UNIX : sorties pour OpenSolaris et FreeBSD

Le par  |  9 commentaire(s) Source : Distrowatch
OpenSolaris_Logo_Bulles

Moins médiatisé que son cousin GNU/Linux, le monde UNIX libre est pourtant dynamique et ses différentes composantes ne sont pas dénuées d'intérêt. Il y a quelques jours, OpenSolaris, dirigé par Sun, est arrivé dans une version 2008.11 alors que FreeBSD a lancé une version 6.4. Des similitudes existant, les adeptes du manchot ne devraient pas être complètement dépaysés par ces deux systèmes d'exploitation.

OpenSolaris_Logo_BullesC'est avec quelques jours de retard qu'une nouvelle version d'OpenSolaris fait son entrée : la 2008.11. OpenSolaris est un système d'exploitation libre de type UNIX dont le développement est dirigé par Sun. Il s'agit de la version communautaire de Solaris, un UNIX plutôt destiné aux entreprises. Pour faire un parallèle, on peut dire qu'OpenSolaris est à Solaris ce qu'est Fedora à RHEL, ou OpenSUSE à SLED. Il s'agit de la seconde publication d'OpenSolaris, après la version 2008.5, sortie en mai dernier.

Le cycle de sortie adopté par OpenSolaris, d'environ un semestre, a été initié par Ian Murdock,  un ancien de Debian aujourd'hui à la tête du projet Indiana. Ce dernier vise à faire d'OpenSolaris un système d'exploitation disponible sous forme de LiveCD aisément installable. Le but est notamment de permettre aux clients intéressés, un test mais surtout de fédérer davantage de développeurs et d'utilisateurs autour du projet.

L'un des points forts d'OpenSolaris réside en son système de fichiers, ZFS, apprécié pour ses performances. La version 2008.11 est livrée avec :
  • Une meilleure compatibilité matérielle : la possibilité de mettre en veille et d'hiberner pour un certain nombre de machines, la gestion des profils de performances processeur...
  • Un environnement de bureau Gnome par défaut dans sa version 2.24
  • KDE fait son apparition dans sa branche 4.1 et peut être installé depuis les dépôts
  • OpenOffice.org et Firefox sont mis à jour en versions 3
  • Le support des architectures SPARC et x86_64
  • De nombreux paquetages logiciels supplémentaires, accessibles dans les dépôts logiciels
OpenSolaris inclut également des outils permettant de personnaliser et de créer sa propre image du système d'exploitation. Il s'agit de Distribution Constructor, comparable à, par exemple, Revisor pour Fedora Linux.


FreeBSD version 6.4
FreeBSD_logoNotons par ailleurs qu'il y a quelques jours, le système d'exploitation FreeBSD a connu une mise à jour pour sa branche 6.x.  Même si la branche 7 a été publiée cette année, la version majeure 6 continue d'être supportée. La dernière version majeure de cette branche a donc été lancée :  il s'agit de la 6.4. Celle-ci inclut diverses améliorations et mises à jour. Notons, entre autres, les passages des environnements de bureau KDE et Gnome vers, respectivement, les versions 3.5.10 et 2.22.3. FreeBSD 6.4 supporte les architectures PC classiques 32 et 64 bits : i386, amd64 mais aussi powerpc, sparc64, alpha et pc98.


Les UNIX libres tiennent la distance
Nos confrères de Phoronix ont lancé une batterie de tests pour comparer les performances entre Ubuntu 8.10 et les versions en développement d'OpenSolaris 2008.11 (RC2 alors) et de FreeBSD 7.1 (bta 2). La machine de test a été équipée comme suit :  quatre dual Opteron 2356, 4 Go de DDR2 et une carte graphique ATI FireGL V8600.

Au final, Ubuntu et son noyau GNU/Linux ont remporté la majorité des tests, mais ont été talonnés de près par FreeBSD, qui passe même premier pour ce qui est de la performance processeur. Ubuntu pêche cependant par son système de fichiers, un domaine où OpenSolaris et ZFS semblent exceller. L'arrivée de l'ext4 devrait cependant ramener Ubuntu et l'ensemble des distributions GNU/Linux qui opteront pour, vers des performances plus honorables.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #370331
solaris et cie =) communauté bidon, aucune entraide, des forums sectaires. l'os en lui même est lourd (java), et pas du tout convivial, malgré qu'il soit robuste. Et ne parlons pas des drivers, ils ne doivent pas connaitre les packages, ni la simplicité des mises a jour comme apt, yum, portupgrade, ni les fichiers extractibles, . premiere fois que je tombe sur un OS qui n'integre pas les drivers réseaux gigabit en natifs, ni en modules, ni dans le kernel. solaris c'est au bien sur certains points , sur d'autres c'est revenir 20 ans an arrière. Enfin bon linus torvald l'avait bien dit.
opensolaris c'est BeoS en moins bien.
Le #370341
linux n'a rien a voir avec les BSD. si je devais citer les differences, il faudrait 100 pages, rien que les commandes unix réseaux sont differentes, la méthodologie, differre, les répertoires sont differents. seules gentoo/slackware sont un peu plus proches.

gnu/linux is not unix, faut pas l'oublier !
Le #370431
comparer ubuntu finale 8.10 avec une béta freebsd 7.1 avec des tests dignes de windows. Faudrait comparer freebsd 6.3/ 6.4 avec ubuntu 8.10 par défaut sans utiliser de binaires tordus. c'est comme comparer windows 7 béta avec mac os 10.5. Tout le monde sait que freebsd, enfin ceux qui l'utilisent que freebs s'optimise lors de la 1ere utilisation car c'est pas une fenetre ouverte , rien ne tourne, tout est @ activer.
Le #370481
Y en a qui on pas tout compris avec open solaris... M'enfin différencier la copie (linux) de l'original (Unix) c'est déjà un bon début.
Le #370521
@DMZ

euh, en ce qui concerne opensolaris, aucune idée, par contre, *BSD, désolé, y'a pas mieux pour faire tourner un serveur...

@oldjohn

Non, rien.

Le #370611
lidstah, je dis pas le contraire bien au contraire vu que je l'utilise, en fait plutot netbsd mais bon c'est un cousin proche
Le #370651
ian murdock un ancien de debian .. heretique ... D'accord c'est pas faux, mais je sais meme pas si on peut parler d'euphémisme la ...
pour l'amalgame linux / unix / bsd ... un effort est fait.
DMZ >je serais de onnaitre tes 100 pages, alors qu'il suffit de dire que linux est un noyau, et freeBSD un OS complet, tout simplement.
A noter que pour les plus curieux, il existe une version de debian qui tourne avec le noyau freeBSD ... ca sert pas à grand chose à mon sens, mais ca a le merite d'exister.
La différence, avec les différence de commandes et d'arborescence viennent surtout du fait que la plupart des distribution linux suivent les recomandation du systemV, alors freeBSD est .. un BSD.
Pour le file system, les distributions linux comme les BSD respectent autant que faire se peut la FHS, donc l'un dans l'autre, t'es pas perdu.
Enfin bref, debat trollesque sans intéret ...
Le #370881
@ trictrac : « ian murdock un ancien de debian .. heretique ... D'accord c'est pas faux, mais je sais meme pas si on peut parler d'euphémisme la ... »

j'ai rien compris !
Le #370991
bah disons que ian est un peu le fondateur de debian ... alors oui, dire que c'est un ancien de debian, c'est pas faux en soit, mais c'est un peu léger ...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]