Uber et les services de VTC se rassemblent contre les taxis

Le par  |  12 commentaire(s)
Taxi

C'est une guerre qui a été déclarée entre les taxis et les sociétés de VTC comme Uber, et désormais chacun se renvoie la balle.

Tout comme les taxis qui s'étaient rassemblés pour manifester leur mécontentement face aux activités d'Uber Pop il y a plusieurs mois, désormais, les VTC également se regroupent pour faire front commun et tenter de conserver leur place en France.

Alors que les taxis manifestent aujourd'hui leur mécontentement dans les rues, les plateformes de VTC Allocab, Chauffeur privé, Cinq-S, Marcel, Snapcar et Uber se sont rassemblés pour aller dialoguer d'une voix commune tant à l'Élysée qu'à Matignon.

Uber 1

Les services de VTC invitent leurs clients à contacter François Hollande et Manuel Valls par courrier afin de les inviter à ne pas mettre un terme à ce nouveau marché. Plus de 70 000 clients auraient déjà rempli le formulaire, qui sera transmis au gouvernement. Le tout est associé à un hashtag #nonalafindesapplis largement diffusé sur la toile.

Selon les plateformes de VTC, les revendications des taxis vont au-delà de la simple volonté de faire respecter les droits de licence. Ces derniers ne chercheraient pas le compromis, mais à "faire pression sur le gouvernement pour rendre encore plus difficile l'accès à la profession de chauffeur VTC afin de limiter la concurrence, alors que le secteur est en plein essor."

Les VTC mettent en avant les risques sur la création de l'emploi si les services par application venaient à être interdits : "50 000 femmes et hommes ont entamé les démarches pour devenir chauffeur VTC. Ces personnes pourraient travailler d'ici quelques semaines. Mais cela n'arrivera pas si les organisations de taxis arrivent à leurs fins."

La contestation actuelle des taxis qui se manifeste dans les rues n'est pas systématiquement supportée par l'ensemble des syndicats. C'est par exemple le cas de l'Union départementale des syndicats d'artisans taxis de Seine-Maritime qui a indiqué à Normandie Actu : "On a décidé de ne rien faire, on a assez de difficultés comme ça, sans en rajouter encore sur notre image. Nous ne serons pas non plus à Paris pour faire de la figuration, on laisse les Parisiens nous sortir de cette situation."

Espérons simplement que les débordements d'il y a quelques mois n'auront pas lieu, et que le gouvernement se prononcera bien concernant sa position face aux VTC. Une position qui devait être partagée avant le 31 décembre 2015, mais dont on attend toujours les modalités.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1877511
@ bambou51

Tu vois !
Le monde ne tourne pas rond comme on dit, y'a pas que chez Amazon, que les conditions de travail sont mauvaises ...
Même ceux qui ont une certaine sécurité d'emploi, sont en grogne ....
Avoir un travail c'est bien, avoir de bonnes conditions de travail c'est mieux hélas, c'est pas pour tout le monde ...hein ?!
Le #1877519
C'est fou ... Ces capitalistes nous tiennent par les c.....es et les gens en redemmandent ...

NON !! On ne gagne pas sa vie en étant un chauffeur UBER et à part arrondir ses fins de mois ou alors bosser 17h par jour pour bien en vivre ... La solution est de dire NON !!!

Alors bon, l'être humain choisira toujours la facilité sans penser au lendemain. Certains en profitent pour se servir des gens serviables et surtout serviles sous couvert du libre arbitre.

Ou va aller le monde avec cette "UBERISATION" de tout et n'importe quoi ... ? Nul le sait vraiment.



Le #1877532
sandramcc a écrit :

C'est fou ... Ces capitalistes nous tiennent par les c.....es et les gens en redemmandent ...

NON !! On ne gagne pas sa vie en étant un chauffeur UBER et à part arrondir ses fins de mois ou alors bosser 17h par jour pour bien en vivre ... La solution est de dire NON !!!

Alors bon, l'être humain choisira toujours la facilité sans penser au lendemain. Certains en profitent pour se servir des gens serviables et surtout serviles sous couvert du libre arbitre.

Ou va aller le monde avec cette "UBERISATION" de tout et n'importe quoi ... ? Nul le sait vraiment.


Ou ça va aller ? Pas bien loin en fait parce que c'est simplement une transition entre taxi et smarTaxi voiture autoconduite et encore moins chère que uber. tout le monde aura sa carte smartaxi mensuel qui va te chercher où tu veux quand tu veux pour un prix imbatable par mois avec option de sauver sur ses km + bonus mensuel si on fait du covoiturage. Ça sert a rien pauvre taxi de se battre contre le progres
Le #1877551
kevstopper a écrit :

sandramcc a écrit :

C'est fou ... Ces capitalistes nous tiennent par les c.....es et les gens en redemmandent ...

NON !! On ne gagne pas sa vie en étant un chauffeur UBER et à part arrondir ses fins de mois ou alors bosser 17h par jour pour bien en vivre ... La solution est de dire NON !!!

Alors bon, l'être humain choisira toujours la facilité sans penser au lendemain. Certains en profitent pour se servir des gens serviables et surtout serviles sous couvert du libre arbitre.

Ou va aller le monde avec cette "UBERISATION" de tout et n'importe quoi ... ? Nul le sait vraiment.


Ou ça va aller ? Pas bien loin en fait parce que c'est simplement une transition entre taxi et smarTaxi voiture autoconduite et encore moins chère que uber. tout le monde aura sa carte smartaxi mensuel qui va te chercher où tu veux quand tu veux pour un prix imbatable par mois avec option de sauver sur ses km + bonus mensuel si on fait du covoiturage. Ça sert a rien pauvre taxi de se battre contre le progres


Pas faux ... Pas faux...

J'émets des doutes quand à la notion de "progrès"...

Mais bon, c'est une question de point de vue.

On peut progresser dans le mauvais sens c'est tout à fait possible.
Le #1877572
sandramcc a écrit :

kevstopper a écrit :

sandramcc a écrit :

C'est fou ... Ces capitalistes nous tiennent par les c.....es et les gens en redemmandent ...

NON !! On ne gagne pas sa vie en étant un chauffeur UBER et à part arrondir ses fins de mois ou alors bosser 17h par jour pour bien en vivre ... La solution est de dire NON !!!

Alors bon, l'être humain choisira toujours la facilité sans penser au lendemain. Certains en profitent pour se servir des gens serviables et surtout serviles sous couvert du libre arbitre.

Ou va aller le monde avec cette "UBERISATION" de tout et n'importe quoi ... ? Nul le sait vraiment.


Ou ça va aller ? Pas bien loin en fait parce que c'est simplement une transition entre taxi et smarTaxi voiture autoconduite et encore moins chère que uber. tout le monde aura sa carte smartaxi mensuel qui va te chercher où tu veux quand tu veux pour un prix imbatable par mois avec option de sauver sur ses km + bonus mensuel si on fait du covoiturage. Ça sert a rien pauvre taxi de se battre contre le progres


Pas faux ... Pas faux...

J'émets des doutes quand à la notion de "progrès"...

Mais bon, c'est une question de point de vue.

On peut progresser dans le mauvais sens c'est tout à fait possible.


Le monde evolue, c'est tout.

L'industrie des chevaux a été tué par l'arrivé des voiture a explosion.
L'industrie des marchand de glace (non pas celle qui se mange) a été detruite par l'arrivé des frigo et congelateur.

Et aujourd'hui on en est bien content.

Un travail c'est fournir un service contre de l'argent, ben si j'ai pas besoin de ton service c'est la vie, et je trouve ça injuste de bloquer notre evolution pour qu'un service ne devienne pas obsolete.

On va me dire, et toi ça te ferait pas chier si tu devais trouver un autre boulot? ben si, mais la vie c'est adapte toi ou disparait.
Le #1877573
sandramcc a écrit :

kevstopper a écrit :

sandramcc a écrit :

C'est fou ... Ces capitalistes nous tiennent par les c.....es et les gens en redemmandent ...

NON !! On ne gagne pas sa vie en étant un chauffeur UBER et à part arrondir ses fins de mois ou alors bosser 17h par jour pour bien en vivre ... La solution est de dire NON !!!

Alors bon, l'être humain choisira toujours la facilité sans penser au lendemain. Certains en profitent pour se servir des gens serviables et surtout serviles sous couvert du libre arbitre.

Ou va aller le monde avec cette "UBERISATION" de tout et n'importe quoi ... ? Nul le sait vraiment.


Ou ça va aller ? Pas bien loin en fait parce que c'est simplement une transition entre taxi et smarTaxi voiture autoconduite et encore moins chère que uber. tout le monde aura sa carte smartaxi mensuel qui va te chercher où tu veux quand tu veux pour un prix imbatable par mois avec option de sauver sur ses km + bonus mensuel si on fait du covoiturage. Ça sert a rien pauvre taxi de se battre contre le progres


Pas faux ... Pas faux...

J'émets des doutes quand à la notion de "progrès"...

Mais bon, c'est une question de point de vue.

On peut progresser dans le mauvais sens c'est tout à fait possible.


Parce que c'est quoi le progrès? Continuer à limiter les nouvelles licences de taxi pour pas que celles déjà en circulation ne perdent de valeur, sachant que ça freine considérablement l'essor des embauches dans le secteur?

C'est bien joli de dire qu'"On ne gagne pas sa vie en étant un chauffeur UBER" et que "la solution est de dire NON!", mais en attendant c'est toi qui mets à bouffer dans leur assiette?

Dans l'histoire, y a ni gentils, ni méchants: d'un côté on a un monopole ultra-conservateur (et pas foutu de repenser sa profession) et de l'autre des mecs qui profitent de vides juridiques pour faire du fric (et accessoirement du chantage à l'emploi, maintenant qu'ils ont beaucoup de "chauffeurs"...méthode bien détestable s'il en est).
Une chose est sûre, j'aimerais pas être le pékin en charge de démêler ce sac de nœuds
Le #1877612
On essaye de comparer deux concepts totalement différents. Seules des nouvelles lois pourront définir et réguler cette nouvelle donne.

Un commentaire qui n'implique que moi: ce qui m'a fait basculer comme client du marché VTC, est l'attitude et le comportement de la majorité des chauffeurs de taxis. Totalement antipathiques et méprisants. Sans compter certains acceptent les chèques, d'autres les cartes bancaires, d'autres que des espèces.....les €10 a €15 d'approche......

Ils payent aujourd'hui le prix de leur mauvaise "conduite" et le fait de ne pas s'etre remis en question dans un monde qui bouge.

"Tous ne mourront pas, mais seuls ceux qui sauront s'adapter survivront" Charles Darwin.
Le #1877637
1 - Le problème c'est que l'on a le choix entre taxis qui proposent un service de merde (quasi impossible de trouver un taxi rapidement, prix délirants, pas toujours sympatiques, on ne sait jamais ce que l'on peut espérer du chauffeur) et Uber qui rémunère trop peu les chauffeurs (mais ça, ça reste à prouver, je rappelle que 50% de Français gagnent moins de 1700 euros net par mois : si les chauffeurs Uber gagnent dans ces eaux là en net pour 35 heures de vrai travail, rien à signaler).

2 - De toutes façons le problème est réglé, taxis ou chauffeurs Uber, dans 10 à 15 ans tout le monde disparaît du fait de la robotisation.. Et c'est très bien ainsi (si on est assez intelligent pour se partager le travail restant). Si on ne rend pas l'économie plus flexible (et plus sûre : flexsécurité), on va avoir du mal à digérer la révolution économique qui débute (effaçant 50% des emplois en 30 ans). Le problème Uber aurait pu être une opportunité de mettre en place un protocole d'action. On ne l'a pas saisie. Mauvais augure pour la suite.

3 - Le seul vrai problème des taxis c'est la licence qu'ils achètent. Or cette licence est gratuite à la base. Ils ont causé leur propre perte en voulant gagner toujours plus en spéculant dessus. Personnellement je dirais tant pis pour eux. Même si je mettrais en place une taxe sur les trajets, payées par tous, permettant d'acheter la licence des derniers qui entrent et permettant alors de mettre tout le monde en concurrence, loyalement. Puis libéralisation du secteur et chaque chauffeur, quel que soit son statut doit alors suivre les mêmes règles (simples : avoir le permis, un contrôle technique, une assurance, de quoi justifier de son activité). La solution est donc SIMPLE et juste.

4 - Marre que les types en grève prennent le pays en otage. Je rappelle que faire grève et manifester ce n'est pas empêcher les autres de circuler. Ceux qui le font sont en train de tuer nos droits (7% de syndicqués en France, c'est dire la défiance à force de faire n'importe quoi : là aussi ils ont disparu en refusant d'évoluer). C'est même interdit. Les politiques n'ont pas de couilles. Perso. agriculteurs et taxis qui bloquent les routes, je déploie l'armée , je les arrête, je les condamne. En vertue de la loi. C'est trop demander de faire respecter LA LOI en France ? On s'arrête où ? Bientôt on accepte de mettre le feu aux voitures des autres, de frapper voire de tuer au hasard des gens dans la rue pour faire pression sur la population ?

Globalement j'ai du mal à m'apitoyer sur le sort des taxis (et des agriculteurs). Et ils font tout pour.
Le #1877712
sandramcc a écrit :

C'est fou ... Ces capitalistes nous tiennent par les c.....es et les gens en redemmandent ...

NON !! On ne gagne pas sa vie en étant un chauffeur UBER et à part arrondir ses fins de mois ou alors bosser 17h par jour pour bien en vivre ... La solution est de dire NON !!!

Alors bon, l'être humain choisira toujours la facilité sans penser au lendemain. Certains en profitent pour se servir des gens serviables et surtout serviles sous couvert du libre arbitre.

Ou va aller le monde avec cette "UBERISATION" de tout et n'importe quoi ... ? Nul le sait vraiment.


ben va vivre dan sun pays non capitaliste: genre le venezuela

Le #1877713
Morpheus005 a écrit :

On essaye de comparer deux concepts totalement différents. Seules des nouvelles lois pourront définir et réguler cette nouvelle donne.

Un commentaire qui n'implique que moi: ce qui m'a fait basculer comme client du marché VTC, est l'attitude et le comportement de la majorité des chauffeurs de taxis. Totalement antipathiques et méprisants. Sans compter certains acceptent les chèques, d'autres les cartes bancaires, d'autres que des espèces.....les €10 a €15 d'approche......

Ils payent aujourd'hui le prix de leur mauvaise "conduite" et le fait de ne pas s'etre remis en question dans un monde qui bouge.

"Tous ne mourront pas, mais seuls ceux qui sauront s'adapter survivront" Charles Darwin.


tout a fait d'accord. Les taxis paient leur mauvaise image: txis sales, pas sympas, refusant des courses, te prenant de haut

Les vrais coupables du bordel actuel ce sont les syndicats de taxis: les licences de l'état sont gratuites et les syndicats ont entretenus la penurie de nouvelles licences, pour favoriser la revente payante.
Ils ont fait de la speculation et ils ont perdu: c'est bien fait pour eux.
Maintenant, les syndicats veulent le retour a l'age d'or, cad au moment ou ils contrôlaient tout. Et bien non c'est fini!


Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]