. Si la licence MotoGP de Capcom tend à traîner la patte, le studio italien Millestone tente d'améliorer sa licence SBK tous les ans via un enrichissement dans les détails et la simulation. Bien évidemment destiné aux amoureux des réglages techniques et de la conduite d'anticipation, SBK X continue toutefois de s'adapter au grand public à l'aide d'une maniabilité excessivement assistée dans un mode qui lui est propre. Cette stratégie, similaire à leur licence Superstars V8, saura-t-elle conserver suffisamment d'attrait pour les amateurs de la discipline ?

Le Superbike est une catégorie de course de vitesse moto qui se déroule régulièrement depuis son inauguration en 1988. Contrairement au MotoGP qui se base sur des prototypes, le SBK propose des modèles très proches des versions de série. On retrouve ainsi des motos de chez Honda, Ducati, Suzuki, Yamaha et Kawasaki. La discipline permet d'utiliser des bolides jusqu'à 1.000 cm³ pour les bicylindres, tandis que les modèles en quatre cylindres sont cantonnés à 600 cm³. Contrairement à des sports plus récents tels que le Superstars qui officie surtout en Italie, le Superbike offre davantage de variétés dans ses circuits : France, Grande-Bretagne, USA, Allemagne, Portugal, etc.



Depuis quelques années, le studio italien Millestone se charge de la conception de la discipline en jeu vidéo. Si la licence a toujours eu des soucis d'impopularité face à MotoGP, elle est toutefois parvenue à améliorer sensiblement ses qualités au fil des épisodes. Afin de marquer un véritable tournant dans la série, le nouvel opus se voit baptiser SBK X. En comparaison avec le volet de l'année dernière, le cru 2010 s'est révélé très généreux en modifications, augmentant ainsi la pertinence de la série. Comme proposé dans Superstars V8 : Next Challenge, vous disposez à la fois d'un mode arcade pour les joueurs débutants et un mode simulation destiné aux amoureux de la discipline qui désirent s'investir un minimum dans le gameplay.

SBK X - 3 SBK X - 6

A contrario de son prédécesseur, SBK X dissocie plus pertinemment l'arcade et la simulation via deux menus aux fonctionnalités bien distinctes. Pour se faire la main ou simplement concourir sans vouloir se concentrer intensivement, la partie arcade remplit entièrement ses fonctions, quoique l'exagération d'assistance perturbe légèrement lors des premiers virages. En effet, aucune gestion de la physique n'est effective dans cette mise en œuvre. Ainsi, il sera possible de prendre des virages à 200 km/h, freiner abruptement ou encore accélérer frénétiquement pendant les courbes sans perdre le contrôle. Le hors-piste ne sera pas non plus préjudiciable dans ce mode. Qui plus est, les développeurs ont eu l'idée saugrenue de mettre à disposition une fonction de boost pour augmenter sensiblement votre vitesse de pointe. Cette fonction est radicalement étrange et clairement hors propos. Quoi qu'il en soit, le mode arcade présente un intérêt dans l'apprentissage, en particulier au niveau du tracé virtuel qui met en évidence l'angle à adopter dans les courbes. Ainsi, les néophytes des jeux de course apprendront à négocier convenablement les virages.



Le mode arcade ne dispose pas uniquement de courses libres et des championnats, puisqu'il se compose d'un mode histoire. Ce dernier, exclusivement réservé au type de conduite assistée, vous permet d'incarner un jeune pilote qui devra faire sa place dans le classement. Vous suivrez simplement les quelques dialogues dans lesquels les membres de votre écurie vous donneront des indications et autres conseils avant les courses. Chacune d'entre elles ne se remporteront pas forcément en décrochant la première place, mais en suivant l'objectif initialement fixé. Par exemple, vous débuterez en queue de peloton et il sera nécessaire de terminer la course dans les six premiers. Plus technique, il sera parfois demandé de conserver une bonne place alors que votre bolide est endommagé. Le mode histoire va certes à l'essentiel, mais donne également un avant-goût des possibilités qui peuvent être offertes avec la partie simulation du jeu, le cœur même du gameplay et de l'intérêt sur le long terme. Quoi qu'il en soit, Millestone a mis le paquet avec pas moins de dix licences officielles, la présence de plus de 90 rosters, ainsi que la possibilité de créer son propre pilote à l'aide d'un générateur certes léger en possibilités, mais fort bienvenu. Enfin, la principale innovation vient du fait que cet épisode n'offre plus que la catégorie Superbike, mais également le Superstock et le Supersports, ajoutant ainsi davantage de motos.

SBK X - 4 SBK X - 9

Dans le même style
  • Test Superbike World Championship 09
    La série des Superbike n’en est plus à un coup d’essai et le nom même de Superbike 08 indiquait clairement qu'on verrait une suite en 2009 baptisée très étrangement SBK 09. Milestone a ainsi tenu parole et nous livre en cette fin ...
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]