Arnaud Montebourg devient ministre du Numérique

Le par  |  8 commentaire(s)
Montebourg logo

Au sein du nouveau gouvernement Valls, Arnaud Montebourg devient ministre de l'Économie, du Redressement productif... et du Numérique. Pas de ministère du Numérique à part entière.

Sous le premier gouvernement constitué par Jean-Marc Ayrault à la suite de l'élection de François Hollande à la présidence de la république, Arnaud Montebourg était le ministre du Redressement productif. À ce poste, il était assisté par Fleur Pellerin en tant que ministre déléguée en charge des PME, de l'innovation et de l'économie numérique.

Arnaud-Montebourg-ministre-numeriqueÀ l'issue du remaniement ministériel et de la prise de fonction de Manuel Valls en tant que Premier ministre, le nouveau gouvernement est resserré. Pour ce gouvernement dit de combat selon les propos de François Hollande, Arnaud Montebourg est présent et voit son portefeuille largement agrandi. Il devient ainsi ministre de l'Économie, du Redressement productif et du Numérique.

Le Numérique gagne donc du galon puisqu'il n'est plus considéré comme un ministère délégué. Toutefois, il n'y a pas de ministère du Numérique à part entière et la charge semble bien lourde pour un seul ministre surtout quand le Numérique est accolé à l'Économie et au Redressement productif.

À souligner qu'il n'est plus seulement fait mention d'Économie numérique mais de Numérique, ce qui sous-entend un champ plus large. Sauf que ce n'est pas si évident dans la mesure où le Numérique fait partie de ce gros ministère qui englobe l'Économie.

Reste maintenant à voir ce qu'il en sera du sort de Fleur Pellerin qui a reçu ces dernières heures le soutien des entrepreneurs dans le secteur du numérique. Elle a toutefois déçue en ce qui concerne les questions sur le traitement des données personnelles pour lesquelles il n'y a pas réellement eu d'avancée.

Fleur Pellerin pourrait être ultérieurement nommée à un secrétariat d'État dédié au Numérique et ainsi travailler à nouveau aux côtés d'Arnaud Montebourg. Des frictions étaient néanmoins apparues comme pour l'affaire du rachat de Dailymotion par Yahoo ou concernant le rachat de SFR.

Compte tenu de ces diverses déclarations sur le Numérique, Arnaud Montebourg pourrait en tout cas ne voir ce secteur que sous le prisme de l'emploi et de la fiscalité des grands acteurs américains du Web.

On notera par ailleurs que dans le gouvernement Valls, Aurélie Filippetti demeure la ministre de la Culture et de la Communication.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1703292
On a pas l'cul sorti des ronces...
Le #1703352
ouais... et Free non plus....
Le #1703562
Oh Puuutainnnnnn !!!!!!!! Dites-moi pas que c'est pas vrai !!!!!

Désolé pour le gros mot, mais j'ai pas pu me retenir....

Enfin, on pourra toujours rire de ses déclarations... (et pleurer après ses décisions, vu ce qu'il connait dans le domaine...). Déjà que le redressement productif est un énorme fiasco....
Le #1703632
Bof ! L'enfumage va pouvoir continuer pour le malheur des secteurs dont ce ministre aura la charge ...
Le #1703652
Ahahah Qu'est ce que vous êtes marrant ! . . . Quoi on n'est plus le premier Avril ??
Le #1703662
La fin du net en France....

Avec ce champion la, il va falloir vite revenir au telegraph ou au minitel
Le #1704152
Pikaboy a écrit :

La fin du net en France....

Avec ce champion la, il va falloir vite revenir au telegraph ou au minitel


Je dirai mieux au signaux de fumée comme les indiens.
Avec se sinistre la nous sommes dans la merde jusqu'au coup.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]