Uber met en faillite la plus grande compagnie de Taxis de San Francisco

Le par  |  17 commentaire(s)
Taxis San Francisco

Voilà une nouvelle qui devrait amener un peu plus d'eau au moulin des taxis qui contestent l'arrivée des services Uber en France : les VTC sont sur le point d'amener la plus grosse société de taxis de San Francisco à la faillite.

Il y a quelques mois, l'arrivée du service Uber Pop en Europe, et particulièrement en France, entrainait la révolte de la profession de chauffeur de Taxis. En cause : la concurrence déloyale du système qui s'affranchit de toute licence achetée à prix d'or par les Taxis et l'absence d'un tarif réglementé des courses.

Rapidement, l'État français comme une partie des états européens déclarait Uber Pop illégal, et force est de constater que le choix aura été salvateur pour la profession de taxi.

Uber

Aux USA, il n'est pas question de voir ce type d'interdiction, la législation étant moins contraignante avec les sociétés de taxi et le libéralisme étant roi, Uber et Lyft, deux services de VTC prospèrent à travers les États...

Au point qu'à San Francisco, les deux sociétés de VTC ont littéralement étouffé la plus grande société de taxis en place depuis de nombreuses années. Yellow Cab serait désormais au bord de la banqueroute, la société étant sur le point de communiquer une demande de placement sous le régime du chapitre 11 de la loi US des faillites.

San Francisco est le fief historique d'Uber et de Lyft, et la ville aura ainsi été la première à proposer ce service de chauffeurs personnels à prix réduit. Les clients se sont donc naturellement orientés vers les services plus accessibles, à la fois au niveau des tarifs, mais aussi de par la réservation simplifiée via les applications sur Smartphone.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1874705
le principe des sociétés comme UBER, pour le consommateur c'est soi disant moins cher ... cependant il faut absolument que le monde entier légifère ...

Que ce soit dans le monde du transport de personnes (UBER), du logement (AirBnB) ... De la cuisine (fooding etc..) et bien d'autres à venir !

Bref cette UBERISATION de tout et n'importe quoi va agrémenter notre société de tout un tas de services réalisés par tout un chacun pour trois francs six sous et finalement, je le pense, enrichir un petit nombre de personne et en faire bosser des millions d'autres sans vraiment de droit ni salaires etc... Sous couvert de "libre arbitre" genre "il le fait, c'est qu'il le veut bien" ou encore ... "Il gagne un peu de sous en faisant si ou ca et cest mieux que rien"

Tous ces services sont fais pour les gens qui ont de la thune à la base, qui veulent en dépenser encore moins et qui ne veulent pas de faire ch.er avec des tâches genre se déplacer en transport en commun... Cuisiner... Se loger dans un bel appart au lieu d'un hôtel à l'étranger (pour cela encore faut il avoir les moyens de voyager et prendre des vacances)... Bref...

Cest du BullShit job pour beaucoup et cela permet d'enrichir encore plus les gens deja riches




Le #1874707
sandramcc a écrit :

le principe des sociétés comme UBER, pour le consommateur c'est soi disant moins cher ... cependant il faut absolument que le monde entier légifère ...

Que ce soit dans le monde du transport de personnes (UBER), du logement (AirBnB) ... De la cuisine (fooding etc..) et bien d'autres à venir !

Bref cette UBERISATION de tout et n'importe quoi va agrémenter notre société de tout un tas de services réalisés par tout un chacun pour trois francs six sous et finalement, je le pense, enrichir un petit nombre de personne et en faire bosser des millions d'autres sans vraiment de droit ni salaires etc... Sous couvert de "libre arbitre" genre "il le fait, c'est qu'il le veut bien" ou encore ... "Il gagne un peu de sous en faisant si ou ca et cest mieux que rien"

Tous ces services sont fais pour les gens qui ont de la thune à la base, qui veulent en dépenser encore moins et qui ne veulent pas de faire ch.er avec des tâches genre se déplacer en transport en commun... Cuisiner... Se loger dans un bel appart au lieu d'un hôtel à l'étranger (pour cela encore faut il avoir les moyens de voyager et prendre des vacances)... Bref...

Cest du BullShit job pour beaucoup et cela permet d'enrichir encore plus les gens deja riches



La soit disant "ubérisation", c'est ce qui existe depuis des années: Le travail intérimaire dissimulé comme prestataire.

Ca fait miroiter monts et merveilles à "l'employé", sauf qu'il a pas ce status, donc pas de code de travail à respecter, pas de charges à payer, aucune protection sociale / maladie / accident, etc....

C'est le retour en arrière d'une société sans code du travail: t'es payé à la tache, sans aucun droit, juste avec des devoirs, et te vend du rêve: d’être ton propre patron, de bosser comme tu veux, ...

Les taxis, en France, sont corporatistes, et y'a des changements à faire, mais uber, c'est pas vraiment la solution...

Un "vrai" service de transport privé, ça peut exister, mais le statut des chauffeurs est à revoir: ce sont des employés d'uber de fait.



Le #1874717
Et ben mon vieux
Le poids et le pouvoir de l'argent prend du volume !
L'être humain là dedans, c'est quoi ? rien ou presque

L'abolition de l'esclavagisme remonte à la fin du XIXéme siècle environ ...
Bienvenue dans l'esclavagisme ultra moderne du XXIéme siècle
Le #1874734
DeepBlueOcean a écrit :

Et ben mon vieux
Le poids et le pouvoir de l'argent prend du volume !
L'être humain là dedans, c'est quoi ? rien ou presque

L'abolition de l'esclavagisme remonte à la fin du XIXéme siècle environ ...
Bienvenue dans l'esclavagisme ultra moderne du XXIéme siècle


"L'être humain là dedans, c'est quoi ? rien" ... J'espère que t'avais compris ça depuis des années
Le #1874748
De toutes façons les taxis sont condamnés à moins de 20 ans par la roobotisation. Comme 50% des emplois. Alors un peu plus tôt, quelle différence ? Si las taxis n'avaient pas exagéré (prix, limitation du nombre, revente des licences, etc.), ils n'en seraient pas là où ils en sont aujourd'hui. Et je doute que nombreux seront ceux qui les regretteront. Ce sera bientôt le tour des médecins, qui ont le même genre de stratégie pour nous faire les poches. Et que l'on peut si on y réfléchit de façon objective facilement rremlacer, en tout cas pour la plupart, par des robots sous 20 ans aussi.
Le #1874766
cycnus a écrit :

De toutes façons les taxis sont condamnés à moins de 20 ans par la roobotisation. Comme 50% des emplois. Alors un peu plus tôt, quelle différence ? Si las taxis n'avaient pas exagéré (prix, limitation du nombre, revente des licences, etc.), ils n'en seraient pas là où ils en sont aujourd'hui. Et je doute que nombreux seront ceux qui les regretteront. Ce sera bientôt le tour des médecins, qui ont le même genre de stratégie pour nous faire les poches. Et que l'on peut si on y réfléchit de façon objective facilement rremlacer, en tout cas pour la plupart, par des robots sous 20 ans aussi.


je suis d'accord sur les emplois d'ici 20 ans, mais pas d'accord sur le fait que tu dises que les taxis ont exagéré (je précise je ne suis pas taxi), car ce ne sont pas eux qui fixent le prix des courses (fixées par arrêté prefectoral) et le nombre de licences qui sont attribuées par l'état. quand au prix des "plaques", c'est comme le marché immobilier qui est ni plus ni moins régit par l'offre et la demande, pourquoi fin des années 90 tu pouvais acheter un pavillon en RP entre 100000€ et 150000€, et ce même pavillon ajd te coutera 250000€-300000€, alors que les salaires n'ont pas doublé (loin de là, c'est exactement la même choses pour les plaques.
Le #1874768
Quand la voiture sans chauffeur va être au point ça va être un carnage
Le #1874770
Ulysse2K a écrit :

DeepBlueOcean a écrit :

Et ben mon vieux
Le poids et le pouvoir de l'argent prend du volume !
L'être humain là dedans, c'est quoi ? rien ou presque

L'abolition de l'esclavagisme remonte à la fin du XIXéme siècle environ ...
Bienvenue dans l'esclavagisme ultra moderne du XXIéme siècle


"L'être humain là dedans, c'est quoi ? rien" ... J'espère que t'avais compris ça depuis des années


C'est de l'auto suggestion ....
Je le sais, mais je me persuade bien malgré moi


_________________

@ cycnus

T'es radical, mais pourtant c'est (tristement) la vérité !
Le #1874797
Loin de moi l'idée de défendre Uber, mais quel est vraiment le problème ?

Je suis artisan commerçant et qui ou quelle loi protège mon activité d'une trop forte concurrence ou même d'une saturation du marché ? RIEN ni PERSONNE
Demain un chieur veut acheter le local qui se trouve à coté du mien et faire EXACTEMENT le même magasin que moi et vend tous ses produits à prix coutant (imaginons qu'il ait les rein très solide et qu'il a juste envie de me ruiner) et bien il peut le faire.

Les taxis se sont fait avoir par les VTC: bien fait pour leur gueule. On a l'exemple typique d'une activité qui n'a jamais, jamais voulu se moderniser. Alors elle meurt face au modernisme.
Les VTC commence à bouffer des patattes tous les soir à cause d'User : bien fait pour leur gueule. On a la parfaite démonstration que Mr-Tout-Le-Monde ne peut être entrepreneur. Notre société n'est pas faite comme ça, l'être humain n'est pas fait comme ça.
95% de la masse est faite pour appartenir au troupeau, ce n'est pas autrement.
Regarder le marché de l'auto-entrepreneur : beaucoup de secteurs (notamment le Service à la Personne) se sont fait manger par des groupes (O2 & co).

Une fois que ces gros groupes ont ruiné toute la concurrence historique avec des tarifs impossible à concurrencer, ils deviennent surpuissants et là, seconde partie du plan : saigner le consommateur qui est à sa merci.
C'est ce qu'a appliqué à la lettre la grande distribution.

Ils ne font qu'exploiter notre idiotie et notre cupidité.
Le seul responsable est LE CLIENT !
Le #1874807
BenCobra a écrit :

cycnus a écrit :

De toutes façons les taxis sont condamnés à moins de 20 ans par la roobotisation. Comme 50% des emplois. Alors un peu plus tôt, quelle différence ? Si las taxis n'avaient pas exagéré (prix, limitation du nombre, revente des licences, etc.), ils n'en seraient pas là où ils en sont aujourd'hui. Et je doute que nombreux seront ceux qui les regretteront. Ce sera bientôt le tour des médecins, qui ont le même genre de stratégie pour nous faire les poches. Et que l'on peut si on y réfléchit de façon objective facilement rremlacer, en tout cas pour la plupart, par des robots sous 20 ans aussi.


je suis d'accord sur les emplois d'ici 20 ans, mais pas d'accord sur le fait que tu dises que les taxis ont exagéré (je précise je ne suis pas taxi), car ce ne sont pas eux qui fixent le prix des courses (fixées par arrêté prefectoral) et le nombre de licences qui sont attribuées par l'état. quand au prix des "plaques", c'est comme le marché immobilier qui est ni plus ni moins régit par l'offre et la demande, pourquoi fin des années 90 tu pouvais acheter un pavillon en RP entre 100000€ et 150000€, et ce même pavillon ajd te coutera 250000€-300000€, alors que les salaires n'ont pas doublé (loin de là, c'est exactement la même choses pour les plaques.




Sauf que justement, tout ce dont tu parles, c'est bien les syndicats de taxis qui font le forcing pour que ça soit imposé légalement et mettre en place un systeme corporatiste sans aucune concurrence.

C'est eux qui ont fait le forcing pour que les prix soient fixés, que le systeme de licence existe (pour créer une pénurie et un systeme de rente en revente de licence, alors que les licences sont gratuite par la préfecture) etc....


Ce qui a conduit au systeme actuel: un secteur complétement pourri, de qualité désastreuse, et protégé par la loi

Autant y'a des domaines, c'est logique que ça soit réglementé pour l'intéret colelctif (par exemple la médecine) Autant taxi, à part avoir son permis et une assurance, y'a aucune raison de demander plus.

Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]