Pourquoi la position d'Apple sur le Cloud n'est pas tenable en France

Le par  |  8 commentaire(s)
Pierre-Fort

Une tribune de Pierre Fort, Directeur général de Navaho. Intitulée " Pourquoi la position d'Apple sur le Cloud n'est pas tenable en France ", elle est en réalité une réaction aux propos du co-fondateur d'Apple, Steve Wozniak.

Il y a quelques jours, le co-fondateur d'Apple, Steve Wozniak, tenait des propos particulièrement tranchés sur le Cloud : présageant une évolution "épouvantable" et des "problèmes horribles", il ne voit qu'un funeste horizon "dans les cinq ans à venir".

Ce type de crainte, parfois fondée et souvent exagérée, est celle des premiers pas d'une nouvelle approche technologique, de celles qui remettent en cause les modèles établis au risque d'engendrer un retour en arrière dangereux.

Or, M. Wozniak, le Cloud est tout sauf une nouvelle approche de l'informatique. C'est une conception à pleine maturité, soutenue par des acteurs qui n'ont plus grand-chose à prouver dans leurs domaines respectifs - dont Apple. Pourquoi cette crainte, en ce cas ? Parce que le Cloud soulève souvent des questions qui appellent de multiples réponses. Et il n'y a rien de pire que de devoir trancher rapidement quand pléthore de solutions garantissent toutes le même résultat !

Pierre-FortLa principale crainte, c'est la sécurité et la confidentialité des données. Face à cette variable, de nombreux acteurs préconisent un contrôle d'accès renforcé, un arsenal juridique valable en tous points du globe, une redondance matérielle et logicielle au-delà du raisonnable, bref : une débauche de moyens pour faire face à l'imprévu.

Or, M. Wozniak a oublié un peu vite que ce Cloud n'est pas une technologie uniforme dont les caractéristiques sont les mêmes partout. L'empreinte locale joue un rôle essentiel dans sa définition et sa conception. En France, par exemple, un certain nombre d'agréments, de certifications et de respects de normes sont nécessaires pour exercer dans certains secteurs d'activité. De plus, un bouclier législatif et réglementaire efficace, complété par des solutions apportées par des acteurs locaux au plus proche des préoccupations de leurs clients, permettent d'appréhender sereinement cette nouvelle façon de consommer des services informatiques.

C'est la notion de Cloud souverain. Au-delà des craintes technologiques en tout genre, la réponse à la crainte d'éloignement (voire de perte) de ses données, c'est de les localiser au plus proche de soi. « Proche de soi » ne veut plus dire dans le département ou la région, mais dans le pays où l'entreprise a choisi de concentrer ses données, pays soumis à un cadre législatif et normatif.

De façon volontaire ou non, on associe souvent le Cloud à la notion de Cloud public, ce qui est le cas des offres les plus largement connues sur le marché : Amazon, Google, Microsoft et Apple. Mais n'oublions pas que les entreprises de notre pays privilégient beaucoup plus les Cloud privés pour leurs données sensibles, ce qui leur permet de maîtriser ce que l'on dit non maîtrisable.

L'écosystème du Cloud est en constante progression. Au fur et à mesure de l'évolution des exigences et des usages professionnels et domestiques, les solutions et les services Cloud s'adaptent et deviennent inéluctables. Les utilisateurs ne se posent plus la question de l'avenir du Cloud, il est assuré ! Une seule interrogation aujourd'hui : où est le Cloud dont j'ai besoin et dans quel cadre est-il opéré ?


N.B. : voir : Le co-fondateur d'Apple a peur du cloud.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1022482
Navaho, une société spécialisée en ... cloud. Donc un discours certainement subjectif.

Outre la confidentialité, j'aimerais qu'on me parle de sécurité (non, je ne mets pas ca dans la même veine que la confidentialité), de disponibilité, et de coûts.

Le #1022552
Je ne mettrais jamais de donné perso sur un site je n'ai pas confiance au personnes et au société. Mes données ne sont pas classe secret defense mais je ne veux pas que des personnes étrangère arrive à les lire et les exploiter.
Le #1022632
Dans le cloud depuis 6 ans aucun problème.
Le #1022852
jeanlucesi a écrit :

Dans le cloud depuis 6 ans aucun problème.


Tu voulais peut-être dire dans le gaz depuis 6 ans ?

Bon, je ne suis déjà plus là ... ALT+F4
Le #1022942
Ulysse2K a écrit :

jeanlucesi a écrit :

Dans le cloud depuis 6 ans aucun problème.


Tu voulais peut-être dire dans le gaz depuis 6 ans ?

Bon, je ne suis déjà plus là ... ALT+F4


Non, non tout va bien.......
Le #1022962
Ai tu vraiment sure que tes donnée n'ont pas été lu sans que tu le sache.
Le #1023012
Il doit me manquer des briques pour comprendre cet article, n'hésitez pas à me reprendre :
- Apple promeut le cloud, plus précisément SON cloud iCloud pour ses iBidules
- Apple met plus en avant iCloud pour synchroniser ses machines (ordis et bidules) que les connectivités locales (usb ou wifi via iTunes)
- Apple motive les devs tiers d'application iOS / OS X pour stocker les données des applications sur iCloud plutôt qu'en local.
- Les propos de Wozniak n'engagent plus Apple depuis des lustres.

Du coup j'ai l'impression que ... que le mec a mis le mot "Apple" pour buzzer sans mesurer le risque de faire un lol-buzz.
Le #1193762
" En France, par exemple, un certain nombre d'agréments, de certifications et de respects de normes sont nécessaires pour exercer dans certains secteurs d'activité"

Pour travailler avec de nombreux organismes gérant des données confidentielles (notamment au niveau médical), c'est surtout de l’esbroufe.

La quasi-totalité du temps, c'est "open bar", on a accès à tout, comme si on gérait les données de madame Michu.

Parfois (genre 1 fois sur 10), on signe juste un papier comme quoi on s'engage à respecter la confidentialité des données, n'accéder qu'aux données utiles pour le travail à effectuer, sans communiquer à d'autres ce qu'on serait amener à voir et.... bah c'est tout, y'a aucun contrôle.

Et encore, la on parle de cas "encadré" et prévu pour.... Après y'a les "conneries" des utilisateurs, qui ont peur de se faire engueuler, et du cout refile le bébé à des entités non certifiées, des "amis", etc.... pour essayer d'arranger les choses sans que ça se voit trop.




Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]